Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The Bridge Between Traditional Finance & Decentralized Finance (DeFi)
 
              


Mercredi 17 Mars 2021

Investir à 40 ans : comment s’y prendre ?


Vous venez d’avoir 40 ans et vous vous dites qu’il serait bénéfique pour vous de penser à investir ?



Vous souhaitez un plan simple ainsi qu’une stratégie claire et efficace pour définir vos objectifs financiers ? Offrez-vous la possibilité de vous créer un patrimoine. Soyez un investisseur heureux.

Investir : quels enjeux à chaque moment de la vie ?

À 20 ans, les jeunes actifs veulent de manière générale profiter de la vie. Cependant, le revenu qu’ils ont limite leur capacité à épargner. En effet, à leur âge, le plus important est de commencer à placer une partie de leur épargne tous les mois pour se créer un capital.

À la trentaine, un individu est pleinement dans la vie active. Il envisage d'avoir un enfant et utilise une partie de son épargne pour investir dans une maison ou un appartement. Ensuite, de nouvelles interrogations apparaissent telles que la protection de la famille, la préparation de l’avenir de la progéniture, ou encore de la retraite.

À la quarantaine, un individu est mature professionnellement et a alors un meilleur revenu. Ce dernier est à son apogée et il est alors conscient qu’il va bientôt se rapprocher de la fin de sa vie active. Il envisage donc de préparer sa retraite et anticipe les études supérieures de ses enfants qui deviennent une priorité.


Investissement : pour quelle option opter ?

À 40 ans, sachez que différentes options s’offrent à vous. Une possibilité est d’investir sur les marchés financiers. Par exemple, le trading sur ETF en est une. Un ETF, Exchange-Traded Fund en anglais, appelé aussi tracker est un instrument répliquant la performance d’une valeur et d’un groupement de valeurs.
De nombreux Français investissent dans l’immobilier. En outre, 40 ans est l’âge parfait pour effectuer ce genre d’investissement qui peut être financé par un prêt bancaire de 15 ou 20 ans. Effectivement, l’emprunt sera entièrement remboursé lors du départ à la retraite. Augmentez ensuite vos revenus grâce au loyer de cet investissement. Cela permettra de compenser la baisse du pouvoir d’achat liée à l'arrêt de votre activité professionnelle.

En prévision de la retraite et des études supérieures des enfants, vous pouvez aussi choisir de prendre une assurance-vie. Il s’agit d’une réserve dans laquelle il vous sera possible de piocher par le biais de rachats peu fiscalisés après 8 ans de détention.

L'approche idéale est de vous fixer une somme à épargner mensuellement et en fonction de cette dernière distribuer l'investissement sur deux ou trois options différentes pour répartir les risques.


Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles