Quotidien Fintech & Blocktech / Daily News
              



Vendredi 27 Novembre 2020

Grant Thornton et Micropole présentent les résultats de leur enquête « Quel avenir pour le contrôle de gestion ? »


Micropole, Groupe international de conseil et technologies innovantes, spécialisé en Data & Digital Experience, et Grant Thornton, Groupe d’audit et de conseil en France et dans le monde, ont lancé conjointement une enquête nationale afin de mettre en évidence le portrait-robot du contrôleur de gestion en 2020 et dresser une vue d’ensemble sur son avenir.



Cette enquête en ligne a été réalisée auprès des contrôleurs de gestion, directeurs et responsables financiers (DG DAF, DCDG) et business analysts finance des entreprises françaises afin de mieux comprendre leurs attentes et leurs enjeux actuels et à venir.

Plus de 300 professionnels, couvrant l’ensemble des secteurs d’activité français, ont répondu. Les contrôleurs de gestion représentent 50% des répondants, les directeurs et responsables financiers (DG DAF, DCDG) 33% et les business analysts finance 17%.

Cette enquête a porté sur quatre grands axes :
• PEOPLE & ORGANISATION – Le triptyque technologie, gestion et métier indispensable dans l’apport de valeur.
• PROCESS – Etendre l’analyse et la planification à l’ensemble des domaines fonctionnels, simplifier pour reprendre la maîtrise et s’adapter à son environnement.
• TECHNOLOGY – Des solutions de haute technologie jugées encore trop techniques.
• VISION – S’adapter ou disparaître.

«Nous souhaitions apporter un éclairage sur une réalité concrète et factuelle du métier de contrôleur de gestion ainsi que sur les réelles ambitions et perspectives, explique Xavier Gardiès, Partner Head of Finance Transformation & Performance Management chez Micropole.Les résultats de cette enquête viennent confirmer que le métier se transformera fortement, mais ne subira aucun choc et ne devrait pas disparaître dans sa forme actuelle. Il se verra cependant fortement impacté par l’accélération de l’évolution des technologies et devra prendre en compte cette évolution dans ses composantes organisationnelles et humaines.»

Une évolution vers le rôle de business partner accélérée par la valorisation de la data

Le premier résultat est qu’il n’existe pas un seul et unique contrôle de gestion, mais plusieurs contrôles de gestion. L’enquête a permis d’établir le portrait type du contrôleur de gestion en 2020 : 63% des répondants se positionnent comme des contrôleurs qui exploitent la donnée et 73% confirment cette trajectoire d’aller vers le rôle de « business partner ».

«Le contrôle de gestion est au cœur de la transformation managériale et digitale des organisations, c’est l’enseignement majeur de notre étude réalisée auprès de 300 professionnels, indique Olivier Rihouet, Partner Digital Performance Management & SAP chez Grant Thornton. Les contrôleurs de gestion, encore trop orientés vers la simple production de données, doivent se saisir de la technologie pour renforcer leur vision stratégique de l’entreprise et ainsi peser davantage dans la prise de décision.»

Vers un élargissement du pilotage de la performance à toutes les fonctions de l’organisation

Deuxième enseignement de cette enquête : l’extension des outils d’analyse et de planification aux opérationnels et à toutes les fonctions de l’entreprise tend à se généraliser, et 37% des répondants pensent étendre la planification à la masse salariale. L’une des tendances majeures qui se dégage est le souhait d’aller vers de nouvelles pratiques de planification, accéléré par la période actuelle : ainsi, 69% des répondants pensent que les récents événements vont amener à modifier la manière de réaliser les planifications (stratégiques et/ou budgétaires), notamment la mise en œuvre d’une logique de rolling forecast (80%) et un pilotage davantage axé sur la construction de scénarios (83%).

«Le contrôleur de gestion n’analyse pas seulement le passé, il élabore en fonction de différentes hypothèses des scénarios concernant le futur de l’entreprise et partage des prévisions pour éclairer le management.», souligne Frédéric Vole, Directeur du Contrôle de Gestion Technip France chez Technip FMC.

Un marché de l’EPM qui ne fait émerger aucun « game changer »

Troisième point : l’enquête a permis de révéler la part importante d’entreprises qui n’est pas outillée et utilise encore Microsoft Excel pour répondre à ses besoins. En effet, 42% des répondants déclarent utiliser cet outil pour le pilotage de la performance et 65% estiment que leur outil ne permet pas de répondre à leurs enjeux.

«Les outils de pilotage de la performance ne doivent pas être pris en main uniquement par les services IT, poursuit Frédéric Vole. Nous n’avons pas le temps d’être confrontés à des blocages à cause de diverses problématiques techniques ou organisationnelles. Nos outils sont bien trop complexes. Pour les alimenter, il y a trop d’interfaces et de briques applicatives.»

Bien qu’ils évoquent les progrès très sensibles réalisés par les solutions en matière d’ergonomie, de facilité de prise en main et de flexibilité, 67% des répondants estiment que leurs outils ne sont pas orientés utilisateur et 83% pensent qu’il est nécessaire de doter le contrôle de gestion d’un outil de data-visualisation en complément d’une solution EPM.

Impacté par l’évolution de la technologie, le contrôle de gestion se transformera

Enfin, une dernière tendance concerne l’intégration de l’intelligence artificielle dans ces solutions pour accompagner les contrôleurs de gestion dans leurs tâches et leur évolution. A ce stade, 69% des répondants pensent intégrer à leurs outils des modèles prédictifs qui permettront de faciliter les exercices budgétaires, de prévision et de simulation.

«Avec cette révolution technologique, nous verrons apparaître, au cours de ces prochaines années, une nouvelle fonction qui sera capable d’analyser et d’interpréter les données, conclut Frédéric Vol. On parlera alors peut-être de Direction de la décision qui sera directement rattachée à la Direction générale.»

Ainsi, les professionnels de la fonction ne voient pas le contrôle de gestion disparaître d’ici dix ans : 75% des répondants convergent sans équivoque vers cet avis et 85% pensent que le métier va évoluer vers une direction de la stratégie et de la décision.

À PROPOS DU GROUPE MICROPOLE
Groupe international de conseil et technologies innovantes, MICROPOLE est spécialisé en Data & Digital Experience. Depuis ses 16 agences situées en Europe et en Chine, les 1200 #INNOVATIVE PEOPLE du Groupe (consultants, data scientists, architectes IT, experts métiers, ingénieurs, UX designers…) accompagnent leurs clients partout dans le monde sur l'ensemble des phases de leurs projets, du conseil à leur réalisation, et sur la conduite du changement. MICROPOLE réalise 34% de son chiffre d’affaires à l’international et est coté sur le marché Eurolist compartiment C d’Euronext Paris, segment Next Economy. micropole.com

À PROPOS DE GRANT THORNTON France
Grant Thornton, groupe leader d’Audit et de Conseil, rassemble en France 2000 collaborateurs dont 127 associés et directeurs associés dans 23 bureaux, en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Conseil Financier, Conseil Opérationnel & Outsourcing et Conseil Juridique et Fiscal. Grant Thornton accompagne les entreprises dynamiques (sociétés cotées, entreprises publiques et privées) pour leur permettre de libérer leur potentiel de croissance, grâce à l’intervention d’associés disponibles et impliqués, épaulés par des équipes délivrant une expertise à très haute valeur ajoutée. Les membres de Grant Thornton International Ltd constituent l’une des principales organisations d’Audit et de Conseil à travers le monde. Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.
grantthornton.fr


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News