Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Introductions en bourse en Europe : perspectives agitées


Les perspectives sont agitées pour les introductions en bourse en Europe, selon PwC.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
- Des marchés européens plus calmes que prévu au cours du trimestre écoulé, avec une grande majorité des 6,6 milliards d’euros de fonds levés générés sur le seul mois de juillet. Le volume des fonds levés au 3ème trimestre a toutefois plus que doublé entre 2013 et 2014.
- Plusieurs opérations de grande envergure ont permis de lever 4,3 milliards d’euros sur les tout premiers jours du mois d’octobre, mais avec des performances inégales.
- 1 747 millions d’euros levés au cours du 3ème trimestre 2014 sur les marchés d’Euronext.
- Les fonds levés au dernier trimestre de l’année 2014 devraient dépasser les 15 milliards d’euros levés sur la même période en 2013.

Selon Philippe Kubisa, associé PwC spécialiste des marchés de capitaux :
« Le marché européen des IPO a enregistré une belle performance pour un troisième trimestre traditionnellement calme, sur fond d’incertitudes géopolitiques en Ukraine et au Moyen-Orient mais aussi avec le référendum sur l’indépendance de l’Écosse.

Même si le dernier trimestre s’annonce prometteur, avec plusieurs IPO en cours de grande envergure, on constate quelques signaux d’avertissement. Cependant, si les marchés continuent sur cette lancée, nous devrions dépasser les 15 milliards d’euros levés sur la même période en 2013. »

Au cours du troisième trimestre, traditionnellement plus calme, les fonds levés par IPO en Europe se sont fortement tassés, passant de 22,3 à 6,6 milliards d’euros entre le deuxième et le troisième trimestre 2014. Le montant global levé a pourtant plus que doublé par rapport à la même période en 2013 (3 milliards d’euros), grâce essentiellement à plusieurs opérations d’envergure en juillet, dont celles du groupe NN aux Pays-Bas (1,5 milliard d’euros), de FinecoBank en Italie (673 millions d’euros) et de Logista en Espagne (606 millions d’euros).

Le volume des IPO a ainsi pratiquement quadruplé sur un an. Sur les neuf premiers mois de l’année 2014, 40,3 milliards d’euros ont été levés par 289 entreprises, contre 11,7 milliards d’euros levés par 173 entreprises sur la même période en 2013.

Plus de 70 % des fonds levés par IPO au troisième trimestre 2014 l’ont été sur les bourses de Londres, Milan et Euronext. Euronext a connu huit opérations pour un montant de 1,7 milliard d’euros, dont la plus importante du trimestre, celle du groupe NN, représente à elle seule près de 90 % du total. Milan a levé 1,1 milliard d’euros réparti en dix IPO, tandis que Londres est restée le centre le plus actif du marché européen des IPO, avec 23 entreprises ayant levé 1,9 milliard d’euros.

Le secteur de la finance a dominé le trimestre, avec 14 entreprises ayant levé 3,1 milliards d’euros, soit près de la moitié des produits totaux. Sur les dix principales opérations, quatre concernaient des entreprises financières.

Selon Philippe Kubisa :
« Ce trimestre a été marqué par les scissions. La principale opération européenne a porté sur le groupe NN, division assurance du groupe néerlandais ING Bank, mais on a également assisté à l’entrée en bourse de FinecoBank en Italie. Au trimestre précédent, le groupe TSB Bank avait déjà montré la voie au Royaume-Uni.
Ces opérations de grande envergure, souvent complexes, résultent essentiellement de contraintes réglementaires et nous nous attendons à voir cette tendance se poursuivre. »

Un record mondial

L’activité des IPO dans le monde a atteint son plus haut niveau depuis le lancement de l’étude IPO Watch de PwC : 137 milliards d’euros ont ainsi été levés sur les neuf premiers mois de l’année 2014.
Les États-Unis dominent le marché, avec 28,7 milliards d’euros sur le trimestre et 52,4 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année. L’introduction en bourse d’Alibaba a battu tous les records, à 16,8 milliards d’euros.

Méthodologie
L’étude « IPO Watch Europe» analyse chaque trimestre les introductions en bourse d'une valeur supérieure à 5 millions d'euros sur les principaux marchés et segments de marché (dont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et la Turquie). Les mouvements entre segments de marché d’une même bourse sont exclus.
Cette étude, qui a été menée entre le 1er juillet et le 30 septembre 2014, analyse les introductions en bourse d'après leur date d'admission à la cote. Toutes les données de marché proviennent des bourses elles-mêmes ; PwC n’a pas procédé à une vérification indépendante de ces données.

Téléchargez ci-dessous l'étude (PDF 16 pages en anglais)


Les médias du groupe Finyear :

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 9 Octobre 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News