Corporate Finance News
              


Mardi 9 Février 2021

Interview | Euro numérique : Karl Toussaint du Wast de Netinvestissement


Entretien avec Karl Toussaint du Wast, co-fondateur de Netinvestissement.



Karl Toussaint du Wast, co-fondateur de Netinvestissement intervient sur le sujet d'actualité :
Christine Lagarde et la BCE espèrent un euro numérique d'ici cinq ans.

Qu'est ce que cela signifie ?
En quoi cela pourrait radicalement changer la finance mondiale ?

--------------------

Que comprendre de l’euro numérique ? De quoi s’agit-il ?

Officiellement, l’euro numérique tel que présenté par Christine Lagarde et la BCE, combinerait l’efficacité d’un instrument de paiement numérique à la sécurisation apportée par les organes de contrôle tels que les banques ou la banque centrale.

Mais la raison principale de l’empressement soudain de la patronne de la banque centrale de vouloir mettre en place cet euro numérique (volontairement débaptisé euro crypto) est tout autre.

Karl Toussaint du Wast, CEO de netinvestissement.fr, la marketplace de solutions de placements à destination du grand public nous livre ce que nous devons comprendre et savoir de cet euro numérique.
« de plus en plus de français et d’européens en général affichent une défiance de plus en plus forte à l’égard des banques et du système financier centralisé tel que nous le connaissons et les injections massives et discontinues de liquidités dans l’économie européenne ne fait qu’exacerber ce sentiment ».

« En parallèle, nous assistons à un engouement de plus en plus important des petits épargnants à l’égard des cryptomonnaies. Il n’y a qu’à voir la hausse fulgurante du cours du Bitcoin depuis six mois. Cet euro numérique vise donc à progressivement et tout en douceur, habituer les européens à se passer de leur monnaie physique (pièces et billets de banque) tout en conservant le contrôle et la main mise sur les transactions et les échanges de devises. C’est évidemment déjà le cas avec notre système de finance centralisée, contrôlée et encadrée par les banques centrales. Or cela ne serait plus du tout le cas si une majorité de consommateurs se détournaient de cette finance centralisée au profit d’une finance décentralisée (DEFI) telle que celle que propose la Blockchain et donc les cryptomonnaies ».

Christine Lagarde et la BCE espèrent un euro numérique d'ici cinq ans. Qu'est-ce que cela signifie ?

Devant la prise de conscience des dirigeants des banques centrales de cette méfiance populaire grandissante, face à la conversion, certes encore minoritaire mais en très forte croissance, de devises classiques (telles que l’euro) vers des cryptos monnaies telles que le Bitcoin, l’Ethereum, le Ripple ou le Tezos, face à la montée des risques réels d’insolvabilité et/ou de faillites de grands organes financiers s’ils n’étaient plus largement soutenus, Christine Lagarde a enfin pris le sujet très au sérieux et s’est donné six mois pour statuer sur la création d’un euro numérique.

Objectif : ne pas perdre totalement le contrôle des flux, des changes et plus que tout, de la richesse de la zone euro qui, si elle passait dans les mains de la blockchain et de son système décentralisé par essence, entrainerait presque obligatoirement l’effondrement de notre système financier actuel. Il devient donc urgent pour la BCE d’agir. La banque centrale européenne a en effet un devoir d’apporter aux européens une solution de paiement numérique à la fois simple, solide et claire pour que notre système financier puisse continuer de tourner.

En quoi cela pourrait radicalement changer la finance mondiale ?

« Toute la finance mondiale (paiement par carte bancaire, virements, achats et ventes, toutes transactions financières) fonctionne via un système centralisé. Centralisé par les banques qui apportent la garantie de la transaction, via les organismes de paiement comme Visa ou Mastercard qui, elles aussi, apportent au commerçant et au client une sécurité dans la bonne complétude de la transaction, via les banques centrales qui assurent la stabilité de la monnaie et maitrisent l’inflation et l’émission de la monnaie qui participe notamment à sa valeur. Si ce système venait à être remplacé par un système décentralisé (DEFI) tel que celui proposé par la blockchain, cela serait un véritable cataclysme sans précédent pour l’ensemble de l’économie mondiale. L’enjeu est donc plus que stratégique, il est absolument déterminant. C’est la réelle et principale raison pour laquelle Christine Lagarde et la BCE sont sur le sujet très sérieusement.



Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS