Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News


              



La clé pour réduire les coûts cachés de la fraude bancaire


Par Alexis Vernières, Vice President, Sales - Italy, France & Iberia chez Kofax France.



La fraude est devenue si omniprésente à l'ère du numérique qu'on peut trouver des exemples partout : la société mondiale accusée de blanchiment d'argent par ses filiales ; la banque dont les employés ont ouvert des millions de faux comptes pour respecter les quotas de ventes ; le fondateur qui induit en erreur les investisseurs. En 2017, l'usurpation d'identité a établi un record avec 16,7 millions de victimes.

Dans l'ensemble, les pertes liées à la fraude mondiale coûtent aux entreprises 1,500 milliards de dollars par année - presque autant que l'ensemble du PIB du Canada. En fait, selon un rapport de Lexis-Nexis, chaque dollar perdu à cause de la fraude coûte 2,5 fois plus cher aux entreprises.

C'est parce que le coût de la fraude ne se limite pas à la perte elle-même. Il y a les coûts visibles, comme les amendes et les coûts associés à la remédiation, à la main-d'œuvre et à la technologie. De plus, les organisations d'aujourd'hui sont confrontées à un nombre croissant de règles et de lois liées à la fraude. Les organismes de réglementation publient régulièrement de nouvelles directives en matière de fraude, en particulier sur les lois sur la connaissance du client (KYC, Know Your Customer) et la lutte contre le blanchiment d'argent (AML, Anti-Money Laundering). Il est donc plus difficile pour les banques d'appliquer efficacement les procédures de vigilance à l'égard de la clientèle (CDD, Customer Due Diligence).

Ensuite, il y a les coûts cachés. Même si les banques renforcent leurs dispositifs, les inefficacités dans les processus se multiplient. Les banques perdent un temps précieux lorsque les employés passent plus de temps à traiter les cas de fraude et leurs répercussions qu'à s'occuper des priorités stratégiques.

De plus, la façon dont une organisation met en œuvre et gère les procédures de vigilance à l'égard de la clientèle peut avoir des conséquences d'une grande portée. Les processus lents, retardés ou sujets aux erreurs réduisent la fidélisation des clients, augmentent les coûts de main-d'œuvre et peuvent nuire aux revenus et aux bénéfices.

Ces coûts - visibles et cachés - dépassent de loin les coûts liés au respect des réglementations. Protéger les personnes et les organisations contre la fraude en vaut la peine. De plus, la valeur de créer une relation à faible risque avec clients, partenaires et employés est inférieure au coût de la conformité.

L'opportunité de l'intégration client

Le meilleur moment pour contrer la fraude est pendant le processus d'intégration, qui est bien sûr aussi le point de départ de l'établissement d'une relation client. C'est le point de contact le plus crucial pour protéger l'entreprise contre la fraude et pour établir une expérience client de qualité.

Bien que chaque société financière dépense chaque année des sommes importantes pour KYC, AML et l'intégration des clients, de nombreux processus sont inefficaces. Les employés exécutent encore manuellement bon nombre de démarches en matière de vigilance à l'égard de la clientèle. Par conséquent, le processus d'intégration prend souvent plus de temps. Le délai moyen pour intégrer un nouveau client est maintenant de 32 jours, contre 28 jours auparavant, et il faut encore plus de temps - 41 jours - pour intégrer un client fortuné. De plus, le processus est plus sujet à l'erreur, d'autant plus que certains employés n'ont pas les compétences requises pour détecter la fraude.

Mais les entreprises travaillant comme demain utilisent l'automatisation intelligente pour transformer l'expérience client, accélérer l'intégration et éviter les erreurs humaines et les risques de conformité. Grâce à l'automatisation intelligente (AI) et à l'orchestration des processus, les institutions financières les plus performantes utilisent l'intelligence artificielle, l'automatisation cognitive des documents et l'automatisation robotique des processus (RPA) pour extraire et comprendre les informations des documents capturés, des bases de données et autres sources sous toutes leurs formes (structuré, semi structuré et/ou non structuré) et éliminer en même temps le besoin de saisir à nouveau des données depuis un système vers un autre.

