Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Interview | Légiférer sur les transferts cryptographiques : une fausse bonne idée ?

Entretien avec Pablo René-Worms, rédacteur financier de Vivid.


Deux commissions du Parlement européen ont voté des mesures exigeant que les sociétés de crypto-monnaies collectent et partagent des données sur certaines transactions.
La législation, qui s'inscrit dans le cadre d'une lutte plus large contre le blanchiment d'argent et la criminalité financière, oblige les sociétés de crypto-monnaies à collecter et à partager les données relatives aux transactions dans un secteur qui a jusqu'à présent prospéré grâce à son anonymat.

Pouvez-vous nous rappeler les mesures votées par le Parlement européen ?

● Deux commissions du Parlement européen ont voté en faveur de mesures exigeant que les sociétés de crypto-monnaies collectent et partagent des données sur certaines transactions.
● La mesure obligerait les bourses de crypto-monnaies à collecter des informations personnellement identifiables auprès des personnes qui effectuent des transactions de plus de 1 000 euros en utilisant des portefeuilles de crypto-monnaies non hébergés et auprès de toute personne effectuant un transfert d'un portefeuille hébergé vers un autre, quel que soit le montant.

Que vont-elles changer pour le marché des crypto-actifs ?

● Selon les nouvelles règles, les bourses de crypto-monnaies devraient signaler aux autorités chaque fois qu'un client reçoit plus de 1 000 euros de crypto-monnaies à partir d'un portefeuille auto-hébergé.
● Cela crée une véritable discrimination à l'égard des crypto-monnaies par rapport aux monnaies fiduciaires. Cela signifie que chaque fois que quelqu'un transfère 1 000 euros (ce qui pourrait être le montant d'un loyer) de son propre portefeuille auto-hébergé à une plateforme de crypto-monnaies, la plateforme devrait signaler cette transaction aux autorités.

Pourquoi cette mesure ne convient-elle pas aux cryptos ?

● Les règles qu'ils tentent d'introduire ne correspondent pas à la nature des crypto-monnaies. Les clients qui utilisent des crypto-monnaies et les retirent sur des portefeuilles externes accordent une grande importance à la sécurité et à la confidentialité. Avant tout, ils veulent protéger leur portefeuille et leurs données pour s'assurer que personne ne pourra les voler.
● Avec cette loi, leurs données devraient être divulguées, ce qui rendrait leurs portefeuilles peu sûrs et non plus privés.
● La loi pourrait aussi potentiellement créer des pots de miel de données, car la plupart des données des portefeuilles auto-hébergés seraient centralisées et donc plus faciles à voler pour les pirates.
● Le vol de crypto-monnaies existe et nous avons eu des exemples récents avec des montants énormes comme le vol de 615 millions de dollars de crypto-monnaies des joueurs du jeu en ligne populaire Axie Infinity le mois dernier.
● En fait, l'adoption de cette loi pourrait encourager les pirates à se spécialiser dans le vol de crypto-monnaies car ils pourraient facilement avoir accès à une énorme quantité de données et donc de portefeuilles de crypto-monnaies.

Pourquoi les acteurs du secteur devraient-ils prendre part à la discussion ?

● Les acteurs du secteur (qu'il s'agisse des fintechs, des bourses de crypto-monnaies ou des spécialistes de DeFi) doivent prendre part à la discussion car ce sont eux qui connaissent le mieux le marché. Ils traitent ces questions au quotidien et ont les connaissances nécessaires pour aider les législateurs à créer des lois équitables pour tous, tout en garantissant à la fois la sécurité et la confidentialité de leurs utilisateurs et la nécessité de lutter contre le blanchiment d'argent.
● Tous les acteurs du marché, y compris Vivid, souhaitent disposer d'un environnement sûr et sécurisé pour tous les clients. Il est certain que le blanchiment d'argent et tout comportement frauduleux ne sont pas dans l'intérêt de ces plateformes. Ensemble, nous pouvons créer des mesures sûres mais aussi conviviales pour prévenir la criminalité avec les crypto-monnaies.

En adoptant cette loi, l'UE empêcherait-elle/ralentirait-elle le développement des crypto-monnaies en Europe ? L'Europe pourrait-elle prendre du retard par rapport à d'autres zones économiques et pays en ce qui concerne le marché des crypto-monnaies ?

