Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Le bouchon moderne - Fulgurante progression de la capsule à vis


Le traditionnel bouchon de liège de la bouteille de vin est de plus en plus concurrencé par des modes de bouchages différents, qui sont censés éviter le terrible «goût de bouchon» que l’on attribue au liège quand il est mal préparé.



Le bouchon moderne - Fulgurante progression de la capsule à vis
A titre indicatif, une étude effectuée dans le Bordelais avait conclu qu’environ 2 à 3% des bouteilles de vins de Bordeaux bouchées au liège étaient affectées par ce «goût de bouchon», qui annihile complètement la dégustation du vin. Cela est considérable et représente entre 12 et 15 millions de bouteilles par an pour l’ensemble des appellations de la Gironde.

C’est pour cela que les bouchons artificiels en plastique se sont beaucoup développés, notamment pour les vins américains, ainsi que la capsule à vis, qui connaît une véritable explosion commerciale. On compte qu’en 2003, 300 millions de bouteilles de vins étaient bouchées par capsule dans le monde. En 2009, ce chiffre va dépasser les 3 milliards, donc multiplié par dix en six ans. On peut ainsi parler d’une progression spectaculaire. Les principaux vignobles qui utilisent la capsule à vis sont la Nouvelle Zélande et l’Australie, mais aussi la Suisse, la Californie et l’Amérique du Sud.

Les viticulteurs français ont découvert la capsule à vis après d’autres, mais représentent maintenant un marché en pleine expansion, avec 300 millions de capsules prévues cette année. Certains leaders comme Boisset, Blanck, ou André Lurton, n’ont pas hésité à briser la carcan de la tradition. Plusieurs crus et châteaux de Bordeaux s’y sont mis également. Pour le millésime 2008, les Vignobles André Lurton devraient capsuler environ 1,3 million de bouteilles de vins blancs et rosés, au détriment du liège.

C’est le groupe français Péchiney, aujourd’hui passé sous le contrôle du canadien Alcan, spécialiste mondial de l’aluminium, qui a pris la tête de ce marché florissant. Alcan est numéro un dans le monde de la capsule à vis pour le vin, et entend bien défendre cette position. Pour cela, il multiplie les dégustations comparatives et les tests, auprès des professionnels, pour bien montrer, le verre à la main, que la capsule n’altère pas le vieillissement du vin en bouteille, et peut même dans certains cas lui apporter une fraîcheur aromatique supplémentaire.

© JDV - Le Journal Du Vin
Partenaire expert de CFO-news pour la rubrique vin et oenologie.

www.lejournalduvin.com

Vendredi 27 Février 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News