Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Le comportement de paiement des Belges s’améliore


54% des entreprises belges sont disposées à adapter leurs conditions de paiement au pays ou au secteur du partenaire commercial



Laurent Leloup
Laurent Leloup
En Belgique, l’arriéré de paiement moyen est passé de 34 à 31 jours
Le Baromètre des pratiques de paiement de l'assureur-crédit Atradius démontre que, au cours des premiers mois de l'année 2010, les entreprises européennes ont, en moyenne, acquitté leurs factures 6 jours plus tôt que l'année dernière. Atradius estime que l’explication réside dans la crise économique. Au cours de l’année écoulée, les entreprises se sont davantage focalisées sur le délai de paiement des factures.

Les entreprises belges appliquent désormais un délai de paiement plus strict que l’année dernière; elles ont ramené leur délai moyen de paiement de 34 à 31 jours pour les clients nationaux et étrangers. Les clients nationaux paient généralement leur facture 7 jours après échéance (38 jours) alors que les clients étrangers attendent, en moyenne, plus longtemps avant de payer (45 jours).

Dans la septième édition du Baromètre des pratiques de paiement, Atradius – un des principaux acteurs mondiaux dans le secteur de l’assurance-crédit et des services de recouvrement – a analysé la politique de paiement de 1.500 entreprises dans les pays européens suivants: Belgique, Danemark, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas et Suède. Les divergences sont grandes: en Allemagne, par exemple, le délai de paiement moyen des clients est de 19 jours alors que les entreprises italiennes accordent facilement à leurs clients un délai de paiement de 60 jours, en moyenne. La moyenne européenne est de 34 jours. En Suède et au Danemark, le comportement national de paiement s’est détérioré au début de l’année 2010 tandis qu’il s’est amélioré pour les entreprises françaises et anglaises.


Les entreprises belges ont davantage pris conscience de l’importance d’une gestion des risques et d’un credit management appropriés
En Belgique, le nombre d’entreprises se plaignant des retards de paiement de leurs clients a diminué par rapport à l’année dernière. Parallèlement, 54% des entreprises belges sont disposées à adapter leurs conditions de paiement en fonction du pays ou du secteur du partenaire commercial. L’année dernière, cette proportion était de 58%.

Christophe Cherry, Country Manager Atradius Belgique - Luxembourg, explique: « En Belgique, l’amélioration du comportement de paiement des clients nationaux a essentiellement été décelée durant le dernier trimestre de l’année 2009, et ce, principalement dans les secteurs de la construction et de l’industrie. Même si le secteur public propose toujours les plus mauvaises conditions de paiement, nous devons reconnaître que les autorités respectent leurs engagements. Depuis le début de l’année dernière, les factures sont payées dans un délai toujours plus raisonnable. »

Les états de service de l’entreprise (track record) sont le principal critère pris en considération par les entreprises belges pour fournir des biens ou services à crédit à des clients. Le second critère est la réputation du partenaire commercial et sa notoriété (familiarity). Christophe Cherry précise: « Au cours des derniers mois, nous constatons essentiellement chez Atradius que les entreprises ont davantage pris conscience de l’importance d’une gestion des risques et d’un credit management appropriés ».

Source ATRADIUS Belgique

Bonjour chez vous...

Laurent Leloup

Dimanche 16 Mai 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies