Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Le français, n° 3 européen des émissions de chèques


BCE - Statistiques sur les paiements (données 2009)



Laurent Leloup
Laurent Leloup
La Banque centrale européenne (BCE) a publié aujourd'hui l'édition 2009 des statistiques sur les paiements, qui comprennent des indicateurs sur l'accès et l'utilisation des instruments de paiement et les terminaux par le public, ainsi que des volumes et des valeurs de transactions traitées par les systèmes de paiement [1]. Les statistiques [2] ont été publiés pour chaque État membre de l'UE, en plus de l'UE et les agrégats de la zone euro, et des statistiques comparatives.

Les principales conclusions de l'édition 2009 des statistiques sur les paiements sont les suivantes :

- Le nombre total de paiements autres qu'en espèces dans l'UE, en utilisant tous les types d'instruments, a augmenté de plus de 4% à € 82 billion en 2009 par rapport à l'année précédente. Les paiements par carte ont représenté près de 40% de toutes les transactions, tandis que les virements et débits directs sont à parts égales (plus de 26% chacun).

- La valeur correspondante total de paiements autres qu'en espèces dans l'UE a diminué de près de 16% à € 227 trillion, ce qui entraîne une nouvelle baisse - de près de 20% - de la valeur moyenne par transaction, à € 2771. Les virements ont représenté près de 90% de la valeur totale, tandis que le reste a été principalement généré par les débits directs (7%) et les chèques (un peu en dessous de 3%).

- Le nombre total des cartes de paiement [3] dans l'UE est restée stable par rapport à 2008, un peu moins de 726 millions. Cela représente environ 1,45 cartes de paiement par citoyen européen.

- Le nombre de guichets automatiques bancaires (GAB) à la disposition du public a augmenté de 2% à plus de 430.000 en 2009 par rapport à l'année précédente. Cela signifie que d'ici la fin de 2009, il y avait environ 870 distributeurs automatiques de billets par million d'habitants dans l'UE.

Comme le montre le tableau ci-dessous, l'importance relative de chacun des principaux instruments de paiement en 2009 varie selon les pays. Les plus grandes différences ont été observées dans les transferts de crédit, où l'utilisation variait de 10,9% au Portugal à 80,9% en Bulgarie. En outre, une tendance vers une diminution de l'utilisation des chèques dans presque tous les pays est encore plus nette en 2009.

Le français, n° 3 européen des émissions de chèques

Les tendances du mode de paiement choisi dans l'UE au cours des dix années à partir 2000 à 2009, période pour laquelle des statistiques harmonisées sont disponibles, sont présentées dans le graphique ci-dessous.

Le français, n° 3 européen des émissions de chèques

Le nombre de transactions effectuées avec tous les instruments de paiement [4] a augmenté de 4,3% de 2008 à 2009, poursuivant ainsi la tendance à la hausse mais à un rythme plus lent que l'augmentation moyenne de 6,5% par an entre 2000 et 2008. Cette tendance a également été observée pour les paiements par carte, les virements et débits directs, les taux respectifs de croissance annuelle d'ici à 2009 ont été de 6,8%, 3,6% et 5,0%. Le taux de croissance moyen de ces instruments entre 2000 et 2008 ont été un peu plus élevé, à 11,6%, 5,9% et 6,8%. Le nombre de transactions a chuté de plus de 7,5% en 2009. Le déclin à long terme dans l'utilisation de cet instrument se poursuit, le chiffre indique une baisse plus rapide que les années précédentes, pour lesquelles le taux moyen était de 5,2% par an.

Systèmes de paiement de détail
En 2009, il y avait 44 systèmes de paiement de détail [5] dans l'Union européenne dans son ensemble, pour une population totale d'environ 500 millions d'euros. Au cours de cette année, ces systèmes de traitement d'environ 38 milliards de transactions, avec une valeur totale de € 26.4 trillion. 22 de ces systèmes ont été localisés dans la zone euro et a servi une population totale de 329 millions d'euros. Les systèmes de traitement de la zone euro 26,9 milliards transactions en 2009 (soit 71% du total de l'UE) d'une valeur s'élevant à € 16.4 trillion (soit 62% du total de l'UE).

Il y avait un degré notable de la concentration des transactions traitées dans les systèmes de paiement de détail de l'UE en 2009. Parmi les systèmes de traitement de paiement de détail en euro, SIT / CORE (France) ont représenté près de la moitié (47%) de toutes les transactions (27,3 billion). De même, parmi les systèmes de paiement de détail dans la transformation de l'UE dans d'autres monnaies, Bacs (Royaume-Uni) a traité plus de la moitié (52%) de toutes les transactions (10,8 billion). Toutefois, en termes de valeur des transactions traitées, le degré de concentration était beaucoup plus petit.

[1] Retail and large-value payment systems.
[2] For associated statistics on securities trading, clearing and settlement, please refer to the press release dated 29 July 2010 on the ECB’s website.
[3] Payment cards include all cards with a payment function: credit cards, debit cards and delayed debit cards.
[4] Excluding cash transactions.
[5] Including the three pan-European STEP2 retail systems of the EBA Clearing Company. A list of all (retail and large-value) payment systems covered by these payment statistics is given in the Statistical Data Warehouse on the ECB’s website.


Informations complémentaires
L'ensemble complet des statistiques de paiement peut être téléchargé à partir du Statistical Data Warehouse (SDW) sur le site Web de la BCE à http://sdw.ecb.europa.eu

Source BCE
Traduit de l'anglais par CFO-news

Bonjour chez vous...

Laurent Leloup

Dimanche 19 Septembre 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies