Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Etude sur le métier de Contrôleur de Gestion


Hudson, société de conseil en recrutement et en ressources humaines, publie l'édition 2011 de son étude sur la fonction de Contrôleur de Gestion. Une réflexion menée par les experts du département Finance d'entreprise d'Hudson et confrontée à la réalité du métier via de nombreux témoignages de Contrôleurs de Gestion et de Directeurs Financiers.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Véritable outil RH, cette enquête analyse en détail le métier de Contrôleur de Gestion pour apporter des éclairages et des conseils concrets aux recruteurs comme aux candidats : Quelles sont les attentes des recruteurs ? Les formations et les expériences les plus appréciées ? Comment évolue le métier ?... Première fonction de cadre financier recrutée sur le marché de l'emploi français, le contrôle de gestion a gagné, depuis 5 ans, une assise solide et durable. Depuis 3 à 4 ans, on parle même du Contrôleur de Gestion comme d'un véritable « Business Partner ».

L'étude sur le métier de Contrôleur de Gestion a été réalisée, sous la direction de Frédérick Martin, Directeur du département Finance d'entreprise d'Hudson, à partir de témoignages de professionnels et d'après l'expérience et l'expertise des consultants Hudson. Aujourd'hui, il n'y a plus de management d'entreprise sans une fonction et des outils de contrôle de gestion performants. Le Contrôleur de Gestion est à tout niveau de l'entreprise et son rôle est devenu primordial. Les directions financières, commerciales, marketing ou industrielles mais aussi les hôpitaux, mairies et universités, font désormais appel à lui pour avoir des informations financières sur leur activité.

Un marché porteur ? L'école de commerce, la voie royale ? D'où proviennent les candidats ?
Fonction indispensable à l'entreprise et créatrice de valeur, le métier de Contrôleur de Gestion a mieux résisté que les autres dans ce contexte de crise particulièrement difficile, et retrouve un réel dynamisme depuis octobre 2010. Côté candidats, la préférence des recruteurs en termes de formation varie de l'école de commerce au profil universitaire, d'une année sur l'autre. En 2011, c'est l'école de commerce qui fait pencher la balance.

Quels sont les secteurs d'activité les plus prisés ? Bien que la fonction soit transverse dans l'entreprise, les Contrôleurs de Gestion sont issus de secteurs aussi divers que variés - Distribution (32%), Audit (24%), Industrie (18%)...

Quelles rémunérations à l'embauche ? Quelles contributions dans l'entreprise ? Un Business Partner ?
Suite aux deux années de crise, l'étude observe un tassement des salaires, même si certains secteurs restent plus généreux comme la santé, la banque ou le luxe. La contribution du Contrôleur de Gestion dans l'entreprise devient centrale, il apporte un éclairage financier indispensable au pilotage de l'activité de l'entreprise grâce, notamment, aux indicateurs et aux tableaux de bord. Une mission qui devient stratégique dans le sens où le Contrôleur de Gestion propose des solutions d'amélioration. Il a un rôle à jouer dans la gestion du changement : en contact avec les équipes opérationnelles, il est un interlocuteur privilégié pour faire passer les évolutions du management aux équipes. De plus, avec l'évolution de sa fonction le Contrôleur de Gestion est de plus en plus sollicité pour comprendre le business de l'entreprise et en maîtriser les enjeux et les caractéristiques, il devient un véritable « Business Partner ».

Quelles sont les compétences recherchées ? Comment doivent-elles évoluer ?
Pour s'inscrire au mieux dans ces évolutions, le Contrôleur de Gestion doit développer des compétences spécifiques. Outre la compétence financière essentielle, il doit avoir une grande aisance dans l'utilisation du système d'information qui constitue son outil de travail. L'autre aspect important est défini dans l'intitulé même du poste par le mot « gestion ». En relation permanente avec des hommes, des femmes, des produits, des process, il doit faire preuve de fortes qualités relationnelles et pédagogiques. Doté d'un rôle de conseil, il est le premier contact financier d'un opérationnel.

Qui sont les Contrôleurs de Gestion « nouvelle génération » ? Leurs rôles aujourd'hui et demain ?
L'étude révèle que le Contrôleur de Gestion « nouvelle génération » analyse les chiffres de la période révolue, dans le but de mettre en œuvre des actions adaptées dans le présent afin d'influencer le futur. Proactif, il doit sortir de sa zone de confort qu'est l'expertise financière pour comprendre les caractéristiques du secteur d'activité, de l'entreprise et déterminer comment créer de la valeur en prenant en compte le secteur et le positionnement de l'entreprise. « L'entreprise ne créera pas de nouveau business sans en parler au financier. Et la personne qui va mécaniser ce nouveau business, c'est le Contrôleur de Gestion » explique Frédérick Martin, Directeur de la practice Finance d'entreprise chez Hudson.

