Quotidien Fintech, Blocktech, Deeptech / Daily News
              



Mardi 12 Janvier 2021

La Fintech Soan intègre l'offre de recouvrement 100% digitale d'Euler Hermes


Soan, plateforme innovante visant à réduire considérablement les délais de paiements pour sécuriser sa trésorerie, et Euler Hermes, leader mondial de l'assurance-crédit et spécialiste du recouvrement, s'associent pour aider les entreprises à protéger leur trésorerie du risque d'impayés.



Concrètement, ce partenariat permet à Soan d'intégrer les API recouvrement d'Euler Hermes à leur plateforme, afin de compléter leur offre. Grâce à ce partenariat, Soan peut ainsi offrir aux entreprises un accès simple et rapide à une solution de recouvrement totalement dématérialisée. Un outil qui vient en aide aux TPE et PME, dont la trésorerie est particulièrement affectée par le contexte économique et sanitaire actuel.

Soan est une solution qui permet de réduire au maximum les délais de paiements entre les entreprises et leurs clients. Elle offre diverses options d'optimisation qui passent par la gestion des paiements, la signature des contrats, les devis, la création de e-factures et les suivis de relance systématisée,... Mais qui dit réduire les délais de paiement ne veut pas dire que dans certains cas les entreprises ne se retrouvent pas confrontées à des impayés. C'est dans ce cadre qu'Euler Hermes vient compléter l'offre de Soan avec la possibilité de réduire l'impact des impayés sur la trésorerie, en recouvrant tout ou une partie des sommes dues.

Automatiser le recouvrement pour préserver la trésorerie

Soan complète son offre d'automatisation de paiement des factures en automatisant cette fois le recouvrement. Grâce à ce partenariat noué avec Euler Hermes, Soan permet aux entreprises de réduire l'impact des impayés sur leur trésorerie. Le service fonctionne en France et à l'international, dès 1000 € de créance à recouvrir, et sans minimum de volume.

Grâce au service APIsé Recouvrer Ma Facture, les clients de Soan auront accès, depuis l'interface Soan, aux services recouvrement d'Euler Hermes. Chargés de recouvrements, juristes ou encore négociateurs suivent les dossiers confiés de bout en bout, afin de libérer les entreprises d'une tâche complexe, stressante et chronophage. Faire appel à un tiers expert est ainsi un moyen d'optimiser ses chances de récupération de la créance impayée, tout en préservant la relation commerciale entre les deux partenaires, d'autant plus qu'Euler Hermes traite 90% de ses dossiers recouvrement à l'amiable.

Une tarification au success fees

Le service recouvrement d'Euler Hermes est de plus entièrement tarifé au success fees : les clients ne paient que si Euler Hermes parvient à recouvrer tout ou partie de l'impayé.

Si toutefois cette démarche ne portait pas ses fruits au bout d'un délai de 60 jours maximum, l'entreprise peut alors avoir recours à 3 solutions : continuer à l'amiable, stopper les démarches ou solliciter l'ouverture d'une procédure judiciaire. Dans le dernier cas, Euler Hermes met alors à disposition des entreprises son réseau de professionnels, huissiers et avocats pour accompagner le créancier.

“Nous sommes ravis de ce partenariat avec Euler Hermes. Cette expertise nous permet aujourd'hui d'offrir aux entreprises un accès simple et rapide à une solution de recouvrement totalement dématérialisée. Elle vient compléter l'offre Soan pour plus de flexibilité et de réponses aux problématiques de nos clients”, souligne Nicolas Lemeteyer, CEO & co-fondateur Soan.

A propos de Soan :
Soan offre une plateforme de paiement à destination des entreprises françaises pour se faire payer dans les délais prévus. La startup offre une solution SaaS afin d'optimiser la gestion des paiements, la signature des contrats, devis, et la création de e-factures, du suivi à la relance systématisée. Celle-ci est couplée à un portefeuille en ligne pour automatiser le suivi des paiements et permettre aux entreprises de se faire payer par virement, prélèvement. Soan a décroché un agrément d'agent prestataire de services de paiement auprès de la CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier) via Mangopay. Cet agrément permet à l'entreprise d'opérer dans la zone SEPA qui comprend 36 pays, dont les 28 États-membres de l'Union européenne.
www.soan-solutions.io


Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News