Finyear: New Finance & Blocktech Daily News
              



Mardi 19 Janvier 2021

Interview | Digitalisation du trading - ENGIE GEM


Entretien avec ENGIE GEM



La digitalisation de l’activité de trading et de risk management est un axe stratégique de premier plan dans le développement de la business unit « Global Energy Management » du groupe ENGIE.

Perspectives de croissance, transformation du business, émergence d’un nouveau type de trader 3.0…







Emmanuel Treilleux, Igal Madar et Henri Domenach répondent à nos questions.

Au sein de BU « Global Energy Management » d’ENGIE,
Emmanuel Treilleux est Head of Gas Supply & Trading,
Igal Madar est Head of Gas & Power Market Making,
Henri Domenach est Head of Power Trading CWE.

Pourquoi en avoir fait un levier de croissance ?

I.M. - ENGIE a pris le pouls de ces tendances depuis plusieurs années déjà et, à l’échelle de notre entité, notre CEO Edouard Neviaski a placé cette transformation numérique au cœur de notre stratégie.
Si la digitalisation est essentielle à notre croissance, elle est avant tout motivée par notre volonté d'être toujours au plus près des besoins du client et au service de la transition énergétique. Dans le secteur de l'énergie, nos clients sont de plus en plus exigeants et au-delà du seul prix, ils sont à la recherche d'une offre de services leur permettant d’optimiser leurs portefeuilles énergétiques de manière rapide et compétitive dans un contexte de forte volatilité des prix et des volumes liée à l’intermittence des énergies renouvelables.

Comment avez-vous réussi à opérer cette transformation numérique ?

I.M - Dès le début nous avons défini notre périmètre, à savoir l’entièreté des flux de notre franchise commerciale. Nous avons co-construit notre vision de l'automatisation ainsi que la valeur attendue en incluant l'ensemble des parties prenantes, qu'elles soient internes ou externes. Puis nous avons formé une équipe aux compétences et expériences diversifiées et complémentaires telles que le trading/sales/quant afin de réussir l'implémentation de notre vision.
Cela nous a permis de gagner en rapidité, de réduire certains risques opérationnels et, surtout, de libérer du temps tout en réduisant nos coûts.
Quatre piliers ont guidé, et continuent de guider, la digitalisation de nos activités : la création de valeur, la confiance, l'autonomie, le soutien du management. Mais quel que soit notre objectif, la transformation ne peut être impulsée et adoptée au sein d’une organisation que par une vision claire et un véritable accompagnement.

Quelles innovations notables la digitalisation a-t-elle apportées au sein de votre business unit ?

E.T. - Au-delà de l'automatisation des processus, nous avons pu développer de nouvelles façons d’opérer. La collecte, la centralisation et l'organisation des données nous permettent d'approfondir les connaissances de nos clients, d'aborder en permanence les nouvelles tendances du marché et de co-construire avec eux des solutions électroniques, en cherchant toujours à être de plus en plus réactifs.

En deux ans, nous avons mis en place pas moins de cinq plateformes numériques dans le monde entier. Chacune est le résultat d'un dialogue constant avec nos parties prenantes, nos clients, nos partenaires, etc. Nous n’y vendons plus seulement des contrats d'électricité ou de gaz : nous fournissons une expertise et des connaissances pour accompagner nos clients et répondre à leurs besoins spécifiques.

Nous avons également mis en place des solutions pour automatiser la gestion de nos actifs et ainsi répondre le plus rapidement et avec la plus grande pertinence possible aux besoins de tous les clients, c’est-à-dire du système lui-même. Dans le domaine du transport du gaz par exemple, nous avons créé une réplique virtuelle - ou digital twin – de notre infrastructure physique. À la clé, une systématisation de l’approche pour identifier le meilleur itinéraire possible, de nouvelles opportunités sur le marché, et un process plus efficace, plus durable.

Ces changements que vous évoquez vont-ils conduire à une évolution des profils que vous cherchez à recruter ?

H.D. - Effectivement, nos équipes de trading sur les renouvelables par exemple sont uniquement constituées de traders qui codent en langage « Python ». Par nature, l’activité nous demande de stocker de très grandes quantités de données autour de la production des éoliennes ou des champs photovoltaïques, des prévisions météorologiques et des données de marché. Accéder à ces données, les analyser ne peut pas s’envisager sans maîtriser le code. Sur ces activités en pleine expansion, les traders sont au cœur du développement de leurs outils : nous n’aurions pas pu aller aussi vite si les traders n’avaient pas cette culture digitale et cette obsession de l’automatisation.

Et enfin, quels sont les avantages de la digitalisation de vos activités pour vos clients finaux ?

I.M - Nos solutions offrent un maximum de personnalisation, de transparence et de fiabilité. Aujourd'hui, notre unité commerciale rend ses nombreuses activités "e-available", telles que l'accès instantané aux marchés de l'énergie, la gestion automatisée des contrats et une plateforme blockchain permettant à nos clients de sélectionner leurs actifs verts et de certifier la source de leurs énergies renouvelables.

[Note] La business unit « Global Energy Management » d’ENGIE a récemment lancé une campagne de communication autour de sa transformation digitale. Intitulée « Shaping Tomorrow’s World », elle se décline en plusieurs mini-épisodes diffusés sur LinkedIn. Ci-dessous les liens pour visionner les épisodes déjà diffusés :
• Épisode 1 - Optimizing deal confirmation
• Épisode 2 – Managing our renewables portfolio
• Épisode 3 - Digitalizing our gas delivery infrastructure
• Épisode 4 – Accessing to energy markets with EGMA


Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Morning Newsletter



Le marché des cryptos




Finyear - Daily News