Un parcours client simplifié

Au cours du processus d'approbation d'une demande de prêt, la banque doit se conformer aux exigences de la KYC et de la LAB. Cela inclut la vérification de l'identité du demandeur par rapport à de nombreuses listes de surveillance externes et bases de données de dossiers publics, ainsi que la collecte et l'intégration des données externes nécessaires aux systèmes internes. Pour offrir une meilleure expérience client, le processus doit être aussi transparent et simple que possible. A quoi pourrait ressembler un parcours client rationalisé exploitant l'automatisation intelligente ?

À l'aide d'une application mobile, le client commence par scanner son document d'identité, son permis de conduire, son passeport ou autre. La technologie de capture d'identité mobile préremplit les formulaires requis et la technologie de vérification d'identité détermine si le document d'identité est authentique et inaltéré. Ensuite, le logiciel de reconnaissance faciale permet de s'assurer que le demandeur qui détient la pièce d'identité est la personne dont l'image apparaît sur la pièce d'identité. Ces trois niveaux de contrôle d'identité contribuent à garantir l'intégrité des processus de la banque, à améliorer la conformité et à réduire le risque de fraude. La banque permet aux clients de télécharger facilement des documents supplémentaires, tels que justificatifs de résidence ou documents fiscaux, qui sont nécessaires dans le cadre des processus d'intégration et d'approbation, simplifiant ainsi l'engagement pour toutes les parties concernées.

Les robots logiciels aident la banque à se mettre en conformité avec les réglementations plus rapidement et en toute sécurité, en agissant comme une équipe de collaborateurs numériques. Ils vérifient automatiquement les antécédents du demandeur en les comparant à des milliers de sites, tant internes qu'externes (y compris des informations issues du Trésor, du service d'immigration etc...) et effectuent ces contrôles de façon plus rapide et précise que ce que pourrait faire une équipe humaine.

Après l'approbation de la banque, le client signe numériquement sur son appareil mobile pour compléter le processus. Pour répondre aux besoins des différents types de clients, la banque offre au client différentes façons de signer, y compris des signatures biométriques, des signatures par clic, des signatures avec photo ou manuscrites. Faisant le pont entre le monde physique et l'économie numérique, la banque dessert de nombreux clients dans le cadre d'un processus d'intégration adaptable qui offre une expérience adaptée à chaque client.
Ce processus d'intégration simplifié réduit le risque de fraude tout en sécurisant les informations du client et en offrant une expérience client exceptionnelle.

Les entreprises qui travaillent comme demain gagnent en confiance tout en économisant du temps, de l'argent et des ressources grâce à une automatisation intelligente qui permet de réduire les fraudes, d'éviter les amendes, de réduire les coûts de conformité et de créer des relations précieuses avec les clients, partenaires et employés.

À propos de Kofax
Les logiciels Kofax aident les entreprises à adopter dès aujourd'hui une démarche Work Like Tomorrow™. Grâce à la plateforme logicielle d'automatisation intelligente de Kofax, les sociétés parviennent à transformer leurs processus métier nécessitant le traitement d'importants flux d'informations, à réduire les tâches manuelles et le nombre d'erreurs et à minimiser les coûts, tout en améliorant l'engagement client. Nous regroupons de nombreuses fonctions dans une solution ultra-performante et facile à déployer : automatisation robotisée des processus (Robotic Process Automation, RPA), capture cognitive, orchestration des processus, mobilité et engagement, et fonctionnalités d'analyse. À la clé, une baisse des risques de conformité, un gain de compétitivité, une croissance accrue et une hausse de la rentabilité. Kofax garantit un retour sur investissement rapide à plus de 20 000 clients issus du secteur de la finance, des assurances, du secteur public, de la santé, de la chaîne logistique, des prestataires de services BPO et d'autres secteurs d'activité. Kofax fournit ses solutions logicielles en direct et au travers d'un réseau de distribution comptant plus de 650 partenaires indirects et intégrateurs, dans une soixantaine de pays des Amériques, de la zone EMEA et en Asie-Pacifique.
kofaxfrance.fr

FINYEAR & CHAINEUM

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Mardi 3 Septembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News