Le Contrôleur de Gestion « nouvelle génération » se doit d'être créatif et challenging, savoir remettre en cause des événements, des données, des idées préconçues, des schémas préexistants de façon à innover et trouver des solutions alternatives pour améliorer la performance. Ce nouveau Contrôleur doit être inventif et générateur de solutions.

L'étude Hudson Contrôleur de Gestion est disponible gratuitement en la téléchargeant ci-dessous (PDF 24 pages)

A PROPOS D'HUDSON
Hudson est un des leaders du conseil en recrutement et en Talent Management dans le monde. Implantés dans 4 continents, nous disposons d´un réseau de 80 bureaux qui nous permet de comprendre et intégrer les spécificités locales et culturelles de nos clients et candidats. Nos 2300 collaborateurs accompagnent des PME comme des multinationales pour faire de la gestion de leurs talents le plus court chemin vers la performance.
Notre métier : identifier, évaluer, intégrer et développer les meilleurs talents, acteurs de votre réussite.
Hudson est membre de Syntec Conseil en Recrutement et de Syntec Conseil en Evolution Professionnelle et est également organisateur, depuis 15 ans, des Trophées DRH et Initiative RH de l´année.
fr.hudson.com

Laurent Leloup

Lundi 18 Juillet 2011
Notez


DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Catherine Perrin le 18/07/2011 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les fonctions RH ou comptables peuvent être externalisées parce qu'elles nécessitent des compétences étrangères au business. Ce n'est pas le cas de la fonction contrôle de gestion parce que le contrôleur de gestion n'a pas besoin d'une expertise pointue; en revanche il doit comprendre parfaitement les enjeux du business.
Par conséquent, on voit les fonctions finance se diviser en deux: les fonctions qui nécessitent une expertise pointue (fonctions externalisables) et les fonctions qui nécessitent d'être business partner (fonctions non externalisables).

2.Posté par PM Conseils le 24/07/2011 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Mme Perrin.
Je me permets de réagir à votre commentaire, dans la mesure où deux points de votre réflexion sont à clarifier (sans vous offenser ou vous provoquer).
- 1er point, l'externalisation du contrôle de gestion : dans la pratique, l'externalisation de cette fonction existe en France depuis 2004-2005, mais elle concerne surtout un petit nombre de petites et très petites entreprises (PTPE). Cependant, elle n'est pas spécifique à notre pays ; d'autres pays européens le proposaient déjà depuis le début des années 2000 (notamment les pays du Bénélux). En outre, ce besoin semble se développer progressivement dans des secteurs qui n'étaient pas ou très peu demandeurs avant 2009, notamment certaines activités de services et de négoce. Néanmoins, cela reste encore "timide" par comparaison avec nos voisins européens : du chemin reste à faire pour les rattraper...

- 2nd point , le niveau d'expertise du contrôleur de gestion : celui-ci devient de plus en plus élevé pour plusieurs raisons. D'une part, par ce que les entreprises ont de plus en plus de difficultés à préserver la rentabilité de leurs ventes : leur marge de manoeuvre "s'effritent" d'années en année, même si certains secteurs résistent mieux que les autres (luxe, grande distribution, immobilier, télécommunications, multimédia...). En conséquence, le contrôleur de gestion doit de plus en plus innover pour trouver de nouvelles solutions de gestion pour réduire les coûts (il serait d'ailleurs plus juste de dire les pertes), sans obérer pour autant la qualité des produits (biens ou services) et licencier la moitié du personnel : soit pour bon nombre de nos PME/PMI, une vrai cadrature du cercle, digne de la théorie des contraintes...
D'autre part, les métiers et les activités des entreprises - qui plus est ceux de nos PME/PMI - se complexifient de plus en plus, au fur et à mesure que l'exigence de leurs clients se développe et se renforce. Or, plus le client demande des produits personnalisés, voir du sur-mesures, plus les économies d'échelle sont faibles (voir inexistantes dans certains cas) et plus les investissements nécessaires sont coûteux et diffcile à rentabiliser (notamment du fait d'une durée d'utilisation de ces investissements qui diminue de plus en plus, et/ou d'une tendance à la baisse constante des prix de vente). Ce qui engendre là encore une cadrature du cercle, qui met fortement à contribution l'expertise du contrôleur de gestion, afin de trouver régulièrement des solutions de gestion permettant à l'entreprise d'anticiper et de résoudre ces obstacles, et ce le plus tôt et le plus en amont possible.

En espérant que mes explications seront compréhensibles,

bien cordialement,

Pierre Maurin

3.Posté par DAUCHET le 22/08/2011 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Maurin,

Sauf erreur de ma part : Quadrature et non cadruature

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News