Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Le capitalisme idéal


Le capitalisme idéal - Nicolas BOUZOU - Editions Eyrolles



Le capitalisme idéal
Un capitalisme idéal avec le bonheur en plus ?
Une nouvelle parution de Nicolas BOUZOU qui vient confirmer, s’il était nécessaire, son talent de pédagogue qui se double d’un sens aigu de la concision.
On connaissait l’économiste et le financier, le chroniqueur très médiatique, on découvre avec plaisir « l’honnête homme » (au sens du XVIIIème siècle) qui puise ses réflexions à la source d’une large culture :
un voyage à la recherche du capitalisme idéal, à travers l’histoire dans le temps et l’espace, de l’Amérique précolombienne en passant par le moyen-âge français pour en tirer des enseignements, enrichis de l’expérience avérée du jeune chef d’entreprise en responsabilité, ici et maintenant…….
C’est cette caractéristique qui apporte d’ailleurs à l’analyse de Nicolas BOUZOU une dimension supplémentaire qu’il partage avec cette génération de jeunes économistes , celle de la responsabilité : une approche pragmatique qui s’éloigne des débats académiques en recherche de justification sur le double axe de l’ultra libéralisme et du socialisme……..Le capitalisme idéal que Nicolas BOUZOU appelle de ses vœux sera, il en a la conviction, construit par sa génération ; c’est son « devoir moral » ; elle le fera à partir d’une certitude : le capitalisme a gagné et « c’est vraiment la fin de l’histoire » et n’en déplaisent aux caciques intellectuels qui voyaient dans la crise une opportunité de retour à la théorie socialiste, même si reste en suspens l’énigme chinoise de l’économie socialiste de marché ….
Pour l’auteur il faut améliorer « le capitalisme par le capitalisme » et lui donner « du corps et de l’esprit » : une analyse sans concession des « joies et misères du capitalisme » avec des éléments de réponse pour réconcilier l’efficacité économique et le sens moral ouvrant la voie à « une troisième révolution industrielle ». Les grands défis du capitalisme ont pour nom, la santé, l’écologie et l’eau. L’auteur met en scène « une tragédie des biens communs » qui selon Garett Hardin, veut que sans droits de propriété, la consommation progresse plus vite que la production : exemple de la pêche et de la forêt.
« ……Si le capitalisme est un système imparfait il n’en n’est que plus perfectible….. » ce capitalisme idéal est à portée de main, il sera plus féminin, plus sobre…..un capitalisme de la raison avec plus de solidarité, de justice et d’innovation……..ce qui suppose « ….avant tout de nous changer nous-mêmes…… ».
Un grand moment de fraîcheur et de bon sens qui vient à point nommé, éclairer l’avenir d’une planète en proie au doute et épuisée par la crise de 2008 – 2009.
Remarquable en tous points.
Immanquable.

Jean-Louis Chambon
Président du Prix et du Cercle TURGOT, et de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants


Retrouvez les chroniques de Jean-Louis Chambon sur www.canalacademie.com

Jean-Louis Chambon
Jean-Louis Chambon

Lundi 5 Avril 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News