Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Les acteurs financiers pessimistes face à la deuxième vague


Un sondage réalisé par Luxembourg for finance révèle la morosité des entreprises de services financiers contraintes de revoir à la baisse leurs attentes de revenus pour 2020 et à réduire les budgets opérationnels pour l’année à venir.



À la suite du sondage de Mai 2020 conduit par l'Agence luxembourgeoise de développement de la place financière, Luxembourg for finance, a conduit en octobre un sondage auprès de 400 dirigeants et cadres supérieurs employés d’entreprises internationales de services financiers - notamment des grandes banques, des gestionnaires d'actifs, des assureurs et des sociétés de capital-investissement afin de collecter leur sentiment sur la situation macroéconomique.

Un quart des réponses montre l'incertitude et la volatilité de l'environnement, comme suit:

• 60% prévoient désormais des recettes inférieures aux prévisions pour fin 2020
• 75 % des personnes interrogées ne s'attendent à aucune augmentation des investissements internationaux en 2021, 31 % s'attendant même à une diminution.
• Parmi les points positifs de leurs perspectives, 55 % des personnes interrogées se disent "plutôt confiantes" quant à la croissance des recettes en 2021, et 9 % supplémentaires se disent "absolument confiantes". Cela pourrait toutefois être lié au fait que plus de la moitié (56%) prévoient de réduire leurs budgets opérationnels pour 2021

Le sondage interroge les entreprises sur les nouvelles méthodes de travail prenant en compte la distanciation sociale et les mesures de confinement. À la question de savoir ce qu'elles feraient si les restrictions étaient levées et si la situation se normalisait en 2021, près des trois quarts (74 %) ont répondu qu'elles continueraient à adopter le télétravail au moins un jour par semaine, voir 2 à 3 jours par semaine pour 32 % d’entre elles.

Nicolas Mackel, directeur général de Luxembourg for Finance, a commenté l'enquête :

"Il n'est pas surprenant que la plupart des chefs des services financiers prévoient des vents contraires, tels que des risques géopolitiques permanents, à court ou moyen terme. L'année 2021 s'annonce difficile, avec de nombreuses réductions des budgets opérationnels et une diminution de leurs investissements mondiaux. Toutefois, il est rassurant de constater que la confiance est grande quant au retour de la croissance du chiffre d'affaires l'année prochaine. Il est également clair que le travail à distance sera un héritage durable de cette crise, qui, à mon avis, a ses avantages et ses inconvénients.

"C'est un moment critique pour les décideurs politiques nationaux. Ils doivent travailler ensemble pour faire en sorte que le secteur financier puisse continuer à jouer son rôle de soutien aux économies réelles et de stimulation de la croissance et de l'emploi sur les marchés mondiaux. Il est essentiel que le secteur financier puisse soutenir le programme "Build Back Better", et plus particulièrement l'audacieux "Green Deal" de l'Europe. ”


L'enquête sur le secteur des services financiers au Luxembourg a été réalisée du 14 au 22 octobre 2020. L'enquête visait à évaluer comment les décideurs du secteur des services financiers luxembourgeois perçoivent le paysage économique incertain actuel et comment ils s'y adaptent à moyen terme. Les réponses ont été recueillies auprès de 388 membres seniors/C-Suite de sociétés financières internationales opérant au Luxembourg.

À propos de:
LUXEMBOURG FOR FINANCE
Luxembourg for Finance (LFF) est l'Agence pour le développement du centre financier. Il s'agit d'un partenariat public-privé entre le gouvernement luxembourgeois et la Fédération luxembourgeoise de l'industrie financière (PROFIL). Créée en 2008, elle a pour objectif de développer le secteur des services financiers au Luxembourg et d'identifier de nouvelles opportunités d'affaires.
LFF met en relation les investisseurs internationaux avec la gamme de services financiers offerts au Luxembourg, tels que les fonds d'investissement, la gestion de patrimoine, les opérations sur les marchés de capitaux ou les services de conseil. En plus d'être le premier point de contact pour les journalistes étrangers, LFF coopère avec les différentes associations professionnelles et suit les tendances mondiales de la finance, en fournissant la documentation nécessaire sur les produits et services disponibles au Luxembourg. En outre, LFF gère de multiples canaux de communication, organise des séminaires dans des lieux d'affaires internationaux et participe à des foires et congrès à l'échelle internationale.
Collectivement, les membres de l'EPA réalisent plus de 6 000 milliards d'euros de transactions par an et emploient plus de 300 000 personnes.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 9 Novembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos