Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Entreprises : Comment économiser de l'argent en temps de crise ?


En période de difficulté financière, le premier réflexe des entreprises est de réduire les coûts. Cette solution ne s’avère pourtant pas toujours pertinente.



Mark Dixon
Mark Dixon
Au cours du siècle dernier, les économistes ont en effet pris conscience qu'en période de récession, multiplier les réductions de coûts n'avait pour effet que d'atrophier l'économie. La solution consiste plutôt à prendre des risques de façon ciblée et sélective pour retrouver le chemin de la croissance. Un principe qui s'applique également aux entreprises.

La première chose à faire est de se pencher sur les coûts qui ont toujours été considérés comme « fixes », à l’image des biens immobiliers. Pour les propriétaires de biens immobiliers, pourquoi ne pas songer à les vendre et à les relouer afin de générer du capital ? Les entreprises qui ont abandonné leur espace de bureau fixe au profit d'espaces de travail flexibles se sont rendues compte qu'elles économisaient non seulement sur les frais généraux, mais qu'elles gagnaient aussi en productivité, car leurs collaborateurs exploitaient de façon plus efficace le temps qui était à leur disposition.

Il convient par ailleurs de travailler en véritable partenariat avec ses fournisseurs, en recherchant systématiquement des objectifs communs. Le système de commande et de facturation électronique, par exemple, permet d'économiser du temps, du papier et donc de l'argent. Dans la majorité des cas, réexaminer les termes de la relation commerciale à la lumière des dernières évolutions du marché s’avère bénéfique aux deux parties.

Considérer le capital humain de l’entreprise comme une richesse est en outre nécessaire. Certaines entreprises à la recherche d'économies à réaliser se penchent sur leur effectif. Elles se trompent cependant de cible. Car il ne s’agit pas de penser en termes de nombre, mais plutôt en termes de productivité. Si les collaborateurs sont suffisamment productifs, pourquoi vouloir les laisser partir ? Il faut au contraire veiller à bien rémunérer ses collaborateurs et à ne pas négliger l'aspect formation : qu'il s'agisse de nouvelles recrues ou de seniors chevronnés, l’entreprise bénéficiera systématiquement du développement de leurs connaissances.

Il existe d’ailleurs différentes solutions pour accroître la productivité des employés. Certains peuvent effectuer une bonne partie de leur travail à la maison ou se rapprocher géographiquement de leurs clients, ce qui pourrait impliquer une réduction de coût en termes d'espace de bureau, sans parler du temps passé sur la route. La vidéoconférence peut également limiter les dépenses d'avion, de train ou de voiture. Le plus important est de toujours veiller à bien sensibiliser et impliquer les collaborateurs dans la vie de l’entreprise.

Il faut aussi se pencher sur la culture d'entreprise en pensant à promouvoir les économies d'énergie et d'argent et une atmosphère respectueuse de l'environnement sur le lieu de travail. Cela peut passer par une incitation à recycler, à ne pas imprimer les e-mails inutilement, à veiller à éteindre tous les appareils à la fin de la journée de travail, à débrancher les écrans et les chargeurs (qui consomment une quantité inutile d'électricité en l’absence des salariés). Ces petites choses relèvent certes du bon sens, mais elles indiquent la voie à suivre, tout en permettant d'apporter une réelle contribution à la réduction des coûts.

En explorant ces possibilités et d'autres encore, on se rend compte de la nécessité d'investir de l'argent afin de réaliser des économies à plus long terme. Dépenser de l'argent pour alléger ses processus ou investir dans des systèmes plus intelligents permet de réduire ensuite tous les frais opérationnels.

Quelles que soient les pressions économiques auxquelles vous faites face, il convient de préserver quoi qu'il arrive une vision à long terme. C’est la seule façon de donner à son entreprise les chances de grandir, et de la mettre en position de prendre l'avantage lorsque le marché retrouvera des couleurs.

La mission d'un bon dirigeant est de créer et de perpétuer une activité durable sur le long terme. Consentir des investissements et des cessions de façon sélective et stratégique en constitue en ce sens un élément crucial.


Mark Dixon, PDG et fondateur de Regus
www.regus.fr

Mercredi 28 Novembre 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News