Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



En forme au travail !


Les collaborateurs se montrent aujourd’hui davantage soucieux de leur santé et de leur bien-être, et ce, à juste titre. Etant donné qu’ils sont toujours plus nombreux à passer la majorité de leurs journées de travail devant un écran d'ordinateur, il est essentiel de trouver des solutions pour qu’ils gardent la forme au travail.



Mark Dixon
Mark Dixon
La nature fondamentalement sédentaire des activités professionnelles n’est pas le seul facteur à constituer un danger pour la santé des personnes occupant ces postes. Le stress constitue en effet la plus grande menace pour leur bien-être. Si nombre de cadres dirigeants suivent des régimes alimentaires stricts et pratiquent assidument une activité physique, c’est parce que l'exercice leur permet d'oublier le travail pendant un moment et les aide à trouver le sommeil en fin de la journée. Les bien-être physique et mental semblent donc indissociables.

Sur le lieu de travail, de simples initiatives pourraient améliorer le bien-être des collaborateurs: les encourager à se rendre au travail à vélo, servir des repas plus sains dans les restaurants d'entreprise, proposer des fruits frais à la place des barres chocolatées, favoriser les pauses déjeuner afin de leur permettre de sortir, créer un club de course à pied après le travail ou encore prévoir un budget pour financer des équipes sportives afin de doper la fierté des collaborateurs vis-à-vis de leur entreprise.

Bien que ces propositions ne requièrent pas de mise de fonds considérable, on ne peut s'empêcher de constater la lenteur dont ont fait preuve les sociétés ces dernières années pour mettre en place des actions aussi anodines en vue d'améliorer la santé globale de leurs collaborateurs.

Selon une enquête réalisée auprès de responsables financiers et RH de la London South Bank University et de consultants en santé de Vielife, seuls 41 % des entreprises abordent la question de la santé et du bien-être du personnel au niveau du conseil d'administration. Pour les auteurs du rapport, ce constat révèle un « déficit du bien-être », qui nous amène à un chiffre encore plus alarmant. Ainsi, alors que 67 % pensent que le bien-être des employés devrait constituer un facteur de gestion des performances de l'entreprise, 25 % uniquement des employeurs ont introduit des mesures de performances liées à la santé et au bien-être.

La raison de cette apparente négligence vis-à-vis de la santé des salariés pourrait s'expliquer par le climat économique morose qui règne actuellement, et par la réticence générale à dépenser de l'argent dans des secteurs que certains patrons considèrent probablement comme superficiels. Si tel est le cas, nous sommes en présence d'un exemple classique de politique du court-terme ou d'une étroitesse d'esprit incontestable. Tout employeur éclairé devrait concevoir le fait que la santé des collaborateurs va inexorablement prendre de plus en plus d'importance et que des salariés en meilleure santé, plus stimulés et plus motivés seront par conséquent plus satisfaits dans leur travail, plus fidèles et moins susceptibles de démissionner.

Etre en forme au travail signifie bien plus que se rendre à la gym deux fois par semaine ou manger des légumes frais. Cela implique surtout de parvenir à un équilibre de vie, propre à chaque individu. Si le bien-être mental et le bien-être physique sont indissociables jusqu'à un certain point, certaines personnes restent plus attirées par le côté mental. Dans ce domaine, les cultures orientales ont beaucoup à nous apprendre. De Confucius à Gandhi, jusqu'à nos jours, les philosophes orientaux nous ont rappelé ce que nous pouvions atteindre en nous accordant du temps pour la contemplation. La pratique du yoga représente l'exemple le plus évident de la manière dont cette approche s'est insinuée dans nos pratiques.

Donnons aux collaborateurs l'opportunité de pratiquer un exercice, quel qu'il soit. Mais surtout, donnons-leur le temps de penser.

Mark Dixon, PDG et fondateur de Regus
www.regus.fr

Jeudi 14 Juin 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News