Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Les banques, toujours les banques…


Les déclarations des politiques sur la nécessité d’augmenter les fonds propres des banques européennes, ont été perçues par les marchés financiers comme une délivrance. Depuis quelques semaines les déclarations du FMI, comme des politiques de tous horizons géographiques, avaient donné l’alerte.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Il peut paraitre surprenant, après la réalisation de « stress tests » du début de l’été, qu’à la fin de la belle saison il faille déjà fournir de nouveaux fonds propres aux banques. Mais il apparait que la situation des banques est effectivement bien plus délicate qu’on ne l’imagine. La nécessité du sauvetage de DEXIA est symbolique de cette incertitude qui marque le secteur bancaire. …Qui pouvait imaginer qu’une banque si emblématique de la construction européenne, serait acculée au démantèlement ? Pas même le haut management de la banque franco belge, qui prédisait à son entreprise un avenir brillant il y a quelques semaines…En Espagne, 3 caisses d’épargne ont été nationalisées par le FROB, à des conditions de prix qui en disent long sur la qualité des actifs détenus par ces établissements financiers : à 9 et 12 % de l’actif net comptable, et un euro symbolique pour la troisième. Tout ceci confirme ce que nous n’avons de cesse de rappeler : une banque n’est vraiment pas une entreprise comme les autres. La complexité des comptes, la taille des montants en jeu, le pouvoir de création monétaire associé, le pouvoir de vie et de mort sur nombre d’acteurs économiques, entreprises ou ménages, sont des caractéristiques très spécifiques. Pour ces différentes raisons nous ne considérons pas que l’achat des actions des banques constitue un investissement comme les autres ; nous le déconseillons d’une manière structurelle. En revanche, il est toujours possible d’acheter les actions bancaires pour des opérations de court terme : c’est ce que nous avons proposé dans notre scénario mensuel et nous nous en félicitons…

La crise des dettes souveraines en Europe explique la crise bancaire, qui a atteint son paroxysme avec la mise en œuvre dans l’urgence d’un accord de swap entre banques centrales pour alimenter en $ les banques européennes. La dégradation par les agences de notation, de la note de certains pays, nécessite la constitution de nouvelles réserves et de nouveaux fonds propres pour certaines banques. La mise à niveau au « marked to market » de la dette souveraine détenue par les banques pourrait nécessiter le levée de plusieurs dizaines de milliards d’ €. Comme l’application des nouvelles règles de Bale 3 approche, la hausse des fonds propres est devenue un vrai sujet …

Comme d’habitude, préalablement au traitement du sujet sur le fond, la BCE est intervient avec des armes lourdes. Cette semaine, dans la cadre de sa réunion périodique, elle ressort les outils de 2009 avec notamment 2 facilités à 12 et 13 mois qui vont être proposées sans limitation aux banques européennes en octobre et décembre de cette année. Le montant réel qui va être alloué à 1,5 % donnera la température réelle des banques…La BCE a relancé un programme de rachat de « covered bonds » (40 milliards d’€), ce qui permet de relancer ce segment si important pour le financement des banques. Pour schématiser, la BCE ouvre à fond les vannes de la liquidité, pour soulager les banques qui en ont manifestement terriblement besoin. Cette attitude très pragmatique a des effets immédiat, qui montre ,si besoin en était, le pouvoir des banques centrales.

Associées à quelques statistiques moins mauvaises qu’anticipé aux USA, ce nouvel assouplissement monétaire massif a permis un rebond boursier impressionnant cette semaine. Il est en ligne avec notre analyse et nous considérons qu’il pourrait se déployer encore, pour peu que les politiques prennent le relai, avec des nouvelles définitivement claires sur le nouveau soutien à la Grèce, dans le cadre des accords du 21 juillet ou au-delà.



Investisseurs : Nous sommes investis autour de 3000 points (CAC 40).

Spéculateurs : XXXXXXX

Tendances sur les taux et les devises : Les taux des obligations italiennes restent sous pression.

Tendances récentes sur les matières premières : Les matières premières chutent, le pétrole est faible

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr

Monday, October 10th 2011
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News