Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Fast close : pourquoi faut-il réduire les délais de clôture ?


La production de l’information financière fait partie des événements récurrents et majeurs de la vie des directions financières. L’exercice d’arrêté des comptes, quel que soit son rythme (annuel, semestriel, trimestriel, voire mensuel), doit permettre de répondre à des contraintes externes et internes à l’entreprise.



Ariel Smadja
Ariel Smadja
Les entreprises, notamment cotées, sont soumises à la pression des régulateurs nationaux et internationaux, ainsi qu’à celle des marchés qui imposent des délais toujours plus courts avec un niveau élevé de qualité des données financières communiquées.

De la même manière, les directions générales et opérationnelles demandent que leur soient fournies, à un rythme de plus en plus soutenu, des informations sur la performance de l’entreprise, afin de les aider à faire face à un environnement mouvant qui impose une grande réactivité dans la prise de décision.

Le raccourcissement des délais de clôture (fast close) est l’occasion de mener une réflexion, voire un re-engineering des processus de la direction financière, qui doit notamment permettre de :

- Gérer plus efficacement les flux intercos rendus complexes par les restructurations juridiques et fiscales successives qui demandent un effort toujours plus significatif pour la production des comptes, du reporting financier et des tableaux de gestion

- Améliorer l’utilisation des systèmes d’information de gestion et ainsi réduire l’utilisation d’outils parallèles (ex : tableurs) développés pour compenser les insuffisances des systèmes en place

- Rationaliser le travail des équipes de la direction financière : comptables, contrôleurs de gestion, trésoriers, consolideurs, credit managers… et fluidifier les échanges avec les départements hors finance

- Rédiger des procédures brèves et adaptées à une utilisation régulière. Elles pourront être fournies aux nouveaux arrivants, afin d’éviter les pertes de savoir en cas de départs de collaborateurs et ainsi garantir la continuité des tâches comptables et financières.

Ce type de re-engineering de l’organisation et des processus de la direction financière peut être mené dans le cadre d’un projet de fast close. Il devra mobiliser des représentants des départements intervenant sur le chemin critique de la clôture.

Ariel SMADJA
 
Associé-Gérant de Fuseo, société de conseil aux directions financières
 
+33 (0)6 26 74 54 10
 
 

Mardi 22 Janvier 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News