Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Hospices de Beaune : atterrissage sous turbulences


La vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune s'est conclue sur une baisse du prix moyen de la pièce (228 litres) de 26,4%, dimanche 16 novembre. 18/11/2008 © JDV - 2008 - BA



Hospices de Beaune : atterrissage sous turbulences
Les rouges ont été plus particulièrement affectés par ce repli (-31,6%) tandis que les blancs affichent un petit tassement (-2,4%). Ce résultat est un coup d'arrêt après 3 années consécutives de progression. Les cours des Hospices reviennent à leur niveau de 2006.
Le vent mauvais de la crise financière et économique mondiale a soufflé jusque dans les travées de la Halle de Beaune.
Comme en 2004, lors de la dernière baisse des cours, l'événement a été le théâtre d'une passe d'armes entre le maire de Beaune, Alain Suguenot, président du conseil d'administration de l'Hôpital de Beaune (propriétaire du domaine des Hospices) et le négoce bourguignon, principal acheteur. Le maire a reproché aux négociants d'avoir tiré les prix vers le bas. "Je ne peux pas me satisfaire de l'argument de la conjoncture. Nous avons fait des efforts dans le vignoble et mis moins de vin à la vente. On ne peut pas vendre à perte", s'insurgeait-il. Le vieux débat sur la mise en bouteilles des vins par les Hospices eux-mêmes a resurgi. Aujourd'hui les négociants bourguignons élèvent et mettent en bouteilles les vins du domaine, y compris les pièces achetées par les particuliers par l'intermédiaire de Christie's, le commissaire priseur de la vente.
Donner la possibilité à l'institution de maîtriser toute sa chaîne de commercialisation est une éventualité désormais ouvertement évoquée par Alain Suguenot. Christie's fait état de demandes en ce sens de quelques-uns de ses clients. De leur côté, les négociants récusaient, par la voix de leur président Louis-Fabrice Latour, toute mise en cause évoquant une conjoncture dégradée en particulier sur les deux principaux marchés export des vins de Bourgogne (Angleterre et Etats-Unis).
Une certitude: la vente a constamment joué au yo-yo au cours de son histoire. Pour mémoire l'année dernière elle s'était conclue sur une hausse de 27%...

© JDV - Le Journal Du Vin
Partenaire expert de CFO-news pour la rubrique vin et oenologie.

www.lejournalduvin.com

Mercredi 19 Novembre 2008
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News