Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Externalisation du recouvrement de créances en France


Le dernier numéro de la Revue mondiale du recouvrement (Global Collections Review) publié par le leader de la gestion de crédit et le spécialiste du recouvrement de créances, Atradius Collections, évalue les tendances et pratiques actuelles concernant le recouvrement des créances commerciales auprès de 4.000 entreprises dans 22 pays en Europe. Quatre des pays étudiés sont cette fois, outre la France, des pays situés en Amérique et dans la région Asie Pacifique.



Cette troisième étude est jusqu’à présent la plus large : non seulement elle comporte des données sur deux nouveaux pays, la Hongrie et la Slovaquie, mais elle présente aussi les résultats des premières actions de recouvrement.

Plus de 30% des entreprises françaises font appel à une agence extérieure de recouvrement, soit un pourcentage légèrement plus élevé que la moyenne européenne de 29%, sachant que les entreprises françaises ne recourent que dans 24% des cas à une procédure légale soit moins que la moyenne européenne à 32%. Bien que le recouvrement de créances internationales prédomine dans la sous-traitance du recouvrement – il représente 55% de toutes les activités externalisées centrées sur ce type d’activités, la France est proche de ce chiffre avec 57%.

Raymond van der Loos, Managing Director d’Atradius Collections a émis ce commentaire à ce sujet : « Une gestion de créances efficace et l’optimalisation de la gestion de trésorerie font partie des fondements de la vie des entreprises partout dans le monde, et il est clair que la sous-traitance du recouvrement de créances joue un rôle significatif à cet égard ; elle permet d’aider les entreprises à récupérer leurs créances, et dès lors à rester solvables dans un environnement commercial hautement compétitif ».

Et d’ajouter ensuite : « Le recouvrement de créances à l‘international représente évidemment une partie importante de nos activités, mais ce qu’apprécient surtout nos clients, c’est non seulement notre capacité à mettre en oeuvre des solutions efficaces et intégrées, mais aussi d’agir dans le prolongement de leurs initiatives et intérêts. C’est pourquoi nous mettons clairement l’accent sur une gestion particulièrement attentive des relations avec les débiteurs dans le souci d’obtenir un résultat positif. Il est clair que le succès et la préservation de relations positives avec les clients sont à cet égard des facteurs décisifs à prendre en compte dans le choix d’une agence extérieure chargée du recouvrement de créances ».

Autre aspect important de ce nouveau rapport, ce sont les informations sur les tendances en matière de sous-traitance du recouvrement de première instance dans les deux prochaines années. En Europe, la Grande-Bretagne et ensuite la France, l’Espagne et l’Italie témoignent d’un grand intérêt pour une telle solution : un tiers des entreprises dans chacun de ces pays souhaitent en effet la voir développer, 35% des entreprises françaises déclarant qu’il est probable ou même très probable qu’elles externaliseront leurs premières démarches de recouvrement.

La capacité des agences de recouvrement externes à obtenir des résultats probants s’est révélée être un facteur décisif dans les options des entreprises auxquelles il était demandé de classer, selon un certain ordre, huit critères de sélection dans le choix d’une agence. Le « taux de succès » arrive en tête des classements européens et mondiaux, le « prix » étant le deuxième critère et, pour les entreprises françaises en particulier, la qualité du service est plus importante que le prix et est le second critère pour recourir à une agence de recouvrement.

D’une manière générale, les opinions des entreprises européennes et mondiales en ce qui concerne le choix d’une agence de recouvrement de créances étaient très semblables, ce qui indique que les exigences, les attentes et le haut niveau d’expérience requis des agences sont des facteurs cohérents, quel que soit le type d’entreprises, leur taille ou leur localisation.

L’enquête de la Revue mondiale du recouvrement a été menée auprès de 3.971 entreprises dans 22 pays d’Europe, de la région Asie Pacifique, d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale. Elle couvre les pays suivants : Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chine, République tchèque, Danemark, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Hong Kong, Hongrie, Irlande, Italie, Mexique, Pologne, Slovaque, Espagne, Suède, Suisse, Pays-Bas et les États-Unis.

Atradius Collections

Jeudi 23 Septembre 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News