Corporate Finance News / Quotidien
              


Lundi 31 Mai 2021

Les cadres et la crise


Avertissement : Le texte ci-dessous est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
Disclaimer: The text below is a press release that was not written by Finyear.com.



40% des cadres français sont aujourd’hui en recherche d’emploi ou en période de transition

• Plus d’un tiers (34%) estiment qu’aujourd’hui, leur secteur d’activité est menacé par la crise
• Les cadres des secteurs de l’industrie et du BTP se sentent les plus menacés économiquement
• Seuls 37% des cadres estiment la période propice à un changement d’emploi

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an a perturbé le marché de l’emploi plus ou moins durablement selon les secteurs d’activité. Dans sa dernière étude menée avec OpinionWay auprès de plus de 1000 cadres, Indeed s’intéresse à la recherche d’emploi menée par ces salariés dans ce contexte particulier de crise sanitaire et d’incertitude globale.

Les cadres, une population toujours en veille sur le marché de l’emploi

Le premier chiffre qui se détache de cette étude est que 40% des cadres français sont aujourd’hui en recherche d’emploi ou en « période de transition », c’est-à-dire qu’ils ont été en recherche ces douze derniers mois ou envisagent de l’être dans les douze prochains mois.

Ces 40% se démarquent sur certains points :
• Ce sont le plus souvent des jeunes (45% ont entre 18 et 34 ans, alors que cette tranche d’âge représente 28% de l'ensemble des cadres)
• Les Franciliens (45% vs. 40%) y sont sur-représentés, de même que les professions libérales, de l’information, des arts et des spectacles (19% vs. 14%), contrairement aux ingénieurs et cadres techniques d'entreprise (37% vs. 42%)
• Ils sont également plus nombreux à travailler dans une PME / ETI (42% vs. 34%)
De plus, 76% d’entre eux envisagent de rechercher un emploi au cours des 12 prochains mois.
• Plus de la moitié (54%) des cadres interrogés dans l’étude disent avoir envie de changer de poste / d’entreprise tous les ans – et près du tiers (31%) y pense même tous les mois
• Un sur trois (38%) évoque une fréquence un peu plus espacée (tous les 2 à 5 ans)
• Ils ne sont finalement que très peu à se projeter au moins 10 ans dans leur poste / entreprise (7%)

Les cadres pour lesquels l’envie de changement revient chaque année sont surtout les jeunes (60% des moins de 35 ans, vs. 54% des cadres interrogés), managers (57%) en PME ou petites ETI (61%) du secteur de l’industrie / BTP (60%).

La pandémie a toutefois freiné certaines envies ou initiatives

Si l’aspiration au changement semble faire partie de l’ADN du profil de cadre, la crise sanitaire et économique a tout de même fait naître des craintes et renforcé l’envie de sécurité des cadres.
• Plus d’un tiers (34%) estiment qu’aujourd’hui, leur secteur d’activité est menacé par la crise ; ils sont autant à le penser de leur entreprise et même de leur propre poste
• Au global, près de la moitié des cadres interrogés (48%) identifient une menace sur leur vie professionnelle – qu’il s’agisse de leur poste, entreprise ou secteur – et plus de 2 sur 10 (21%) estiment que ces trois aspects sont à risque

Les craintes sont un peu plus fortes parmi les cadres de l’industrie / du BTP (55% perçoivent au moins une menace, 31% considèrent que leur secteur, leur entreprise et leur poste sont tous les trois à risque). Les 50 ans et plus identifient surtout une crainte pour leur poste (43%, vs. 32% des moins de 50 ans), confirmant que la France a du mal à sécuriser les parcours professionnels des “seniors” en entreprise.
Là réside le paradoxe des périodes de crise et d’incertitude : 65% des interrogés ont eu plus envie de changer d’emploi depuis le début de la pandémie, et 50% regardent davantage les offres d’emploi qu’avant. Pourtant, 61% se disent moins prêts à changer d’emploi qu’avant la pandémie et seuls 37% considèrent la période actuelle comme propice au changement d’emploi.

Le critère financier pèse désormais plus lourd dans la balance
Les cadres sont devenus plus exigeants sur le critère financier et 57% reconnaissent que l’écart salarial a gagné en importance dans leur décision de changement de poste. Et de fait, la rémunération est la première motivation qui anime les cadres à changer de poste : 47% la classent parmi les principaux critères observés lorsqu’ils cherchent un emploi, devant les tâches et les missions relatives au poste (41%). Les hommes, les 35-49 ans et les personnes travaillant dans le secteur des services sont d’ailleurs encore plus sensibles à cet argument (50% pour chaque type de profil).

Méthodologie
Etude menée par OpinionWay pour Indeed en mars 2021, auprès d'un échantillon de 1006 Français cadres et professions intellectuelles supérieures actuellement en recherche d'emploi, qui l'ont été ou envisagent de l'être au cours des douze derniers/prochains mois, issu d'un échantillon représentatif de 2054 cadres et professions intellectuelles supérieures du secteur privé, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région de résidence.

A propos d’Indeed
Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 250 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays, dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.
indeed.com


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear Coffee: Your Morning Newsletter