Quotidien Finance, Crypto Daily News


              



La fin de l'euro


L’euro est-il vraiment menacée ? Si la réponse est oui , alors c'est de la fin de l'Europe dont il s agit...



La fin de l'euro
Voilà de quoi réveiller une campagne pour les élections Européennes qui reste d'une "platitude extrême", et de nature à "remuer le consensus".
On connaît l'expertise de Christian SAINT-ETIENNE (professeur des universités et économiste) et son talent de plume (il est l'auteur de plusieurs best sellers économiques primés, dont "La France est- elle en faillite?" paru chez ce même éditeur) .

Il démontre une nouvelle fois sa capacité à anticiper et à susciter le débat sur un sujet que beaucoup repoussent aux" temps meilleurs de l'après crise" ...mais peut-on encore attendre ?

Pour auteur à l'évidence, non. Car "l'euro est une monnaie unique re nationalisée"et "la BCE, un système européen de banques centrales nationales -sebc-" rien n' est unique , rien n 'est totalement intégré aussi, tout est en place pour que chaque pays puisse reprendre son indépendance, sans heurts .... une situation improbable, sauf divergence insupportable entre les états membres comme.. l'effondrement du dollar, entraînant la chute de revenu de 2 à 3% l an , des 50% de ménages européens exposés à la concurrence internationale, un chômage à 12%, des déficits publics abyssaux, etc...
L'Europe monétaire n'y survivrait pas : or, c 'est le scénario le plus probable de sortie de crise (avec le retour de l'inflation) que prépare l'Amérique, confrontée à ses endettements gigantesques ( état et ménages), pourtant il reste un espoir celle d'une prise de conscience des dirigeants européens pour qu'ils s'engagent sur l'instauration d'un gouvernement économique de la zone euro, avec une concrétisation simultanée d'un "fédéralisme fiscal" conditions "sine qua non "d'un vrai contenu à la construction européenne.

L’ Europe est elle une force ou une faiblesse pour les Etats membres ? peut-elle les aider à résoudre leurs problèmes structurels, peut-elle contribuer à rendre plus synergique et harmonieuse la croissance dans la zone ?
C'est largement de cette conviction et de cette vision que les dirigeants européens sont comptables devant l'opinion publique et tout simplement de l'Histoire... Christian SAINT-ETIENNE apporte des éléments de réponses comme toujours à la fois dérangeants pour la pensée unique et "pétillant" de bon sens dans un essai court et limpide.

Une aubaine dans la morosité de la campagne...

LA FIN DE L’EURO
Christian SAINT-ETIENNE
Editions Bourrin – 147 pages – 16 €

La fin de l'euro
Jean-Louis Chambon
Président du Prix et du Cercle TURGOT, et de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants


Retrouvez les chroniques de Jean-Louis Chambon sur www.canalacademie.com

Lundi 11 Mai 2009
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par EVREINOFF MICHEL le 22/05/2009 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
L'article de Monsieur Christian SAINT-ETIENNE est fort interessant et joue un peu le rôle du pavé que l'on jette dans la marre. Et cela me paraît très justement justifié; en effet, qui peut intelligement croire que l'économie européènne pourra s'en sortir sans casse qu'avec un dollar morribond et qui de plus nous sert monaie étalon. Nos amis américains sont bien sympas, mais ne serait-il pas temps de leur faire comprendre qu'ils ne sont plus "le nombril du monde" et ce, depuis belle lurette?
Le Dollar, ce n'est pas encore de la "monaie de singe", mais si nous n'y prenons pas garde, et si les Américains ne veulent pas y prendre garde, cela le deviendra, et l'Euro également et nous revivrons la résurgences des nationalisme en tous genres. L'Europe n'a plus le choix, elle doit consolider ses fondations, aller de l'avant et savoir s'imposer.L'Europe est une force, elle doit s'assumer en tant que tel. Messieurs les Responsables Européens, assumez vos responsabilités, ASSUMEZ VOUS EN TANT QU'EUROPEENS; Comptons sur nous et plus sur les autres(les Américains).

PS : Je ne suis absolument pas ant-Américain. Je les respecte, mais ils n'ont plus les moyens d'imposer leurs vues ety leurs choix au monde. Bush était un imbécile qui n'a jamais rien compris à la Géo-politique. Gageons que le nouveau Président US saura faire une analyse objective de la situation de son pays face au monde, gageons qu'il saura accompagner son pays, un pays ami, sur une voie de paix et de respect mutuel. Les dirigeants Européens doivent cimenter l'économie Européène et imposer l'Euro comme monaie étalon. Si ils n'y arrivent pas, la troisème guerre mondiale (européene) n'est pas loin.
Cordialement,
Michel Evreinoff

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles



Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



Cryptocurrencies


Finyear - Daily News