Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



La Caisse de dépôt et placement du Québec candidate au rachat de Axa Private Equity (Finyear)


La Caisse de dépôt et placement du Québec serait candidate au rachat de la plus grande société de capital-risque dirigée de France, Axa Private Equity, des mains de la société d'assurances Axa qui cherche à s'en départir.



Cette offre de rachat, qui avoisinerait les 300 millions d'euros (420 millions CAN), aurait été soumise à Axa par la Caisse en partenariat avec le fonds d'investissement du gouvernement de Singapour.

Selon la presse d'affaires française, la Caisse et son partenaire présumé d'Asie ne sont pas seuls en piste pour la mainmise d'une firme d'investissements privés en entreprises qui gère quelque 28 milliards US en actifs.

Deux géants américains du capital-risque auraient aussi soumis des offres au groupe Axa, dont la société Kohlberg Kravis Roberts (KKR), de New York, et le groupe TGP Capital, originaire du Texas.

Les médias français font état aussi d'un intérêt manifesté par le conglomérat torontois Onex, qui est déjà un important gestionnaire de capital-risque en entreprises.

Ces prétendants auraient soumis des «propositions préliminaires» au groupe Axa avant la date butoir de mardi dernier.

La suite de ce processus demeure imprécise, en raison de la polémique suscitée dans les milieux d'affaires en France envers une prise de contrôle étrangère de la plus importante firme de capital-risque du pays.

Entre-temps, à la direction de la Caisse de dépôt et placement, on se refuse à tout commentaire au sujet d'Axa Private Equity. «Nous ne discutons pas publiquement des transactions que nous pourrions faire ou ne pas faire», a indiqué le porte-parole, Maxime Chagnon.

Discrétion aussi à la haute direction d'Axa en France, où on préfère s'en tenir à l'énoncé d'un «processus d'étude de différentes options» à propos de la propriété future de la filiale d'investissement en capital-risque.

Chose certaine, la Caisse de dépôt et Axa Private Equity se fréquentent depuis plusieurs années.

La Caisse est investie dans une vingtaine de fonds spécialisés et internationaux gérés par la filiale d'Axa.

Les deux entités sont aussi des coactionnaires directs au capital de grandes entreprises de France comme le transporteur Keolis, qui est investi dans des sociétés d'autobus au Québec, dont Orléans Express.

En juin dernier, la Caisse de dépôt et Axa Private Equity ont été des co-investisseurs directs au rachat pour 2,1 milliards d'euros (2,9 milliards CAN) de la firme d'ingénierie Spie, spécialiste de l'électricité et des télécoms.

À cette occasion, au cours d'un bref entretien avec La Presse Affaires, le directeur général d'alors chez Axa Private Equity, Dominique Gaillant, avait vanté la relation d'affaires avec la Caisse de dépôt. «Depuis presque 15 ans, la Caisse de dépôt fait l'honneur de sa confiance lors de divers projets d'investissement», avait indiqué M. Gaillant.

Par Martin Vallières
La Presse Affaires - Québec
13/10/2011 - 7H51 heure locale

Thursday, October 13th 2011
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News