Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Les aides accordées par l'Etat afin d'accompagner les entreprises en difficulté


La crise sanitaire qui a traversé le pays aura eu de nombreuses conséquences négatives, à la fois sur notre quotidien, mais également pour la santé des entreprises du pays. De nombreuses sociétés pourraient se retrouver en grandes difficultés dès le second trimestre 2020. Ce sont des milliers d'emplois directs qui pourraient être touchés.



Malgré les aides de l’État, certaines entreprises sont en difficulté

La crise qui a frappé la France et de nombreux pays du Monde aura durée plusieurs semaines, ayant pour conséquence de paralyser l'activité économique de nombreux pays. Pour soutenir les entreprises, L’État a accordé des aides afin de passer le cap de la crise sanitaire.

Mais bon nombre d'entre elles risquent la faillite dès le second trimestre 2020 et le compte de résultat sera très catastrophique. Pourtant, L’État a déployé des moyens exceptionnels de l'ordre de 450 milliards d'euros d'aides et de garanties pour les entreprises.

Un accompagnement pour les petites entreprises

Pour accompagner les petites entreprises à passer la crise sanitaire, L’État a mis à disposition un fonds de solidarité de 7 milliards d'euros. Les TPE, micro-entrepreneurs, les indépendants ou les professions libérales peuvent grâce à ce coup de pouce, rattraper une baisse du chiffre d'affaires d'au maximum 1500 euros.

Le Prêt de Garanti par l’État

Depuis la fin du mois de mars et quel que soit la taille des entreprises, celles-ci peuvent également compter sur le Prêt de Garanti par l’État (PGE) lorsqu'elles sont en difficulté financière. Pour cela, les entreprises impactées par l'épidémie du coronavirus auront jusqu'au 31 décembre 2020 pour en faire la demande auprès de leur banque habituelle.

Les démarches se font ensuite sur Internet auprès de la Banque Publique d'Investissement de France (BPI), afin d'obtenir un numéro d'identification à transmettre à l'organisme prêteur pour pouvoir débloquer les fonds. L’État prévoit d'accorder un montant total de 300 milliards d'euros de prêts garantis, soit environ 15 % du PIB du pays.

Le chômage partiel et le report des charges

Afin d'aider les entreprises à l'arrêt pendant le confinement, L’État a intégralement remboursé les entreprises proposant le chômage partiel, soit presque 12,7 millions de Français. D'autre part, les entreprises en difficulté peuvent également compter sur le report des charges de trois mois, sans aucun risque de pénalité.

De nombreux pays européens font le même constat

Ce danger touche près de 60000 sociétés ce qui équivaut à environ 200000 personnes dont l'emploi serait menacé. Mais la tendance est relativement semblable chez nos voisins puisque l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni présentent un taux de faillite sensiblement comparable au notre, seule l'Allemagne sera moins pénalisée d'un point de vue économique.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Mercredi 17 Juin 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News