Quotidien future finance
              



Le gouvernement se réserve un droit d’inventaire sur le régime Macron des actions gratuites


Un projet d’amendement au projet de loi Sapin 2 a été déposé par un groupe de parlementaires concernant le dispositif juridique et fiscal des actions gratuites. Commentaire d’Eugénie Berthet, avocat associé de Pinsent Masons France.



« Ce projet d’amendement a pour but de détricoter la réforme Macron sur les attributions gratuites d’actions (AGA) votée en août 2015. Cet amendement va même plus loin puisqu’il empirerait considérablement leur régime fiscal et social.

En résumé, les plans d’AGA seraient à nouveau articulés sur des périodes de 2 ans plus 2 ans (contre 1 an plus 1 an voire 2 ans plus 0, depuis la réforme Macron).

La contribution patronale de 20 %, payable lors de la livraison des titres, passerait à 50 %, payable dès l’attribution des droits et serait non remboursable à l’employeur, même si les actions ne sont jamais livrées au salarié bénéficiaire.

Ceci aboutirait à une aggravation considérable du dispositif, le rendant parfaitement rédhibitoire pour les employeurs puisque cette contribution patronale serait fixée à un taux globalement supérieur au coût des charges patronales de droit commun et serait définitive et non remboursable même si le salarié ne bénéficie jamais de l’avantage (par exemple en cas de départ de la société).

En outre, pour les bénéficiaires, le gain d’attribution serait à nouveau taxable comme un salaire, sans bénéficier des abattements pour durée de détention. Les prélèvements sociaux qui leur seraient applicables seraient à nouveau alourdis. Or, les prélèvements sociaux applicables à ce type de gain ne sont pas fiscalement déductibles, contrairement aux charges sociales applicables aux salaires de droit commun.

Bref, cet amendement aurait pour effet de rendre le coût fiscalo-social applicable aux actions gratuites nettement plus cher que celui des salaires de droit commun, pour l’employeur et pour le salarié.

Le gouvernement s’est prononcé contre la mesure en raison de l’instabilité juridique qu’elle créerait (puisqu’en cas d’adoption, le dispositif Macron aurait vécu moins d’un an…). Rappelons que la réforme Macron corrigeait les aberrations votées fin 2012 sur les dispositifs d’actionnariat salarié et qui avaient abouti à un gel pur et simple des plans.

A suivre…. »

A propos de Pinsent Masons
Pinsent Masons est un cabinet d'avocats international implanté en France depuis 2012.
L'équipe du bureau de Paris, composée de 40 avocats dont 14 associés, conseille ses clients, à tous les stades, sur l’ensemble des pratiques nécessaires au bon déroulement de leurs transactions et cycles d’investissement, notamment dans le cadre d’opérations small et mid cap.
Pinsent Masons se singularise par son approche sectorielle très marquée, principalement sur les domaines des industries de pointe et technologies, énergie et infrastructures.
Au niveau mondial, Pinsent Masons emploie plus de 2.600 personnes dont plus de 1.700 avocats dont 410 associés. Sa présence internationale repose sur plusieurs bureaux en Grande-Bretagne, trois bureaux en Europe continentale (Paris, Munich et Düsseldorf), six sur la zone Asie-Pacifique (Pékin, Shanghai, Hong Kong, Singapour, Sydney et Melbourne) et trois au Proche et Moyen-Orient (Istanbul, Doha et Dubaï).

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 28 Juin 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Newsletter quotidienne gratuite




Finyear - Daily News