Corporate Finance News, Hybrid Finance News
              


Samedi 16 Avril 2005

La location évolutive




La location évolutive
De nombreuses entreprises, parmi les PME-PMI, ignorent encore l’existence de ce mode de financement, qui progresse pourtant de 15 % par an.
La location évolutive de son parc informatique permet en effet de libérer l’entreprise du risque d’obsolescence technique de son parc, tout en en gardant la maîtrise budgétaire et technologique.

EVOLUTION ET OBSOLESCENCE TECHNOLOGIQUE

Nous assistons à une évolution technologique de plus en plus rapide : le cycle de vie des systèmes d’information est de plus en plus court (tout système confondu).
Devant la nécessité de renouveler les équipements avant leur amortissement comptable, la location évolutive permet de répondre à la double contrainte budgétaire et technologique : elle permet à tout moment, de remplacer tout ou partie des équipements objets du contrat par les configurations souhaitées.
Cet outil est particulièrement bien adapté à la micro-informatique, dont l’évolution technologique permanente conduit à une dépréciation très forte des investissements.

EVITER LE «SURINVESTISSEMENT »

Dès lors que l’on est en location évolutive, le cycle de vie sur le parc des matériels diminue. Il n’est plus nécessaire, de « sur configurer » son matériel, tel que l’achat l’oblige pour « être tranquille ».

En évitant un surdimensionnement excessif, on obtient des économies significatives.

ECONOMIE BUDGETAIRE

Le recours à la location permet de faire baisser les postes de coûts :
Matériels :
- Facilité d’évolution en bénéficiant de conditions de marché favorables ( baisse de prix des constructeurs, promotions, …),
- Recommercialisation des matériels remplacés.

Administration du parc :
- Gestion du parc facilitée par la centralisation des informations concernant l’ensemble des matériels en location.

Support technique :
- Suppression des unités obsolètes génératrices de surcoûts (maintenance, taxe professionnelle, altération de la productivité…),
- Diminution des coûts d’hétérogénéité liés à la coexistence de multiples générations de machines dans le parc.

IMPACTS FINANCIERS


Impact sur le bilan

Les équipements informatiques sont amortis en règle générale sur 36 mois, plus rarement sur 24 mois. Ce choix ne peut plus être modifié en fonction de l’évolution des budgets et des besoins. L’amortissement fiscal du matériel informatique correspond rarement à l’amortissement économique.

L’achat modifie la structure du bilan en alourdissant le haut du bilan, alors que la location permet de ne pas impacter le haut du bilan, en ne jouant que sur le poste de charges « Loyers » du compte de résultat.
La capacité d’investissement de l’entreprise est ainsi préservée.

La location permet aussi de modifier les loyers pour diminuer ou augmenter la charge sur un exercice donné (loyers linéaires, dégressifs, variables).

Les biens financés en fonds propres rentrent dans les budgets d’investissement, alors que les biens loués rentrent dans les budgets de fonctionnement.

Impact sur la trésorerie

De façon générale, le ROI (Return On Investment) est supérieur au taux des marchés financiers. En effet, une entreprise qui investit dans des usines, des machines ou des hommes doit attendre une meilleure rentabilité que celle du marché monétaire, sinon, il serait préférable de placer ses liquidités.

Le financement par Fonds Propres de matériels informatiques « consommables » (à durée de vie courte) est donc moins rentable, puisqu’il utilise une ressource « chère ».

Une manière d’amorcer le processus locatif et d’en tirer partie est de procéder au rachat de tout ou partie du parc installé pour une mise en location immédiate. Le rachat s’effectue à hauteur de la valeur nette comptable des unités considérées, de manière à garantir la neutralité de l’opération au niveau comptable. Les nouveaux coûts liés à la location sont imputés au budget de fonctionnement.

Impact sur les assurances

De manière générale, la location intègre dans ses loyers les assurances nécessaires : assurances contre le vol (intéressant sur les portables), l’incendie, le dégât des eaux,...

CONCLUSION

La location évolutive est une bonne solution adaptée à la « respiration » d’une informatique bien organisée. Elle permet de consolidez les fonds propres en améliorant l’informatique.

La location permet :
- De préserver ses capacités d’emprunt et/ou d’investissement,
- De maîtriser ses budgets,
- D’optimiser sa fiscalité,
- De satisfaire le besoin d’évolution de l’entreprise,
- D’apporter la sérénité nécessaire aux équipes informatiques,
- De rendre à l’informatique (hommes et équipements) le rôle de cellule de service.