Quotidien future finance
              



Et si l'euro remplaçait la couronne suédoise ?


Les Suédois sont attachés à leur monnaie. Néanmoins, le débat quant à l’adhésion à l’euro refait surface régulièrement. Si un tel changement se concrétise, les traders sur le marché forex devront se préparer et anticiper les effets éventuels.



Un économiste suédois relance le débat

En 2003, les Suédois ont décidé de faire l’impasse sur l’euro et conserver leur couronne. Rétrospectivement, ce choix s’est avéré payant. Selon un article publié par l’économiste Björn Olsson dans la revue Ekonomisk debatt, le maintien de la couronne suédoise a permis une amélioration de la croissance évaluée entre 1,5% et 3%. Olsson estime également que les performances économiques de la Suède en général ont été supérieures de 24% environ à ce qu’elles auraient été si la nation avait fait partie de l’Eurozone. Néanmoins, l’économiste estime également que, dans une perspective à long terme, la Suède ferait bien de repenser sa position afin de renforcer l’Union européenne dans son ensemble face aux puissances étrangères.

Quel impact sur les marchés financiers ?

Certes, un tel scénario est encore hypothétique mais l’anticiper n’est pas dépourvu de sens. Selon Eurostat, l’économie suédoise représente un peu plus de 3% du PIB européen (contre 15% pour la France). Elle fait donc partie du top 10 des économies européennes. L’entrée de la Suède dans la zone euro aurait dès lors des répercussions sur le cours de l’euro. Pour s’y préparer, les traders professionnels comme amateurs peuvent utiliser des simulateurs de trading qui permettent de s’entraîner et d’affiner ses techniques de trading.

En cas d’adhésion à l’euro, il est fort probable que la volatilité soit accentuée, du moins dans un premier temps. Les traders qui ont pris le temps d’anticiper pourront donc saisir des opportunités à court terme.

Effets collatéraux d’un passage à l’euro

L’impact d’un changement de monnaie ne se limite bien évidemment pas au marché des devises. Cela pourrait également influencer le cours des actions d’entreprises suédoises. Le pays scandinave est le berceau de plusieurs entreprises connues mondialement. La couronne suédoise étant relativement faible par rapport à l’euro, cela encourage les exportations. Si un géant comme Ikea publie déjà ses comptes en euros, d’autres comme Atlas Copco, H&M ou Volvo utilisent la couronne suédoise.

En outre, une décision suédoise pourrait par effet boule de neige influencer le cours des devises et l’économie des autres pays scandinaves que sont la Norvège ou le Danemark. Les répercussions à ce niveau sont extrêmement difficiles à anticiper.

Un scénario de plus en plus réaliste

Même si le passage de la couronne suédoise à l’euro est loin d’être entériné, un nombre croissant de voix relancent le débat et demandent une réflexion approfondie à l’échelle nationale. L’année passée, l’ancien premier ministre Goran Persson avait lui aussi appelé à rejoindre l’Eurozone mettant en cause l’impact de la faiblesse de la couronne suédoise sur le marché intérieur. S’il est peu probable que ce scénario se concrétise à court terme, le sujet est bel et bien à l’agenda et devrait alimenter les débats dans les mois voire les années à venir.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Jeudi 19 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles