Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



KRACH FINANCIER Nicolas BOUZOU


EDITIONS Eyrolles - 127 pages – 10 €



KRACH FINANCIER Nicolas BOUZOU
La pédagogie est une seconde nature pour Nicolas BOUZOU.

Cette qualité lui a déjà valu d’être reconnu en 2008 par le Prix Spécial du Jury du Prix Turgot, Meilleur Livre d’Economie Financière, pour « son petit précis d’Economie » (Eyrolles).

Il récidive avec cette nouvelle parution, confirmant ainsi une qualité assez rare pour être exceptionnelle, d’autant qu’elle s’applique à une actualité récente et non stabilisée.

Les mots ont un sens : « krach » est le degré supérieur à celui de la « crise », il suggère un effondrement et une faillite générale…….. c’est bien le cas.

Comment ce drame a-t-il commencé ? où sont les coupables ? quels risques pour les épargnants, les petits actionnaires, les emprunteurs ? sommes nous à la veille d’un effondrement du secteur immobilier ? les impôts vont-ils augmenter ? telles sont quelques unes des questions que se posent les acteurs bien involontaires, le plus souvent, de cette « crise gigantesque mondiale ».

Pour y répondre, Nicolas BOUZOU choisit l’allégorie de la pièce de théâtre en trois actes, plutôt d’ailleurs mélodramatique pour retracer la déchéance de la finance Américaine, (le décor) la contagion sur les côtes Françaises et Européennes (l’acte 2) et la peur panique qui s’est emparée de la planète devant des risques de récession économique (l’épilogue)

L’auteur revient sur ce scénario du krach, dévoile la responsabilité des banques, des marchés financiers et des autorités de régulation.

Après avoir constaté que ce krach n’est pas simplement une « crise comme les autres » mais bien l’émergence d’un « nouveau monde », l’auteur évoque les changements concrets qui impacteront l’économie réelle.

Il esquisse par ailleurs les raisons d’espérer : les gouvernements ont les moyens d’agir et après tout effondrement il y a le renouveau (c’est sans doute d’ailleurs la différence entre le capitalisme et le collectivisme…….). Il faut donc se tenir prêt à rebondir.

Les entreprises qui ont largement profité de la mondialisation et les Etats auront un rôle déterminant pour déclencher ce sursaut salvateur.

L’enthousiasme, très communicatif, de Nicolas BOUZOU, Economiste, vice-président du Cercle Turgot, Directeur fondateur d’Asteres et Maître de conférence à Sciences Po, intervenant régulier sur les grands médias nationaux, est une aubaine !

Immanquable.

Jean-Louis Chambon
Président du Prix et du Cercle TURGOT, et de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants


Retrouvez les chroniques de Jean-Louis Chambon sur
www.canalacademie.com


Jeudi 8 Janvier 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News