Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



L’accord sur la Grèce…


Indubitablement, l’annonce de l’accord sur le financement de la Grèce est l’évènement de la semaine. Plus tôt dans le mois, les parlementaires grecs avaient voté, au terme d’une séance houleuse, les nouvelles mesures d’austérité exigées par les créanciers de la Grèce, mais la « Troïka » n’avait pas décidé le déblocage des fonds promis à Athènes. Le dernier psychodrame hellène avait affecté significativement les marchés, de la mi-octobre jusqu’à la mi-novembre – précisément, du 17 octobre au 16 novembre.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Cet accord est très favorable à la Grèce. Les différents volets de l’accord (différé de paiement des intérêts, baisse des taux, don de la BCE de ses plus-values sur achats d’obligations…) constituent une baisse de 40 milliards de la dette, ce qui correspond d’ailleurs, à peu de choses près, au déblocage des nouvelles lignes de crédit (plus de 43 milliards, dont une trentaine est affectée au renflouement des banques). En gros, la Grèce tire un trait sur 40 milliards de sa dette, et ses créanciers lui apportent 40 autres nouveaux milliards. On peut dire que le feuilleton grec commence à être coûteux, et que tout est effectivement fait pour que la Grèce ne fasse pas défaut. On peut dire aussi que les européens ont à nouveau « acheté du temps » sans entériner l’évidente insolvabilité de la Grèce.

L’accord a été signé dans le cadre d’une négociation dont la « complexité dépasse l’entendement » selon M. Moscovici, le ministre français des finances. Il comporte le don à la Grèce par la BCE des plus-values qu’elle a réalisées en rachetant sur le marché des obligations grecques décotées. Ces plus-values sont enregistrées dans les livres de la BCE lorsque les obligations sont remboursées par l’émetteur. Dans la mesure où, bien sûr, la Grèce honore sa signature, la plus-value peut être considérable (la cotation actuelle est pratiquée entre 25 et 35 centimes par € émis, et induit des taux de marché qui ont évoluée de 15 à 25 % au cours des derniers mois). Dans ce cadre de marché, un autre volet de l’accord consiste en un prêt de 10 milliards à la Grèce, qui est destiné au rachat sur le marché de l’équivalent de 30 milliards de dette cotée 10 milliards. L’annulation des dettes ainsi rachetées par l’émetteur permet de « gommer » 20 milliards de dette.

L’annonce de l’accord a soulagé les marchés, qui ont bien compris que la Grèce va disparaître des inquiétudes financières pour 6 mois, un an, ou plus. La Grèce doit absolument rester une exception. Mais on peut comprendre que dans le courant de l’année 2013, d’autres pays européens qui subissent le même traitement de choc que la Grèce, puissent avoir les mêmes exigences à un moment ou à un autre. Demain, le cas de Chypre va occuper le devant de la scène, avec une demande probable de financement de 17 milliards d’€, dont les 2/3 pour sauver un système bancaire moribond, notamment parce que les banques chypriotes ont beaucoup perdu en prêtant à l’État grec. Chypre est un cas intéressant, en ce sens que depuis les années 70, l’île est coupée en deux, la République Turque de Chypre au Nord, et l’État souverain au Sud. On État les relations « particulières » entre la Turquie et la Grèce…

Il faut maintenant espérer que le soulagement financier, visible sur les indices boursiers, se traduise en soulagement économique et contribue au redressement. Rien n’est moins sûr, mais c’est une première étape indispensable.


Investisseurs : Nous sommes investis « normalement » en actions, et dans la perspective d’un accord entre républicains et démocrates au sujet de la dette des USA, nous envisageons de rehausser encore nos bornes de l’allocation d’actifs.

Spéculateurs : en route vers 3710.

Tendances sur les taux et les devises : les taux obligataires espagnols et italiens continuent à se détendre. L’€ a remonté encore.

Tendances récentes sur les matières premières : Le prix des matières premières a légèrement remonté cette semaine



Eric Galiègue
VALQUANT

171, rue Saint-Honoré - 75001 Paris
Tél. 01.58.18.37.50
Fax. 01.42.65.15.26

www.valquant.fr

Tuesday, December 4th 2012
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News