Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



La finance face à ses démons - Pour un traitement durable de la crise - Benoît Cougnaud, Bernard Gourion


Titre : La finance face à ses démons
Sous-titre : Pour un traitement durable de la crise
Auteurs : Benoît Cougnaud, Bernard Gourion
Langue : français
Public visé : Grand public
Éditeur : Pearson
Année de publication : janvier 2009
Nb de pages : 150



La finance face à ses démons - Pour un traitement durable de la crise - Benoît  Cougnaud, Bernard Gourion
Quand les Etats viennent à la rescousse de Wall Street, on peut sérieusement s'interroger : la crise que l’on vient de connaître ne signifie-elle pas la fin du système financier tel qu’on l’a connu ? Ne faut-il pas jeter le marché ?
Non, répondent les auteurs, convaincus que le marché répond à des besoins réels et qu’il est un outil irremplaçable de répartition des capitaux et des risques dans l’économie. Pour autant, on a poussé trop loin l’autorégulation et le système aujourd’hui connaît une succession de bulles spéculatives et de crises de plus en plus violentes, comme si cette instabilité lui était inhérente. A cela s’ajoute que la finance constitue un monde opaque, d’une sophistication inouïe avec des gains tout aussi inouïs. Comment s’étonner, dans ces conditions, que le patron de la Société Générale ignore ou feigne d’ignorer ce qui se passe dans sa salle de marchés ? Tous les abus deviennent permis et la crise apparaît comme la sanction des coupables.

Un système jeune et immature
Dans un esprit qui se veut dépassionné, les auteurs de ce livre ont d’abord pour but de nous éclairer sur les événements récents (faillites et recapitalisations en série, affaire
Kerviel, plan Paulson, intervention coordonnée de l’Eurogroupe) mais également sur les causes structurelles d’une crise liée selon eux à l’immaturité d’un système qui dans son mode de fonctionnement actuel n’a guère plus de 10 ans : possibilité pour les entreprises de se financer directement sur les marchés, développement non maîtrisé de l’innovation financière au sein des banques, développement des produits dérivés pour se prémunir des risques, etc. Or, depuis 10 ans, on constate une dissémination des risques qui a entraîné une déresponsabilisation des acteurs dont on mesure aujourd’hui les conséquences. Tous ces aspects sont expliqués et mis en perspective de manière très accessible. Pour autant, la dimension pédagogique du livre ne cède jamais le pas aux convictions des auteurs : selon eux, l’instabilité financière, cause de tous les maux, est liée essentiellement aux rémunérations de court terme. Ce n’est donc pas une fatalité !

Un traitement de fond
Au delà des causes de la crise, les auteurs se penchent sur le plan de sauvetage mis en oeuvre. Critiques notamment sur les modalités, ils regrettent par exemple que les banques les plus suspectes ne soient pas directement mises sous tutelle. Surtout, ils plaident pour une thérapie durable, un véritable traitement de fond, et réclament plus de régulation, que ce soit du côté des agences de notation ou de la Banque Centrale (dont le rôle serait accru et qui devrait, entre autres missions, surveiller le prix des actifs financiers), une refonte complète des modes de rémunération (et pas seulement des montants), un amendement des normes IFRS, une plus grande responsabilisation des garants du fonctionnement du marché.

Sommaire
1. Faut-il jeter le marché ?
2. D'une bulle à l'autre
3. Un endettement multifacette
4. La crise des « subprime »
5. Les coûts de l’instabilité
6. Un système financier dépassé par ses propres excès
7. 10 propositions pour sortir de la crise

www.pearson.fr/livre/?GCOI=27440100068990

Vendredi 6 Février 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News