Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



L’actualité des entreprises


Finalement, le seul vrai sujet que les marchés financiers doivent traiter, c’est l’entreprise. L’entreprise, sous toutes ses formes, est au cœur de ce qu’on appelle la croissance. Le Président de la République, M. Francois Hollande s’en est rendu compte dans son discours de janvier 2014, et le nouveau gouvernement prend soin de mettre au premier rang de ses préoccupations la compétitivité des entreprises françaises.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
L’actualité des entreprises fait bien sûr partie du quotidien des marchés financiers. La dynamique de leur croissance est en fait l’aboutissement de toute l’activité économique. Elle résume les paramètres de conjoncture économique, politique, réglementaire, monétaire et même financière.
Il y a dans les publications et les annonces des entreprises, un condensé de toutes les actualités.

La publication de la croissance de l’activité d’une entreprise, reflète toutes les actualités. La croissance en volume reflète les tendances générales de l’économie.
La croissance en prix reflète le « pricing power » de l’entreprise, mais aussi les tendances déflationnistes ou inflationnistes des économies. L’effet des taux de change peut annuler la croissance en prix et en volume : on l’a remarqué pour plusieurs entreprises qui ont publié cette semaine, Publicis ou Michelin par exemple. Les politiques monétaires ont donc, bien sûr, un impact sur les publications d’activité des entreprises. La croissance externe, celle qui provient de l’acquisition d’une autre entreprise, est aussi un facteur de croissance nominale des entreprises. On sous-estime souvent l’impact de la croissance externe dans la croissance totale ; elle fait souvent totalement partie de la stratégie. La capacité à réussir des opérations de croissance externe constitue souvent, quel que soit le secteur, la clé du succès d’une entreprise… La position dans le cycle des marchés financiers détermine le cycle des fusions acquisitions : des évaluations « normales » sur les marchés financiers facilitent les opérations de rapprochement.

L’actualité des entreprises est particulièrement dense cette semaine. Du coté des publications de bénéfices, aux USA, la « saison des bénéfices trimestriels » bat son plein, avec cette semaine de nombreuses bonnes surprises (Lockheed Martin, Harley Davidson, Bank of New York, Mc Donald, Xerox, Halliburton). Cet exercice est d’autant plus attendu que le bénéfice par actions du S&P 500 est anticipé au même niveau que celui du trimestre correspondant de l’année précédente… Cela reflète le niveau des marges des entreprises américaines, qui est au plus haut. Cela montre que les entreprises américaines doivent impérativement s’appuyer sur la croissance économique générale pour montrer des bénéfices en croissance. Cela montre aussi que qu’elles doivent actionner le levier de la croissance externe pour gonfler leur croissance nominale, et continuer à racheter leurs propres actions pour les annuler, pour gonfler leur bénéfice ramené à une action… (à ne pas confondre avec le bénéfice global de l’entreprise). En Europe, globalement les déceptions s’équilibrent avec les bonnes surprises.

Du coté des annonces de fusions, rapprochement, opérations d’émission de titres, l’actualité est très dense. Les échanges d’actifs entre groupes pharmaceutiques géants, les rumeurs d’OPA de Pfizer sur Astrazeneca (100 milliards de $ !), et du rachat d’Alstom par General Electric (GE) s’inscrivent dans l’accélération du cycle des fusions - acquisitions. GE est une magnifique entreprise, bien connue en France pour le succès planétaire du moteur d’avion CFM, fruit du partenariat avec SNECMA (SAFRAN). Cohérente d’un point de vue microéconomique, elle n’en est pas moins une nouvelle preuve du déclin industriel accéléré de la France, qui ne serait plus maître de la technologie de génération d’électricité, pourtant un de ses points forts…

Lettre hebdo du 25 avril 2014

Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr




Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Lundi 28 Avril 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News