Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The Bridge Between Traditional Finance & Decentralized Finance (DeFi)
 
              


Mercredi 11 Décembre 2013

La France bon dernier en termes d’usages d’applications sur le téléphone mobile


La France affiche le taux de « mobinautes » qui interagissent quotidiennement avec les entreprises le plus bas tandis que la Chine est le pays qui possède le taux le plus élevé



FICO, leader mondial de la gestion décisionnelle, dévoile le classement des pays où les professionnels et les consommateurs ont le plus d’interactions quotidiennes avec les entreprises via leur appareil mobile. La France arrive en dernière position avec un taux d’interaction le plus bas selon les résultats d’une enquête internationale avec seulement 12% des consommateurs déclarant utiliser leur mobile pour interagir avec les entreprises de façon quotidienne, comparé à 51% en Chine, 50% en Corée et 49% en Inde. Parmi les 14 pays sondés par l’enquête, les autres pays affichant un faible taux sont le Japon et les Etats-Unis avec respectivement 15% et 16%.

L’objectif de l’enquête a été de déceler les activités préférentielles et les tendances à venir des consommateurs en ce qui concerne leurs interactions avec les banques, les agences d’état, les organismes de santé, les assureurs et certains commerçants, qu’elles soient via le mobile, en ligne, ou en personne. L’enquête a montré que les entreprises s’adaptent rapidement aux secteurs où les consommateurs exigent une interaction via les mobiles. Cette tendance est plus évidente dans le secteur retail, où les marques interagissent avec leurs clients-consommateurs pour cultiver la loyauté à la marque et pour proposer des offres spéciales.

La France bon dernier en termes d’usages d’applications sur le téléphone mobile

Source: FICO global survey, 2013

L’enquête a permis de classer les utilisateurs de mobiles en 5 catégories :

Mobile Natives – Les Mobinautes ont tendance à s’approprier la technologie avec une grande aisance. Ils sont typiquement jeunes (moins de 34 ans), masculins, et CSP+ qui se considèrent à la pointe de la technologie.
Les Acheteurs-Bankers sont des utilisateurs fréquents d’applications, mais ils utilisent uniquement leur mobile pour faire des achats en ligne ou pour traiter leurs interactions bancaires.
Plus de la moitié des consommateurs ne sont pas encore concernés par les applications mobiles d’entreprises même s’ils possèdent des smartphones, car ils préfèrent utiliser les canaux traditionnels tels qu’Internet ou la rencontre en face à face. Ces consommateurs constituent les 3 autres catégories de consommateurs :

- Les « M :webs » qui adoptent la technologie mobile mais ne sont pas habitués à utiliser les applications mobiles.
- Les « Mobile-intenders » sont des utilisateurs potentiels d’applications et ont l’intention d’effectuer plus d’interactions mobile à l’avenir.
- Les « ABC mobiles » possèdent un téléphone mobile mais ne l’utilisent pas pour interagir avec des entreprises dû à une résistance à partager leurs données personnelles et à un manque de confiance envers les entreprises en ligne.

« Les entreprises françaises commencent seulement à gratter la surface du potentiel du mobile » explique Jean-Michel Schneider, directeur Fico France. « Comme le montre notre enquête, les consommateurs sont en train de mener la révolution du mobile, et il est clair qu’il y a un appétit pour plus d’interactions à l’avenir. »

L’enquête a porté sur un échantillon de 2 230 utilisateurs adultes de smartphones et a été menée en ligne à travers 14 pays à la moitié de l'année 2013 : Allemagne, Australie, Brésil, Corée, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Italie, Japon, Mexique, Russie, Turquie, Royaume-Uni.

A propos de FICO
FICO (NYSE: FICO), leader mondial dans la gestion décisionnelle, aide plus de 80 sociétés dans le monde entier à prendre les meilleures décisions en terme de croissance, de rentabilité et de satisfaction de la clientèle. L’utilisation novatrice de grands volumes de données et d’algorithmes mathématiques pour anticiper le comportement des consommateurs a révolutionné des industries entières. FICO met au service de ces industries des outils et des logiciels analytiques permettant de gérer les risques, enrayer la fraude, renforcer les relations client, optimiser les opérations et respecter les règlementations gouvernementales strictes. Nombre de ces produits – tel que FICO® Score, mesure standard du risque de crédit à la consommation aux Etats-Unis – ont été largement plébiscités par les entreprises. Les solutions FICO exploitent les standards ‘open-source’ et le Cloud computing afin d’optimiser la flexibilité, accélérer le déploiement et réduire les coûts. Grâce à FICO, des millions de personnes peuvent désormais contrôler leur situation financière.
FICO: Make every decision count™.
FICO.com/fr

Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct : www.finyear.com/newsletter

Lisez chaque mois notre magazine digital sur www.finyear.com/magazine

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles