Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

La France est-elle devenue la première place européenne pour les actions ?

Au cours de ces dernières années, la France a su montrer de nombreux points forts qui lui ont permis de se hisser à une excellente position économique au sein de l'Union européenne.


De manière impressionnante, la France est devenue l'une des seules grandes économies d'Europe à maintenir son taux d'inflation en dessous de 5 %.

Que signifie cette surperformance pour l'Euronext alors que d'autres nations luttent contre la flambée des taux et les tensions géopolitiques ? Les investisseurs pourraient-ils avoir intérêt à se tourner vers les entreprises françaises en tant que valeurs refuges ?

La France est-elle devenue la première place européenne pour les actions ?

Source : STATISTA

La France occupe la première place financière de l'Union européenne

Cette année dans le Top 500 des villes qui constituent le plus de sièges d'entreprises, Paris se situe en troisième position du classement derrière Pékin et Tokyo avec 27 sièges d'entreprises. La France possède un pôle de gestion d'actifs valant 4 000 milliards d'euros (soit 1,5 fois de plus que son PIB). De plus, Paris qui est par la même occasion la capitale de la France, est en tête du marché d'investissement des capitaux dans l'UE depuis 2016 avec un investissement de 12,4 milliards d'euros d'investissements dans plus 1 400 entreprises différentes.

Notez également que l'on retrouve 4 banques Françaises dans le Top 20 des plus grandes banques au monde.
La France est-elle devenue la première place européenne pour les actions ?

Source STATISTA

Elle continue d'attirer des investisseurs

En effet, nous constatons que près de 21 entreprises étrangères viennent investir chaque semaine en France et plus de 28 000 entreprises sont implantées en France. Ces entreprises en question emploient 11 % de l'effectif salarié, représentent 30 % des exportations françaises, 21 % dans le domaine industriel et assurent 21 % des dépenses intérieures de R&D.

La France est classée au 11e rang en matière de stock d'investissement direct étranger entrant (IDE). L'attractivité de la France s'est améliorée au cours de ces dernières années. Il est maintenant jugé que la France est le deuxième pays européen le plus attractif devant l'Allemagne et derrière le Royaume-Uni. La France dispose d'un accès privilégié aux partenaires de l'Union européenne et au marché unique européen.

Un petit rappel aux investisseurs

Toutefois avant de penser à investir, les investisseurs doivent faire attention car, il y a toujours des risques peu importe l’investissement choisi. La diversification et la sélection des bons projets doivent en effet être les points sur lesquels les investisseurs devraient se concentrer pendant les saisons automne-été.

C'est dans ce sens que Maxim Manturov, responsable du conseil en investissement chez Freedom Finance Europe, déclare que : "Les investisseurs doivent utiliser une stratégie globale sélective et ne pas oublier la diversification. Il s'agit notamment de mettre l'accent sur les opérations de qualité qui reposent sur des bilans solides et une forte génération de flux de trésorerie. L'un des moyens de se prémunir contre l'incertitude du marché consiste également à abandonner les actions aux bilans douteux, qui ont bénéficié de mesures de relance pendant la pandémie. Il faut plutôt se concentrer sur les entreprises rentables, dotées de marques de valeur et dont l'activité est centrée sur les États-Unis. Dans l'ensemble, les secteurs de croissance (cloud, cybersécurité, IPO, biotech, solaire) et les secteurs cycliques semblent assez intéressants après la correction, et il y a la possibilité d'un retournement, étant donné des valorisations plus attractives, et une sous-évaluation record dans un certain nombre de secteurs de croissance."

Elle conserve sa place malgré les incertitudes de la crise sanitaire

La France conserve sa pole position malgré les incertitudes sur le continent même si elle voit sa part d'implantation diminuée de 18 % comparé à une diminution de 13 % de la moyenne européenne. Malgré la crise sanitaire, près de 44 % d'investisseurs jugent qu'il est préférable d'investir en France contrairement à certains pays. Les investisseurs sont toujours satisfaits en France grâce aux innovations françaises et à l'évolution du cadre fiscal. Avec ces avantages, la France mérite donc amplement de prendre la première place européenne pour les actions.

Pour donc garder cette position et améliorer l'attractivité de la France, le ministre Franck Riester délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères compte poursuivre les mesures enclenchées sur la baisse d'impôt sur les sociétés, les investissements du plan de relance et la réforme de l'assurance-chômage auxquels les investisseurs seraient sensibles. Pour cela, le ministre incite à réformer jusqu'à la fin pour l'attractivité et l'amélioration du monde des affaires de la France.

Elle possède des ressources humaines très compétentes et productives

En effet, la France investit à hauteur de 5 % dans son système éducatif de manière intensive et rigoureuse. Ce pays possède une main-d'œuvre très efficace ayant la capacité de s'adapter et de maîtriser les technologies modernes essentielles pour la croissance de la productivité. Pour les personnes âgées de 25 à 34 ans 44,7 % sont diplômées de l'enseignement supérieur. Par contre, pour celles âgées de 25 à 64 ans, 33,5 % sont diplômées de l'enseignement supérieur.

Au niveau mondial, la France est classée à la 7e place en ce qui concerne la productivité horaire de la main-d'œuvre. Grâce à ces chiffres qui sont très prometteurs, environ 86 % des dirigeants d'entreprises étrangères ayant été interrogés, considèrent que la qualification et la formation de la main-d'œuvre sont très attractives en France.

Vendredi 29 Avril 2022




Articles similaires
< >

Vendredi 12 Août 2022 - 12:11 Paris conscients dans le football


OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES