Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Financement de l’économie : les banques françaises jouent le jeu malgré un contexte difficile


Les banques françaises réunies le 20 janvier à l’Elysée ont indiqué qu’elles continuaient à financer l’économie française dans un contexte économique plus difficile.



Les encours de crédit à l’ensemble de l’économie ont davantage progressé en France ( + 9%*) que dans la zone euro (+7,1%**) à fin novembre 2008. Sur cette période, les crédits ont augmenté respectivement de 8,1%* pour les ménages et de 11,6 %* pour les entreprises en France.

Concernant les entreprises, les banques françaises recherchent activement avec leurs clients toutes les solutions qui permettent de les aider à surmonter les difficultés de financement liées aux conditions présentes de fonctionnement des marchés dont elles souffrent elles-mêmes. Dans cette perspective, les banques maintiennent les objectifs de croissance des encours de crédit fixés en octobre dernier malgré la détérioration du contexte économique ; elles participeront notamment à l’effort de financement en crédit-export de certains programmes prioritaires pour l’économie française ; la SFEF mettra des ressources à leur disposition dans ce but. Enfin, les banques coopèrent activement au système de médiation du crédit mis en place. Elles étudient attentivement et dans un esprit positif les cas qui leur sont soumis. La médiation a permis de trouver des solutions à des problèmes de financement pour 901 dossiers sur les 1426 qui ont été instruits. Rappelons que la France compte 2,1 millions d’entreprises.

Par ailleurs, dans le cadre du plan européen et conformément à ce qui avait été envisagé à l’automne dernier, les principales banques françaises accueillent favorablement la faculté qui leur est ouverte par l’Etat, d’émettre une deuxième tranche d’instruments financiers, leur permettant d’accroître leurs fonds propres. Le choix des modalités appartient à chaque entreprise bancaire, selon sa stratégie et les principes de sa gouvernance.

Avec la qualité de leurs actifs qui les place dans une situation sensiblement meilleure que d’autres banques, les banques françaises demeurent déterminées à poursuivre leur activité de financement de l’économie dans la conjoncture actuelle.

*source Banque de France,
**source BCE

www.fbf.fr

Vendredi 23 Janvier 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News