● C'est quelque chose que nous pouvons craindre. Par essence, le marché des crypto-monnaies est encore plus mondial que celui des fiats et les propriétaires de crypto-monnaies pourraient avoir l'impression qu'investir dans des crypto-monnaies depuis l'UE n'a plus de sens si leur vie privée et la sécurité de leurs données ne sont plus garanties.
● Cela pourrait créer un fossé entre l'UE et d'autres zones économiques où il est plus facile et plus sûr d'investir dans les cryptomonnaies.
● Au final, on peut craindre que cette loi ne ralentisse l'adoption des cryptomonnaies en Europe, alors que beaucoup les considèrent comme l'avenir de l'économie. Il s'agit ici de créer ensemble un espace sûr pour développer des solutions européennes.



-------------------------------------------------------------------------------------------

Legislating on cryptographic transfers: a false good idea?

Interview with Pablo René-Worms, Financial Editor for Vivid.

Two European Parliament committees have voted on measures requiring crypto companies to collect and share data on certain transactions.
The legislation, part of a broader fight against money laundering and financial crime, requires crypto companies to collect and share transaction data in a business that has so far thrived on its anonymity.

Can you remind us of the measures voted by the European Parliament?

● Two European Parliament committees have voted for measures requiring crypto companies to collect and share data on certain transactions.
● The measure would require cryptocurrency exchanges to collect personally identifiable information from individuals who transact more than 1,000 euros using unhosted cryptocurrency wallets and from every person making a transfer from a hosted wallet to another, no matter the amount.

What will they change for the crypto-asset market?

● Under the new rules, crypto exchanges would have to report to the authorities any time a customer received over 1,000 euros of crypto from a self-hosted wallet.
● This creates a real discrimination against cryptocurrencies compared to fiat currencies. This means that every time someone transfers 1,000 euros (which could be the amount of a rent) from their own self-hosted wallet to a crypto platform, the platform would have to report this transaction to the authorities.

Why is this measure not suitable for cryptos?

● The rules they try to introduce don’t match with crypto nature. The clients who use crypto and withdraw it to external wallets value security and privacy. First and foremost, they want to protect their wallet and their data to make sure that no one would be able to steal them
● With this law, their data should be disclosed which makes their wallets unsafe and not private anymore.
● The law could also potentially create data honeypots, as most of the data of self hosted wallets would be centralized and therefore easier for hackers to steal.
● Crypto theft exists and we’ve had recent examples with huge amounts such as the theft of $615 million worth of cryptos from players of the popular online game Axie Infinity last month.
● In fact, passing this law might encourage hackers to specialize in crypto theft as they could easily have access to a huge amount of data and therefore crypto wallets.

Why should industry players be part of the discussion?

● Stakeholders of the industry (whether it is fintechs, crypto exchanges, specialists of DeFi) need to be part of the discussion because they are the ones that know best the market. They are dealing with these questions on a daily basis and have the knowledge to help lawmakers to create fair laws for everyone, whilst still guaranteeing both the safety and privacy of their users and the necessity to fight against money laundering.
● All market players, including Vivid, want to have a safe and secure environment for all customers. For sure, money laundering and any fraudulent behavior is not in the interest of such platforms. Together we can create safe but also user-friendly measures to prevent crime with cryptocurrencies.

By passing this law, would the EU prevent/slow down the development of cryptocurrencies in Europe. Could Europe fall behind other economic zones and countries regarding the crypto market?

● This is something that we can fear. By essence, the crypto market is even more global than the fiat market and crypto owners might feel like investing in cryptos from the EU doesn’t make sense anymore if their privacy and the safety of their data is not guaranteed anymore.
● This could create a gap between the EU and other economic zones where investing in cryptos is easier and safer.
● In the end one can fear that this law might slow down the adoption of cryptos in Europe, although many see them as the future of the economy. The matter here is to create together a safe space to grow European solutions.

Lundi 2 Mai 2022




Articles similaires
< >

Mardi 24 Mai 2022 - 18:18 What Type of Investors Does Crypto Need?

Mardi 17 Mai 2022 - 18:00 New World, New Money


OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES