Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



La Soie & le Canon FRANCE-CHINE


Exposition en partenariat avec le musée national des arts asiatiques Guimet jusqu'au 7 novembre 2010



© Musée de l’Armée, dist. RMN
© Musée de l’Armée, dist. RMN
En octobre 1700, L’Amphitrite, premier navire français à commercer avec la Chine, revient en France et c’est à Nantes, grand port de commerce colonial, qu’il vend sa cargaison : thé, soie, porcelaine, nacre, ivoire, panneaux laqués… Cette première arrivée massive d’objets et produits nourrit une véritable fascination pour la culture chinoise. C’est ainsi que se développe en France « un goût pour la Chine » dont on a oublié l’ampleur. Il est alimenté par les Jésuites présents à la cour de Chine. L’Europe devient sinophile. Artistes et artisans produisent dans le goût chinois. Jusqu’à la fin du 18e siècle, ce commerce au volume marginal mais dont l’influence se révèle marquante, est dominé par les Chinois qui dictent leurs conditions aux Occidentaux. Ces derniers n’arrivent cependant pas à introduire en retour leurs produits commerciaux.
La Chine attire de plus en plus les convoitises et peu à peu, « le mythe » s’écorne. Les guerres de l’Opium au 19e siècle, avec en point d’orgue le sac du Palais d’été à Pékin en 1860, achèvent la bascule du rapport économique au profit des Européens et participent au déclin de l’Empire du Milieu.

L'exposition La Soie & le Canon met en lumière les relations franco-chinoises entre ces deux dates - 1700/1860 - et montre l'évolution du regard porté sur cet Extrême-Orient lointain qui suscita tour à tour fascination et rejet, en s'appuyant sur la présentation d'objets et documents prestigieux prêtés par de grands musées dont le musée national des arts asiatiques Guimet, partenaire associé au projet.

Avec cette exposition d'histoire, le musée d'histoire de Nantes propose une démarche inédite en montrant les différentes phases qui ont caractérisé dès l'origine les relations entre la France et la Chine. Plus largement, l'exposition contribue à faire mieux comprendre notre rapport à la Chine d'aujourd'hui, toujours fascinante, souvent critiquée, alors que s'amorce un nouvel équilibre mondial dans lequel ce géant qui rassemble un cinquième de l'humanité joue un rôle de premier plan.

www.chateau-nantes.fr

Dimanche 17 Octobre 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News