Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Blockchain
              


Jeudi 24 Juin 2021

Golem.ai automatise la conformité pour la bancassurance


Avertissement : Le texte ci-dessous est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
Disclaimer: The text below is a press release that was not written by Finyear.com.



Golem.ai automatise le scoring de conformité des acteurs de la banque et de l’assurance grâce à son IA linguistique

Elle apporte un gain de temps considérable, réduit les taux de pénalité ainsi que les budgets alloués aux risques

Golem.ai, startup spécialisée dans les solutions d’IA linguistiques d’assistance aux métiers et d’automatisation des tâches, déploie son produit DocuChecker auprès des acteurs de la banque et de l’assurance. Celui-ci leur permet d’automatiser l’analyse de la conformité et de se prémunir d’éventuelles sanctions.

Les acteurs du secteur bancassurance font face à une gestion de plus en plus complexe et dense de la conformité. Le segment Compliance Management représente 18 Mds$ au global et environ 2 Mds$ uniquement sur le secteur bancaire.

Le rythme imposé par les législateurs et régulateurs est toujours plus soutenu, à tel point que la conformité est gérée comme un risque. Malgré des embauches dédiées en hausse constante, le Chief Compliance Officer doit évaluer les potentielles pertes financières, mesurer le degré de non-conformité d’une entité, contrôler, anticiper, conseiller… dans des délais très courts et un contexte changeant.
DocuChecker permet d’auditer en clin d’œil un nombre illimité de documents, d’une à plusieurs milliers de pages et d’analyser d’importants volumes de données non structurées (texte, conversations téléphoniques). Son moteur de compréhension du langage naturel lui permet de lire ces documents mais aussi de les comprendre et de s’assurer que tous les critères de la norme sont respectés ou à défaut de détecter les incidents.

DocuChecker est mis à jour régulièrement selon les dernières évolutions légales et s’adapte au vocabulaire métier de chaque organisation.

En automatisant le scoring de conformité, Golem.ai offre aux équipes Compliance un gain de temps considérable et facilite la réduction des taux de pénalité et in fine des budgets alloués au risque.
Une technologie explicable, frugale et souveraine.

Outre le temps de traitement extrêmement rapide de DocuChecker, l’outil s’appuie sur la technologie d’intelligence artificielle conçue par Golem.ai et qui fait exception sur le marché.
• Frugalité : l’IA ne collecte pas de données personnelles et ne nécessite donc pas d’entrainements. Elle est en moyenne 10 fois moins énergivore.
• Explicabilité : l’intégralité des décisions prises par l’IA sont transparentes pour les utilisateurs. Cette dernière s’affranchit des biais type boîte noire, et constitue ainsi un outil de confiance pour les équipes.
• Souveraineté et confidentialité : l'IA respecte les exigences les plus sévères de la RGPD
Golem.ai développe également une version de DocuChecker dédiée à l’analyse automatique des rapports d’expertise médicaux et des appels d’offres.

A propos de Golem.ai
Golem.ai a conçu une intelligence artificielle appliquée à la science des langages. Son objectif est d’équiper les entreprises de solutions IA pragmatiques d’assistance et d’automatisation des tâches. Celles-ci accélèrent des processus lourds ou répétitifs, qui effacent les irritants et optimisent l’efficacité au quotidien. Contrairement aux solutions des Gafami, l’IA de Golem.ai se distingue sur le marché. Elle est dotée d’une connaissance innée de la structure des langues humaines et modélise le raisonnement humain afin de comprendre un texte et d’en extraire des informations précises. L’IA de Golem.ai est frugale, 100% explicable et souveraine. La société collabore avec des grands comptes du secteur bancassurance (Allianz, Macif, Crédit Agricole...), de l’industrie et des services (Manutan, ENGIE Entreprises & Collectivités, Docaposte...) ainsi qu’avec différents ministères. Basée à Paris, Golem.ai a été fondée en 2016 par Thomas Solignac, ingénieur informatique passionné de sciences humaines. La société a levé 5M€ en 2021 et compte 40 collaborateurs.



Finyear: latest news, derniers articles


Inscription à la newsletter

Flux RSS