Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Intel ouvre un laboratoire dédié aux supercalculateurs exaflopiques du futur


L’ExaScience Lab de Flandre va travailler sur les logiciels qui seront utilisés sur les futurs clusters exaflopiques. Il commencera par mettre au point un outil de météorologie spatiale.



Intel ouvre un laboratoire dédié aux supercalculateurs exaflopiques du futur
Intel s’associe avec l’institut de microélectronique et composants (Imec), l’Agence flamande pour l’innovation par la science et la technologie (IWT) et cinq universités flamandes (Anvers, Gant, Hasselt, l’université catholique de Louvain et la Vrije Universiteit Brussel) pour ouvrir l’ExaScience Lab de Flandre, situé à Louvain en Belgique.

Ce laboratoire développera des logiciels conçus pour les supercalculateurs du futur, comprenant jusqu’à un million de cœurs et proposant des performances mille fois plus importantes que celles des clusters pétaflopiques actuels (d'où le nom d’ExaScience, à rapprocher des futurs supercalculateurs exaflopiques).

Quels seront les domaines abordés par ce laboratoire? En premier lieu, les simulations très complexes, que les machines actuelles ne peuvent réaliser, comme celles liées au corps humain ou au climat terrestre. La première tâche de l’ExaScience Lab sera toutefois de proposer un logiciel de simulation et de prévision de l’activité électromagnétique entourant notre planète, dont les variations ont des impacts dans le domaine de la santé, de l’électricité et des télécommunications. La météorologie appliquée au domaine spatial.

Le pari du laboratoire est triple : concevoir des logiciels capables d’exploiter des supercalculateurs très massifs, mais aussi limiter la consommation électrique de l’ensemble et le rendre tolérant aux pannes.

« Nous sommes impatients de nous lancer dans cette collaboration innovante en Flandre, qui verra la rencontre de l’expertise scientifique dans les domaines de la prévision météorologique spatiale, la simulation informatique, la fiabilité, la représentation graphique et la modélisation des performances », s’enthousiasme Stephen Pawlowski, Intel senior fellow chargé du central architecture & planning.

Par David Feugey
silicon.fr

Jeudi 24 Juin 2010
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Alain MOCCHETTI le 08/01/2017 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SUPERCALCULATEURS EXAFLOPIQUES – LE POINT SUR L’AVANCEMENT PHYSIQUE DE L’EDIFICATION DES 7 SUPERCALCULTEURS
Dans le secret le plus total, les grandes puissances économiques de ce monde, à savoir les USA (2 Supercalculateurs Exaflopiques si aval du Président des USA Donald TRUMP), la Russie (dans peu de temps), la Chine, le Japon, la Hollande et l’Europe (France CEA), procèdent à l’incroyable édification de Supercalculateurs Exaflopiques qui seront 62 fois plus grands que SEQUOIA le Supercalculateur Pétaflopique des Services de la Défense des USA (16 Pétaflops), ils seront achevés et opérationnels entre 2020 et 2023 dans moins de 5 ans. Pour rappel un Supercalculateur Exaflopique fait un milliard de milliards de flops par seconde. La Hollande s’est lancée dans un défi sans commune mesure en voulant coupler un Supercalculateur Exaflopique fourni par IBM à un Radiotélescope hollandais, le rendant ainsi des milliers de fois plus précis et des milliers de fois plus rapide pour 2020. C’est un gigantesque bond en avant pour l’informatique et ce n’est que les prémisses du Supercalculateur Zettaflopique International (SZI) qui sera en 2050, 1000 fois plus rapide et 1000 fois plus grand que les 7 Supercalculateurs Exaflopiques en cours de construction. Parallèlement à ces gigantesques édifications, la NSA est en train de construire le Supercalculateur Quantique le plus puissant et le plus rapide du monde qui percera instantanément tous les codes secrets et cryptages existants au monde. Ce Supercalculateur entrera en service en 2020 et fera des USA l’hyperpuissance number one économique et militaire de la planète. Suite dans une prochaine rubrique SUPERCALCULATEURS EXAFLOPIQUES. Il est à parier que les autres grandes puissances emboiteront le pas aux USA. Les puissances émergentes comme l'Inde, l'Iran, le Brésil, l'Argentine comptent dans un futur à moyen terme accéder à l'exaflop.

Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News