Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Mardi 24 Novembre 2015

La blockchain pourrait remplacer les avocats et les experts-comptables


Les contrats intelligents (smart contracts) promettent de soulager les entreprises des coûts et des temps de latence du travail juridique d'entreprise. Ce changement basé sur la blockchain pourrait affecter les entreprises de services dans le monde entier.



Le géant Hewlett-Packard (HP) en partenariat avec Quartz a récemment publié un article sur le potentiel disruptif de la blockchain. Toujours d'après HP la blockchain disrupterait les banques, les sociétés de cartes de crédit, les juristes, les experts-comptables et les collecteurs de taxes.

Tout le monde a perçu le battage médiatique autour du Bitcoin, mais la véritable promesse technologique qui se cache derrière les crypto-monnaies est la gestion via des contrats intelligents d'accords juridiquement contraignants et qui s'exécutent de façon autonome et sans aucun tiers.

Dans le Bitcoin le contrat est la transaction elle-même mais dans les banques commerciales ou d'investissement, les contrats intelligents pourraient exécuter des contingences incroyablement complexes basées sur les termes du contrat, le tout en temps réel, et avec une totale transparence pour les parties.

Cette rapidité d'exécution va sonner le glas des honoraires facturés à l'heure des avocats, experts-comptables, consultants, banquiers, et autres professionnels du droit ou du chiffre.

Ce qui rend incontournable ce contrat intelligent c'est son imperméabilité à la fraude : les transactions de la blockchain sont enregistrées dans un registre public détenant chaque transaction avec une clé unique, mais anonyme, donc infalsifiable.

Des innovateurs dans l'écosystème blockchain expérimentent les façons d'utiliser le protocole de paiements B2B sans toutes les limites habituelles sur le volume de transaction. Si ils y parviennent alors les sociétés de cartes de crédit, les plateformes de paiements, et des légions de comptables et de cabinets d'avocats seront dévastées.

Cette disruption va entrainer de lourdes pertes d'emploi mais faire économiser des milliards aux entreprises et aux particuliers et permettra également d'augmenter la vitesse (et potentiellement l'anonymat) des transactions à tous les niveaux de l'économie.

La blockchain pourrait remplacer les avocats et les experts-comptables

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres