Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Le Forex : le plus grand marché financier du monde est toujours dominé par le dollar


Alors que le Forex bat tous les records avec des transactions atteignant les 6,600 milliards par jour, le dollar poursuit sa dominance dans le monde des devises, loin devant son principal compétiteur, l’euro. Londres, quant à elle, demeure la principale place de transactions de ce marché, alors qu’elle effectue près de 50 % des échanges.



Le dollar toujours au sommet

Les chiffres du Forex sont en pleine croissance depuis les trois dernières années avec une augmentation de plus de 30 % de ses transactions journalières. Ses utilisateurs principaux demeurent les grandes et moyennes banques, mais les traders haute fréquence, les hedge funds et les entreprises dépassent désormais 15 % du marché.

Ce qui ne change pas, ce sont les trois monnaies les plus négociées qui sont le dollar, l’euro et le yen japonais. Et bien que l’euro gagne en importance, un peu plus à chaque année, le dollar demeure de loin la devise de base des transactions. Le yen, lui, est en baisse.

La BRI (banque des règlements internationaux) note, lors de son dernier rapport sur le Forex, que le dollar conserve toujours son statut de monnaie dominante alors qu’il est présent dans 88,3 % de l'ensemble des échanges. La monnaie européenne est, elle, utilisée dans 32,3 % de ceux-ci. Bien que ce pourcentage soit très bas face à celui du dollar américain, la BRI note tout de même un très léger accroissement de ses transactions, soit de 1 % supérieur par rapport à 2016. Le yen, lui, accuse une perte de près de 5 %, mais reste toutefois sur le podium.

Le document de la BRI porte une attention particulière aux monnaies dites émergentes, qui ne cessent de gagner du terrain, alors qu’elles représentent, entre elles, un volume de plus de 25 % du marché.

Londres, place centrale des transactions de devises

Le Brexit a participé pour beaucoup au regain de Londres sur les opérations du Forex. L’incertitude créée par la sortie du Royaume Uni de l’Europe a affecté la volatilité de la livre sterling qui s’est donc transigé plus fréquemment là où elle réside ; sur le plancher de la place de Londres. Aujourd’hui, ce sont 43 % des échanges du Forex qui y sont traités, une augmentation de 6 % par rapport à 2016. Celle-ci s’est effectuée principalement face à la place new-yorkaise qui, elle, accuse une baisse de 3 % pour la même période. Elle demeure tout de même en seconde position, devant Hong Kong, leader en Asie, qui complète le podium avec 7,6 %.

Par ailleurs, la BRI indique que, paradoxalement, la livre sterling n'arrive qu'en quatrième position des devises les plus échangées avec 13 % des transactions totales.




No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mardi 25 Février 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News