Quotidien Fintech, Blocktech, New Finance / Daily News
              



Jeudi 18 Février 2021

Le nombre de cyberattaques envers les PME augmente de jour en jour


Avertissement : Le texte ci-dessous est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
Disclaimer: The text below is a press release that was not written by Finyear.com.



Le nombre de PME victimes de cyberattaques a connu une hausse fulgurante. La généralisation du télétravail n’a pas arrangé les choses. Les employés habitués à utiliser leur ordinateur pour regarder des films ou faire des « paris sportifs belgique » ne prennent pas les mesures de sécurité nécessaires lorsqu’ils télétravaillent de leur domicile.

Par conséquent, les PME sont devenues les cibles favorites des cybercriminels. Il est plus que jamais nécessaire de mettre l’accent sur la cybersécurité. Les PME ne sont pas les seules à subir des attaques. Désormais, les grandes entreprises ne sont plus à l’abri des cybercriminels. Cela concerne aussi bien les sites de paris sportifs, les hôtels et même les hôpitaux français. Depuis le début de la pandémie due à la Covid-19, il a été estimé, selon la FCEI, qu’environ 5 % des PME ont été victimes de cyberattaques. Selon le vice-président des affaires nationales à la FCEI, la majorité des gérants d’entreprise craint de subir une cyberattaque. Il ajoute qu’il est fort probable que cela continue durant les années à venir, et que les PME doivent faire le nécessaire pour protéger leurs systèmes d’information.

Mais pourquoi les PME sont-elles les cibles privilégiées des hackers ?

Cela s’explique par trois raisons :
● Les systèmes de sécurité des petites et moyennes entreprises sont peu performants ;
● L’insuffisance des ressources pour gérer une attaque. Les PME n’ont pas les moyens nécessaires pour faire face à une éventuelle cyberattaque ;
● Les collaborations entre les grands groupes et les PME constituent une porte d’entrée pour les cybercriminels.

Quelques conseils pour se protéger d’une cyberattaque

Peu d’entreprises ont réussi à se relever d'une attaque informatique. Les pertes financières, le vol de données importantes, le stress engendré par la situation : les dégâts occasionnés par une cyberattaque sont très lourds. Il existe des PME qui n’ont pas hésité à investir davantage pour renforcer leur sécurité. Cependant, ces mesures ne sont pas de taille face à une attaque complexe et sophistiquée, affirme l’analyste principal à la FCEI, Andreea Bourgeois.

Afin de gérer au mieux cette situation, la première chose à faire est de conscientiser les salariés et de les former. Les employés doivent savoir repérer une éventuelle attaque afin de réduire au minimum les risques. Si une quelconque fraude est soupçonnée, il est recommandé de s’adresser aux autorités compétentes. Il est aussi conseillé de partager l’information. Ainsi, les autres dirigeants de PME pourront renforcer leur protection et anticiper les éventuelles cyberattaques.

Certains assureurs proposent des formules conçues pour les entreprises victimes de cyberattaques. Elles couvrent les pertes et dégâts occasionnés ainsi que les pertes financières.


Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Morning Newsletter



Le marché des cryptos





Finyear - Daily News