Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Euler Hermes : défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale (déc. 2013)


Rebond des défaillances d’entreprises au niveau mondial en 2013 (+2%) avant un léger mieux attendu en 2014 (-1%). Hausse des défaillances des partenaires export de la France (+10% en 2013 et +2% en 2014).



Euler Hermes, leader mondial de l’assurance-crédit, publie ses dernières analyses de défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale.

- En 2013, les défaillances d’entreprises dans le monde augmenteraient de 2%.
- Euler Hermes envisage un léger mieux en 2014 (-1%), sauf en Europe, où la reprise serait trop modérée pour faire effet de levier.
- Le nombre de défaillances en 2014 est toutefois attendu en augmentation de 24% par rapport à sa moyenne d’avant-crise (2000-2007).
- Après une forte hausse en 2013 (+10%), l’évolution de l’indice des défaillances des partenaires export de la France pourrait ralentir en 2014 (+2%).

Rebond des défaillances de +2% en 2013 : le grand écart des régions

« Sur l’ensemble de l’année 2013, nous anticipons un rebond de l’Indice Global des défaillances d’entreprises (+2%), lié à la baisse de régime prolongée de l’économie mondiale. En termes de volumes, les défaillances d’entreprises demeurent à des niveaux historiquement élevés », explique Wilfried Verstraete, président du directoire du groupe Euler Hermes.

Ce rebond des défaillances masque toutefois deux tendances opposées :
- La poursuite d’une augmentation des défaillances dans trois grandes régions :
. L’Amérique latine (+10%), dans le sillage d’une croissance économique plus faible que prévue, en particulier au Brésil
. L’Europe centrale et de l’est (+6%), en raison de sa dépendance à une Europe de l’ouest en récession
. L’Europe de l’ouest (+9%), avec des faillites toujours en hausse dans un grand nombre de pays malgré les exceptions allemande et britannique
- La baisse continue des défaillances dans la région Amérique du nord (-11%), grâce à la légère reprise de la croissance du PIB aux Etats-Unis, mais aussi dans la région Asie-Pacifique (-4%), où le secteur privé a pu bénéficier du commerce intra-zone.

Perspectives plus favorables pour les défaillances en 2014 (-1%), sauf en Europe

« Nous envisageons une reprise modérée de l’économie mondiale en 2014 (+3%), en raison de meilleures perspectives dans l’ensemble des régions, commente Ludovic Subran, chef économiste du groupe Euler Hermes. Par conséquent, une majorité de pays devrait connaître un repli du nombre de défaillances, même si le recul de notre Indice Global resterait limité (-1%) ».
- Les économies nord-américaines devraient enregistrer des rythmes de croissance plus soutenus en 2014 (+2,9% aux États-Unis et +2,5% au Canada) qu’en 2013, ce qui devrait aider à prolonger le repli des faillites dans la région (-5%).
- L’Asie-Pacifique, dont l’activité économique gagnerait en dynamisme en 2014 grâce à l’export, resterait la deuxième région affichant une baisse des défaillances. Son tempo devrait toutefois s’atténuer (-1%), dû aux nécessaires mesures de consolidation économique en cours, notamment en Chine.
- Pour les autres régions, exception faite de l’Afrique et du Moyen-Orient, la tendance est simplement moins défavorable qu’en 2013 : en Amérique latine, la légère reprise économique attendue en 2014, bridée par les vulnérabilités financières qui demeurent, ne devrait permettre qu’une stabilisation du nombre de défaillances (0%). L’Europe centrale et de l’est (+3%) continuera de pâtir de la trop grande modération de la reprise en Europe de l’ouest où les défaillances peineront à se stabiliser (+1%), du fait d’un contexte toujours difficile dans quelques pays significatifs (Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique).

« Malgré le léger redressement de nos prévisions de défaillances, le nombre total de défaillances en 2014 restera tout de même supérieur à son niveau d’avant-crise (+24%) », ajoute Wilfried Verstraete.

Hausse des défaillances des partenaires export de la France (+10% en 2013 et +2% en 2014)

« L’IDEX, l’indice qui synthétise l’évolution des défaillances d’entreprises des principaux partenaires export de la France, affiche une nouvelle hausse en 2013 (+10%), et se situe plus de deux fois au-dessus de son niveau d’avant-crise, commente Nicolas Delzant, président du directoire d’Euler Hermes France. Autrement dit, le risque d’impayés à l’export des entreprises françaises est aujourd’hui deux fois plus élevé qu’avant la crise ». Ce constat souligne également la concentration de l’export français vers les pays où les risques de défaillances d’entreprises sont les plus élevés.

L’indice de défaillances des partenaires export de la France est attendu à nouveau en légère progression en 2014 mais décélèrerait à +2%, grâce à des prévisions de défaillances d’entreprises moins défavorables par rapport à 2013 pour la Belgique (+4% en 2014, contre +12% en 2013), l’Italie (0% contre +10%) ou encore pour l’Espagne (+4% contre +25%).

Annexes :

Euler Hermes : défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale (déc. 2013)

Euler Hermes : défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale (déc. 2013)



Téléchargez ci-dessous le Bulletin Économique N° 1200-1201 - octobre-novembre 2013 (PDF 32 pages en français)

Source : Euler Hermès

Jeudi 19 Décembre 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News