Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Lundi 21 Juin 2021

Les actualités de l’immobilier : ce qu’il faut savoir


Le marché de l’immobilier connaît de nombreux changements mais il apparaît toujours aussi attrayant pour les investisseurs.



Avant de vous lancer, il convient de vous tenir informé des actualités dans le domaine. Vous êtes intéressé par l’investissement immobilier ? Vous devriez prendre quelques minutes pour lire cet article.

L’assurance de prêt immobilier

Lorsqu’une personne veut investir dans un bien immobilier, elle peut faire appel à une banque pour demander un prêt. Le prêt est accordé selon différentes conditions afin d’évaluer la solvabilité du client. L’une des conditions est de souscrire à une assurance de prêt immobilier. Cette assurance apporte des garanties à l’organisme prêteur, chose essentielle puisqu’un prêt immobilier implique des mensualités de très longues durées. L’assureur va donc vérifier avec le client différents paramètres avant de donner son accord.

A savoir : son état de santé, son âge et sa condition financière. Une fois cette assurance accordée, l’emprunteur peut donc retourner voir l’organisme de crédit pour bénéficier du prêt. Celui-ci va ensuite faire une simulation des mensualités afin que le client ait une vue d’ensemble de ce qui l’attend en termes d’investissement.

Cette simulation excluait jusqu’à présent le prix de l’assurance de prêt immobilier. Il s’agit pourtant d’un élément financier important à prendre en compte. Afin de ne plus donner à l’emprunteur une vision biaisée de ses mensualités, les banques doivent désormais inclure le prix de l’assurance. Il est également possible pour les clients, en amont, de faire une demande de devis à l’aide d’un simulateur d’assurance en prêt immobilier.

Les meilleures villes pour investir dans l’immobilier

L’investissement immobilier a de beaux jours dans de nombreuses métropoles, notamment Montpellier, Toulouse, Lille et Rennes. Pour ces exemples, il s’agit à chaque fois de villes dynamiques et étudiantes. La demande immobilière est forte du fait de l’affluence citoyenne et du réseau de transport déployé.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique connaît une réforme. L’objectif de celui-ci est de réduire notre consommation d’énergie.

Cette réforme a lieu pour contrer un manque de transparence. En effet, jusqu’à présent ce diagnostic était fourni sur la base de factures et cela pouvait occasionner des problèmes puisque ce n’était pas toujours très fiable. A l’aide de cette réforme, le calcul sur factures disparaît et de nouvelles caractéristiques rentrent en ligne de compte. Ceci afin de permettre une meilleure estimation et considérer les enjeux environnementaux.

Toujours dans une optique de transparence, le nouveau diagnostic de performance énergétique voit sa lecture facilitée. Les deux étiquettes jusqu’à lors présente fusionneront en une seule. Le diagnostic final sera donc sensiblement différent selon les données additionnées.

La loi Pinel

La loi Pinel permet aux personnes qui souhaitent investir dans le neuf de bénéficier d’une défiscalisation. Pour pouvoir faire appel à ce dispositif, vous devez remplir un certain nombre de conditions. Parmi elles : la localisation. En effet, toutes les villes ne sont pas éligibles.

De la même façon, la durée d’engagement doit être au minimum de six mois. Par ailleurs, la durée d’engagement va faire fluctuer votre taux de défiscalisation. Celle-ci peut atteindre 21% pour une durée de 12 ans.

Ce dispositif est dédié uniquement aux personnes qui investissent dans l’objectif de louer leur bien. Cette location doit être la résidence principale du locataire. Ce dernier doit avoir des revenus qui ne dépassent pas un certain plafond fixé par décret. Enfin, le prix des loyers est plafonné, vous ne devez donc pas dépasser un certain montant.

Investir dans le neuf, les avantages

Outre le fait de disposer de biens neufs et d’installations fiables, investir dans l’immobilier neuf peut revêtir de nombreux avantages.

Parmi eux :
• Frais de notaire : investir dans le neuf plutôt que l’ancien a le précieux avantage de présenter des frais de notaire réduits.
• Taxe foncière : lorsque l’on investit dans le neuf, nombreuses sont les personnes qui bénéficient d’une exonération de taxe foncière. Cela dépend de notre commune.
• TVA : la TVA peut être réduite selon certaines conditions de lieu, d’occupation et de ressources.
• Loi Pinel : comme expliqué précédemment, investir dans le neuf présente le précieux avantage de pouvoir bénéficier du dispositif Pinel selon un certain nombre de critères évoqués plus haut.
• Protection juridique : le neuf permet de bénéficier d’une protection juridique importante pendant une durée de 10 ans.

Investir dans l’ancien, les avantages

• Le cachet : investir dans un bien immobilier ancien peut révéler de nombreuses bonnes surprises. Notamment en termes de cachet. Vous pouvez découvrir un bien totalement atypique, avec une architecture ou des biens originaux et recherchés.
• La localisation : bien entendu, l’un des premiers avantages que l’on voit dans l’investissement ancien est celui de pouvoir acheter dans des lieux prisés. On pense notamment aux biens immobiliers en centre-ville. Il est en effet plus difficile à l’heure actuelle de faire construire en centre-ville puisque tout est déjà bien dense.
• Le prix : la différence notable entre le neuf et l’ancien est bien la différence de prix. En raison des fréquents travaux de rénovation qui sont nécessaires dans ces habitations, le prix est plus bas que dans le neuf. En revanche, pour cette même raison, il convient d’être vigilant sur la nature des travaux à réaliser et les coûts inhérents à ces derniers.
•Déficit foncier : le gouvernement met en place une aide permettant de bénéficier d’une diminution du montant de l’impôt sur le revenu.
• Loi Malraux : nous parlions plus tôt des travaux de rénovation, sachez qu’il existe une aide pour réduire les dépenses inhérentes à cette restauration. Cela concerne uniquement les biens dits anciens. Elle est destinée aux personnes qui investissent dans l’ancien « à caractère historique ou esthétique ». Attention, une autre condition vient se greffer à l’obtention de cette aide et elle concerne la localisation. Il est donc nécessaire que le bien soit situé en zone dite protégée.
• Loi Denormandie : la loi Denormandie est également un dispositif qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôts pour les personnes investissant dans l’ancien. Ici, le bien doit être situé dans un quartier « ancien dégradé ».




Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS