Quotidien Finance digitale, open finance, blockchain
              



Les chefs d'entreprise européens unissent leurs forces afin d'éviter la perte potentielle d'un milliard de journées de travail imputable à la dépression


Les cadres dirigeants de certains des plus grands employeurs d'Europe sont les fers de lance d'un programme visant à cibler la dépression sur le lieu de travail intitulé « Target Depression in the Workplace ».



Au sein de l'Union européenne, plus de 34,6 millions d'employés pourraient être à risque de prendre des jours de congés à cause de la dépression et des ses symptômes cognitifs, ce qui représente une perte potentiel d'un milliard de journées de travail.

L'initiative Target Depression in the Workplace vise à recommander des ressources et outils concrets qui permettront aux dirigeants d'entreprise d'identifier et de soutenir plus efficacement leurs employés atteints de dépression, tout en faisant la promotion d'une bonne santé mentale sur le lieu de travail.

Un groupe d'employeurs européens majeurs lance aujourd'hui une initiative visant à lutter contre l'impact de la dépression et de ses symptômes cognitifs sur le lieu de travail. En Europe, un employé sur 10 prend des jours de congé à cause de la dépression, ce qui équivaut à plus de 34 millions de personnes à risque de ne pas se présenter au travail en Europe. C'est la première fois que des cadres dirigeants européens se réunissent pour évaluer l'impact de la dépression sur le lieu de travail et tenter de résoudre ce problème.

« L'impact catastrophique de la dépression sur les individus et leurs familles est reconnu, mais ses répercussions sur le travail constituent un problème qui reste en grande partie sans solution », a déclaré Martin Knapp, professeur de politique sociale et co-directeur de LSE Health and Social Care. « Une nouvelle étude a révélé que chaque épisode de dépression est à l'origine de 36 jours de congé en moyenne. Sur l'ensemble de la population active européenne, la dépression pourrait ainsi causer la perte d'environ un milliard de journées de travail. L'impact économique est potentiellement considérable, et cela ne prend pas en compte la baisse de productivité des personnes qui continuent à travailler tout en étant atteintes de dépression. »

Principale cause d'invalidité à l'échelle mondiale, la dépression exerce un impact direct sur les profits des entreprises tant du point de vue du présentéisme (travailler tout en étant malade) que de l'absentéisme (congé). Les symptômes cognitifs de la dépression - problèmes de concentration, indécision et/ou oubli - sont présents dans jusqu'à 94 % des épisodes de dépression et entraînent une détérioration significative dans le cadre professionnel. Chez les personnes atteintes de dépression, le temps total de productivité perdu pour des raisons de santé s'élève en moyenne à 5,6 heures par semaine, bien plus que chez les employés ne souffrant pas de dépression.

Certains des plus grands employeurs d'Europe, notamment Royal Mail Group Ltd, BT Group plc, Barclays, Unilever et Deutsche Post DHL, qui comptent collectivement plus de 600 000 employés en Europe et génèrent des recettes annuelles de près de 200 milliards d'euros, ont formé un Comité d'orientation ayant comme objectif de proposer des actions concrètes afin d'aider les autres entreprises à réduire l'impact de la dépression.

« La santé mentale est le plus grand problème de santé au travail de notre époque. Travailler peut être soit bénéfique soit nuisible pour la santé mentale et les employeurs peuvent apporter une contribution importante au bien-être de la société par leurs actions », a affirmé le Dr Paul Litchfield, directeur médical de BT Group plc et conseiller du Comité d'orientation de Target Depression in the Workplace. « Lutter contre la dépression est une priorité pour BT depuis de nombreuses années et fait partie intégrante de notre Cadre de travail pour la santé mentale, qui procure des bénéfices considérables pour l'entreprise tout en aidant un très grand nombre de nos employés. À travers l'initiative Target Depression in the Workplace, nous nous réjouissons de collaborer avec d'autres employeurs pour mener les meilleures pratiques à un niveau supérieur et les diffuser aussi largement que possible. »

L'initiative Target Depression in the Workplace est présidée par M. Bill Wilkerson, président exécutif de Mental Health International. Son vice-président est John Duncan, directeur des RH du groupe chez Royal Mail Group Ltd.

Mardi 15 Octobre 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles