Corporate Finance News
              


Mercredi 24 Novembre 2021

Le Groupe Ayomi obtient le statut de Prestataire de Services d’Investissement (PSI)


Une première en 20 ans pour une société de cette taille !



Depuis sa création en mars 2018, le Groupe Ayomi révolutionne l’univers du financement avec son intelligence artificielle et ses produits d’aide à la levée de fonds. En moyenne, 8 semaines suffisent ainsi à un émetteur utilisateur des applications du groupe pour boucler un financement compris entre 50 000 et 500 000 €. Le succès est tel que le Groupe Ayomi, en croissance mensuelle de 15 % depuis sa création, reçoit jusqu’à 200 demandes chaque jour. Pour lancer son déploiement européen et proposer des services réglementés à ses clients, le Groupe Ayomi a créé Ayomi Financial Services, une filiale dédiée qui vient d’obtenir le statut de PSI (Prestataire de Service d’Investissement). Une première depuis 20 ans pour une entreprise de cette taille et financée en fonds propres.

Un leitmotiv : la confiance au coeur du financement des entreprises

Tout le monde connaît désormais le principe du crowdfunding ou encore des plates-formes Family & Friends qui constituent des alternatives aux crédits bancaires pour des petites et moyennes entreprises ayant un besoin rapide de financement. Pourtant, ce serait faire un raccourci que de vouloir classer le Groupe Ayomi qui offre la solution technique Ayomi, dans cette catégorie, tant la proposition de la jeune Fintech parisienne est éloignée de ces mécanismes. En effet, Ayomi, c’est d’abord et avant tout une intelligence artificielle capable d’identifier les potentiels investisseurs. Imaginée par deux ingénieurs, Harold Zime et Guillaume Tourniaire, anciens experts de la finance, devenus entrepreneurs avec une idée en tête : remettre la confiance au coeur du financement des entreprises.

« Aujourd’hui, une levée de fonds prend 9 mois en moyenne pour aboutir. Le principe d’arroser tout le monde ne marche pas ! Le plus dur pour un investisseur ou une banque, est de s’assurer qu’il puisse avoir confiance dans la capacité d’un dirigeant à réaliser ses objectifs avec l’argent qu’il va lui apporter.

L’intelligence artificielle d’Ayomi permet d’identifier les personnes qui comprennent le secteur d’activité des sociétés en recherche de financement, les connaissent, font déjà confiance au dirigeant, partagent leurs ambitions, et qui ont envie de soutenir leur projet. Cette démarche permet de gagner plusieurs mois sur la recherche de financement », explique Harold Zime, cofondateur et CEO du groupe Ayomi.

L’entrepreneur, acteur de sa démarche de financement

Concrètement, le dirigeant détermine son besoin de financement, par la dette ou par la capitalisation (99 % des demandes aujourd’hui), et définit, grâce aux outils mis à disposition, les conditions d’investissements qui seront proposées aux futurs investisseurs. Le dirigeant va ensuite connecter tous ses canaux de communications à l’IA - mail, réseaux sociaux, … - afin que l’identification des potentiels investisseurs se fasse. Tout au long du processus, le dirigeant garde la main. C’est lui qui valide les séquences d’actions paramétrées dans les outils d’Ayomi et les messages adressés. Y compris le site
web agrégeant toutes les informations financières, destinées aux potentiels investisseurs : valorisation de l’entreprise, chiffre d’affaires, frais engagés, bénéfices, perspectives… L’entrepreneur peut également organiser des réunions en visio pour répondre à toutes les questions de son réseau, rassurer et détailler son projet.

Une offre qui trouve son public et son marché

En moyenne, les sociétés clientes qui exploitent l’outil Ayomi, lèvent 237 000 € et le financement s’obtient en moins de 8 semaines. La Fintech se rémunère sur la vente de l’accès à son outil d’IA, comprenant le dispositif de marketing digital et l’agrégation des données financières consolidées. À cela s’ajoute un pourcentage prélevé sur la somme levée.

Aujourd’hui, Ayomi accompagne 5 nouveaux dossiers par jour qu’elle sélectionne parmi 200 demandes reçues quotidiennement. Grâce à l’IA, le test d’éligibilité (validation de la liasse fiscale et de la pertinence du projet) prend quelques secondes contre plusieurs heures, voire plusieurs jours chez un banquier.
La société n’a réalisé aucune levée de fonds institutionnels et est rentable depuis ses débuts. Le Groupe Ayomi, qui compte déjà 40 collaborateurs, doublera ses effectifs d’ici à l’été 2022.
Un nouveau statut pour continuer de soutenir l’économie réelle en Europe

Le statut de PSI nourrit 2 ambitions :

1. Proposer des activités régulées qui seront présentées prochainement avant l’été 2022 : RTO (réception et transmission d’ordres pour le compte de tiers), exécution d’ordres pour le compte de tiers, négociation pour compte propre et placements non garantis.

2. Lancer le déploiement européen afin de servir un marché de 22 millions de TPE / PME. Pour servir cette ambition, le Groupe Ayomi souhaite recruter 40 personnes d’ici l’été 2022.

« Nous sommes très fiers d’avoir obtenu ce statut, qui n’a, jusqu’à présent, jamais été délivré à une société comme la nôtre. Grâce à lui, nous allons pouvoir faire rayonner Ayomi en Europe, mais surtout aller encore plus loin dans notre logique d’accompagnement et de soutien à l’économie réelle. C’est une excellente nouvelle tant pour nos clients que pour nos équipes », conclut Harold Zime.

A propos du Groupe Ayomi
Créée en 2018 par Harold Zime et Guillaume Tourniaire, Ayomi est une « SuperApp » qui apporte une réponse très innovante aux entreprises qui cherchent à se financer. Grâce à ses outils, les dirigeants ciblent les investisseurs pertinents pour leur société. En 8 semaines ils bouclent un financement compris entre 50 000 et 500 000 €. La Fintech connaît une croissance mensuelle de 15 % depuis sa création et reçoit quotidiennement près de 200 demandes de financement quotidiennes. En octobre 2021, le Groupe Ayomi obtient le statut de PSI (Prestataire de Services d’Investissement), une première depuis 20 ans Fort de cet agrément, le Groupe Ayomi démarre sa conquête européenne et recherche 40 collaborateurs d’ici à l’été 2022 pour servir ce marché de 22 millions de TPE/PME qui s’ouvre à lui.
https://ayomi.fr

------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.



dernières opinions & actus / latest opinions & news