Quotidien Corporate & Crypto Finance, Blockchain Daily News


              



Le 25 mai, le jour où l’année 2014 pourrait basculer…


Valquant a tenu son 229ème petit déjeuner mensuel « Scénario de marché » au Cercle de l’Union Interalliée mardi 1er avril 2014.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Conformément à sa méthodologie d’analyse systématique de l’actualité, Valquant présente les points-clés pour l’allocation d’actifs « scénario de marché » et le choix de titres « secteurs et titres ».

SCENARIO DE MARCHE

1) Bilan du mois écoulé
La tendance haussière est toujours à l’ordre du jour, mais le CAC 40 ne passe pas les plus hauts de l’année. Les marchés actions sont globalement stables, ou en légère baisse. La diversité des performances est au rendez-vous : les indices émergents ont rebondi, et le S&P a établi un nouveau plus haut historique. Le cours de l’€ est assez stable, il a reflué après avoir touché 1,39 EUR/USD. L’indice japonais, quant à lui, souffre en yen et en $. Il est techniquement à la croisée des chemins… Les taux des obligations risquées, souveraines comme privées, ont chuté depuis l’été dernier, mais se stabilisent en mars.

2) Analyse critique de l’actualité
L’actualité économique est marquée par la situation ambiguë de l’état de la conjoncture américaine. Deux sondages très suivis (ISM Services et indice de confiance du consommateur) donnent des indications opposées.
En France, les dernières données sur le marché de l’emploi sont très négatives. L’économie semble condamnée au mieux à la stagnation.
Au Japon, la hausse des salaires demeure la clé du succès de la lutte contre la déflation. Or, les salaires baissent, les ABENOMICS sont en échec.
L’actualité des entreprises est dominée par les révisions des bénéfices qui sont toujours négatives en Europe. L’actualité politique se distingue par l’agitation des régions russophones de l’Ukraine : la Transnistrie a demandé son rattachement à la Russie. Comme mesure de rétorsion, la Russie est exclue du G8, qui redevient le G7.
L’actualité monétaire est dominée par la Banque Centrale Allemande qui ne s’oppose pas au Quantitative Easing. Le Président de la BUBA, Jens Weidmann, a déclaré que les rachats d’actifs « ne sont de manière générale pas hors de question ».
L’actualité financière est marquée par l’Union Bancaire : un accord a été trouvé sur le sujet du fonds de résolution bancaire (FRB). Il permet d’avancer vers l’Union Bancaire Européenne.
En Chine, le Premier ministre chinois a déclaré que l’Etat ne viendrait plus au secours des entreprises ou des banques non viables. Cette nouvelle attitude pourrait déstabiliser le marché financier chinois.

3) Thème du mois : le 25 mai, le jour où l’année 2014 pourrait basculer…
Nous pensons que les risques, plutôt politiques, convergent vers le mois de mai, et plus particulièrement le 25.
En effet, le dimanche 25 mai, les européens et ukrainiens sont appelés à voter pour leurs députés européens en Europe, et pour leur Président en Ukraine.
Sans tomber dans un exercice de politique fiction, les partis d'extrême droite ou nationalistes en Europe pourraient disposer d’une minorité de blocage.
En Ukraine, les élections du 25 mai pourraient générer une situation de « guerre froide » contre la Russie et l’OTAN.

SECTEURS ET TITRES EN EUROPE

1) Bilan du mois écoulé
Le secteur « Utilities » est en tête du palmarès, avec la distribution. Les secteurs Chimie, Médias et Assurance ont baissé…
Les banques italiennes se sont fortement appréciées, alors que les actions allemandes et françaises sont très présentes dans les plus fortes baisses.
Notre liste européenne est légèrement sur-performante en mars, notamment en raison de la baisse de Philips. Notre liste française a souffert de la forte baisse de TELEPERFORMANCE et SAFT.
Les critères « contrariants » ont été à nouveau associés avec la performance boursière en mars 2014.

2) Choix de titres et secteurs
Nous réitérons notre message du mois dernier : les actions européennes accusent un retard important en termes de bénéfices anticipés. La tendance des révisions demeure toujours négative. Il apparait aujourd’hui que, en médiane, le potentiel de rebond des bénéfices pour retrouver les plus hauts historiques est de 38 %. Parmi les secteurs les plus attractifs en termes de potentiel, on retrouve les bancaires (BBVA, DEUTSCHE BANK,...) et les pétrolières (ENI, REPSOL).

LES DEUX GRAPHIQUES DU MOIS

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Vendredi 4 Avril 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News