Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Le KYC Registry de SWIFT franchit le cap des 3 000 membres


La solution de la communauté continue sur sa lancée, pendant que les utilisateurs déclarent une réduction de 45% du temps nécessaire pour effectuer une procédure KYC.



Plus de 3000 institutions financières se sont enregistrées sur le Know Your Customer (KYC) Registry, la base de données centralisée SWIFT qui maintient une série d’informations standardisées sur les institutions financières, requises en matière de conformité KYC.

Lancé en décembre 2014, le KYC Registry fournit une solution KYC économique et sécurisée, qui permet aux banques, aux distributeurs de fonds mais aussi aux dépositaires de maintenir et augmenter leur réseau de correspondants. Le KYC est un outil sur-mesure pour le secteur, destiné à aider les institutions à économiser un maximum de temps et d’argent tout en remplissant leurs obligations KYC.

« Nous avons atteint l’étape charnière en termes de participation du secteur au KYC Registry » déclare Bart Claeys, Head of KYC Compliance Services, SWIFT. « Réunir les documents KYC est une procédure onéreuse et très consommatrice en temps et, qui utilise beaucoup de ressources humaines au sein des institutions. Le KYC Registry s’attaque à cette problématique en fournissant une base de données d’informations qui traite plus de 80 % des données KYC et documentations nécessaires pour soutenir les « due diligence » en cours avec les partenaires en Correspondent Banking ou l’intégration de nouvelle relations. »

Une étude récente menée par SWIFT suggère qu’alors le KYC Registry est toujours en phase de lancement, il répond déjà à ses obligations vis-à-vis de l’industrie en faisant économiser du temps et de l’argent aux clients :

- Les sondés ont confirmé que le KYC Registry leur permettait de passer en moyenne 45 % de temps en moins dans leur activité de due diligence avec une contrepartie.
- Un nombre important de banques internationales ont rapporté que l’utilisation de KYC Registry a permis de gagner 60% de temps sur les activités de « due diligence » additionnelles, comme la collecte d’informations sur les bénéficiaires effectifs (Ultimate Benefical Owners), par exemple, les personnes qui sont financièrement derrière une institution ou les membres du conseil d’administration.

Le KYC Registry peut également aider les plus petites banques et celles présentes dans les marchés à haut risque à faire preuve de plus de transparence et à fournir des informations qui répondent aux exigences KYC venant de grandes banques et d’institutions issues de marchés très réglementés. Cela est devenu particulièrement important dans un contexte de « de-risking » observé dans l’industrie. Cette tendance conduit des banques à écarter certaines juridictions, produits ou devises,et à interrompre certaines de relations de Correspondent Banking.

Les plus de 3000 entités présentes dans plus de 200 pays et territoires qui accèdent au KYC Registry peuvent désormais échanger leurs données et documents de manière instantanée avec les contreparties qu’elles sélectionnent, sans compromettre le contrôle de leurs données ou des personnes qui y accèdent. Les banques ne paient pas pour renseigner le registre avec leurs propres données ou les partager avec d’autres banques ; elles paient seulement pour l’accès aux données des autres institutions. De plus, 30 banques centrales ainsi que des communautés entières ont signé pour ce service. Les membres de l’industrie qui utilisent le KYC Registry représentent les deux tiers du trafic de messages SWIFT.

Le KYC évolue en fonction des nouvelles réglementations et des besoins des clients. Son offre sera donc alimentée par de nouveaux services à valeur ajoutée et des partenariats qui permettent une meilleure « due diligence ». Par exemple, le récent lancement du service KYC Adverse média, développé avec Dow Jones, permet aux institutions d’accéder à une base de données internationale d’articles et notifications réglementaires sur leurs contreparties et correspondants.

« SWIFT est en train d’adopter une approche « marché » en matière de conformité KYC, et fournira une solution plus large et encore plus collaborative pour le bénéfice de la communauté des services financiers » conclut Bart Claeys.

SWIFT

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Lundi 12 Décembre 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News