Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Le yuan gagne ses galons de monnaie internationale


Paris, le 13 octobre 2016. Par Christopher Chu, Gérant de fonds - Actions asiatiques, Union Bancaire Privée (UBP).



En moins d’une semaine, le renminbi chinois (RMB) a subi le feu nourri des critiques durant un débat présidentiel aux Etats-Unis avant d’intégrer le panier des droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI). Le symbolisme de ces deux événements concomitants illustre l’influence croissante du yuan (également appelé renminbi) dans la politique mondiale ainsi que sa ferme ambition de devenir une monnaie internationale alternative, le tout ayant été réalisé en un laps de temps relativement court.

Tant qu'il ne sera pas librement convertible, le RMB aura peu de chances d'accéder au statut de monnaie de réserve. Mais alors que les taux d’intérêt négatifs et la croissance atone dans les pays développés minent les économies avancées, l’attrait d’une alternative devrait augmenter. Avec l’’ajout du yuan, le panier des DTS connaît son premier changement depuis 1999 lorsque l’euro avait remplacé le deutsche mark et le franc français. La nouvelle allocation continuera d’accorder la part belle au dollar américain et à l’euro à hauteur de 41,7% et 30,9% respectivement, suivis par le RMB (10,9%). Le yen et la livre sterling s’adjugeront respectivement 8,3% et 8,1%. Globalement, les DTS représentent une faible proportion des règlements internationaux. Environ 204,1 milliards de DTS ont été alloués aux membres du FMI, soit l’équivalent de 285 milliards de dollars, alors que les réserves mondiales totalisent 11 billions de dollar. L’inclusion du RMB sera donc plus symbolique.

Stimulation des échanges commerciaux régionaux

Selon nous, l’intégration du RMB dans les DTS du FMI sera mutuellement bénéfique, ce qui n’est pas négligeable dans une période où prolifère la rhétorique anti-mondialisation. Pour la Chine, le DTS valorise le yuan sans ouvrir complètement les opérations en capital tout en maintenant un régime de flottement administré. Les banques centrales possédant des actifs libellés en DTS détiennent automatiquement des RMB tandis que le yuan s’apprécierait également par rapport aux autres monnaies non arrimées au dollar. De son côté, le FMI redore son blason après les critiques essuyées pour avoir tardé à reconnaître l'influence croissante des marchés émergents qui a débouché sur la création de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures soutenue par la Chine.

Quant aux entreprises asiatiques, cette inclusion leur offre l’occasion de voir le RMB davantage utilisé dans l’activité économique, stimulant les échanges commerciaux régionaux sur fond de reflux de la demande mondiale. Selon Morgan Stanley Research, 51% des exportations de la région AXJ (Asie hors Japon) sont vendues à d’autres pays AXJ (46% en 2006). Au cours de la dernière décennie, les signes de découplage entre l’Asie et l’Occident se sont matérialisés. Les exportations AXJ à destination des Etats-Unis et de l’UE, qui représentaient respectivement 17 et 15% en 2006, ont diminué à 14 et 12%. Dans la région, la Chine incarne le principal partenaire commercial et l’intégration des marchés financiers intérieurs et de la demande régionale est une bonne nouvelle pour le RMB et les économies asiatiques. Cet événement soutient d’autant plus le lancement du Shenzhen-Hong Kong Stock Connect qui a suivi le rapprochement des Bourses de Shanghai et de Hong Kong.

Un objectif d’internationalisation du yuan

Même si, en soi, l’inclusion du RMB ne fera pas tomber le dollar américain de son piédestal de monnaie mondiale, elle représente une avancée de plus de la Chine vers son objectif d’internationalisation du yuan. Le renminbi a perdu 5% de sa valeur depuis sa dévaluation surprise en août 2015, les réserves de change se sont stabilisées aux environs de 3,2 billions de dollars. Selon nous, le principal risque serait que la Banque populaire de Chine (BPC) laisse le renminbi continuer à se déprécier. Les autorités centrales s’en défendent et nous pensons également qu’une forte dévaluation entraverait significativement les efforts de réorientation du pays vers une économie basée sur la consommation intérieure.

Les nouvelles mesures visant à accroître la productivité sont de bon augure. C’est d’autant plus vrai que ces réformes extirpent l’économie chinoise du piège des revenus moyens vers un monde où les services à forte valeur ajoutée deviennent rentables. Les réformes sont considérées comme des catalyseurs qui dureront plusieurs années sur les marchés actions asiatiques alors que Pékin doit se préparer à s’ouvrir davantage. L’intégration du RMB est une étape importante, mais est loin d’être la dernière. Alors que l’environnement macroéconomique de la Chine continue de refléter les forces du marché, la BPC devrait s’attirer davantage de critiques concernant le RMB, lesquelles, ironiquement, seraient les bienvenues car cela signifierait que le renminbi est en passe de devenir une véritable monnaie internationale.

Source: IMF, Bloomberg, Morgan Stanley Research

A propos du Groupe Union Bancaire Privée (UBP)
L’UBP figure parmi les plus grandes banques privées de Suisse et est l’une des banques les mieux capitalisées, avec un ratio Tier 1 de 22,3% au 30 juin 2016. La Banque est spécialisée dans la gestion de fortune au service de clients privés et institutionnels. Basée à Genève et présente dans vingt-quatre implantations à travers le monde, l’UBP emploie quelque 1’680 collaborateurs et dispose de CHF 113,5 milliards d’actifs sous gestion au 30 juin 2016
www.ubp.com
L’Union Bancaire Gestion Institutionnelle (France) est agréée et réglementée en France par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) - N° d'agrément AMF GP98041

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 14 Octobre 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News