Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



Le livre des échéances au 17ème siècle


"Ce livre avertit de ce que l'on doit recevoir et de ce que l'on doit payer dans chaque mois.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Pour former ce livre il faut abandonner à chaque mois de l'année courante ou deux pages ou quatre pages ou six pages selon la quantité des affaires que l'on entreprend.

Chaque page gauche doit servir à recevoir les notes des articles que l'on doit payer.
Chaque page droite doit servir à recevoir les notes des articles que l'on doit recevoir.

Je suppose que dans le mois de janvier je vende pour 4000 livres de toiles à P1erre payables au 15 Mars suivant, il faut chercher dans le livre des échéances les pages qui ont pour titre mois de Mars et il faut noter sur la page droite que le 15 de ce mois je dois recevoir 4000 livres de Pierre pour toiles à lui vendues.

Il faut en user de même pour les échéances de tous billets lettres de change et de toutes les affaires faites à terme.

Le négociant en jettant les yeux sur son livre d'écheances voit ce qu'il a à payer et dispose ses fonds pour s'en tirer avec honneur et il voit ce qu'il a à recevoir ce qui est d'une conséquence infinie pour envoyer à la recette des lettres de change et pour faire les diligences à propos contre ceux qui laissent protester faute de payement."

Ecrit par François Barrême en 1671.

Le livre des échéances au 17ème siècle
François Barrême ou François-Bertrand Barrême, né à Tarascon le 7 juillet 1638 et mort à Paris en 1703, est un mathématicien français, considéré comme l'un des fondateurs de la comptabilité.
Après s'être livré au négoce en Italie, il s'installe à Paris où il donne des leçons de tenue de livres et devient le protégé de Colbert.
Expert pour les comptes de la Chambre des comptes de Paris et arithméticien ordinaire du Roi, il est l'auteur d'ouvrages de tables mathématiques pratiques, destinées à éviter des calculs fastidieux dans le domaine de l'argent.
Son Livre nécessaire, très souvent réédité et connu plus tard sous le nom de Barême universel, constitue l'un des ouvrages fondateurs de la comptabilité et a donné le mot français « barème ».(Source Wikipédia)

Chapitre "Du livre des échéances" extrait de l'ouvrage (300 pages):
Traité des parties doubles
ou Méthode aisée pour apprendre à tenir en parties doubles les livres du commerce et des finances
Ce livre peut être utile aux Négociants, aux Banquiers, aux Financiers ou même aux Magistrats

Ouvrage téléchargeable sur Google books

NDLR : prochaine leçon très bientôt...

Bonjour chez vous...

Laurent Leloup

Jeudi 28 Octobre 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News




LE TRESORIER