Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



En 2030 les 750 plus grandes métropoles devraient représenter plus de 60% du PIB mondial


Une nouvelle étude d’Oxford Economics prévoit des changements profonds dans la hiérarchie économique des villes mondiales à l’horizon 2030, les villes chinoises étant les principales bénéficiaires de ces évolutions.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Des changements de fond sont en cours dans le classement des villes mondiales : les 750 plus grandes métropoles devraient représenter en 2030 quelque 80000 milliards de dollars de production, soit plus de 60% du PIB mondial, selon cette étude.

Un résumé du rapport, qui comprend les classements en 2013 et 2030 pour des indicateurs tels que le PIB, la population, le revenu des ménages, les dépenses de consommation, et l'emploi peut être téléchargé ici.
Dans sa dernière étude "Tendances et opportunités dans les 750 plus grandes villes mondiales», sponsorisée par EY, Invesco, UPS et Visa, Oxford Economics prévoit que l'urbanisation rapide de la Chine continuera à être un vecteur important de croissance. D’ici à 2030, 9 villes chinoises se joindront au top 50 mondial en terme de PIB, ce qui porte le total pour la Chine à 17 villes, tandis que 8 villes européennes sortiront de ce classement, de même que certaines villes américaines comme Denver, San Diego et Detroit. En conséquence, des méga-villes chinoises peu connues aujourd’hui, comme Chengdu, Hangzhou et Wuhan, seront en 2030 aussi importantes que des villes comme Dallas et Séoul aujourd'hui en terme de puissance économique.

Dès 2015, la production des 150 premières villes chinoises sera supérieure à la richesse produite par les 139 plus grandes villes d'Europe, selon Oxford Economics. Ces villes chinoises dépasseront le PIB des 58 premières métropoles d'Amérique du Nord d'ici 2022.

Les 150 premières villes chinoises présentes dans cette étude, représentant un cinquième des 750 plus grandes villes du monde aujourd'hui par population, constituent environ 90 % du PIB chinois (les villes chinoises sont définies selon la définition officielle des préfectures). La taille moyenne de la population de ces 150 villes est de 6,4 millions d’habitants, en excluant Hong Kong et Macao, qui sont classés séparément. Les villes nord-américaines représentent 58 des 750 premières villes mondiales, et contribuent pour 63% au PIB national, avec une taille moyenne de population de 3,3 millions d’habitants. Les villes européennes comptent 139 des 750 premières villes mondiales, constituant 44% du PIB européen, pour une taille moyenne de population de 1,7 millions d’habitants.

L'urbanisation rapide actuelle de la Chine devrait donc se poursuivre selon l’étude d’Oxford Economics, avec pour corollaire la croissance forte du nombre de foyers aisés. Ainsi en 2030, 45 millions de foyers urbains chinois auront des revenus annuels supérieurs à 70.000 dollars, devant l'Europe et presque à égalité avec l'Amérique du Nord. A titre d'exemple, Shanghai, actuellement 69ème ville qui compte le plus de ménages à revenus élevés, monterait à la 8e place en 2030, tandis que Chongqing, actuellement 175ème, passerait 35ème devant des villes comme Minneapolis, Taipei et Munich.

En plus d’une croissance urbaine persistante, le rapport identifie également dans les 750 premières villes mondiales l’évolution des postes de dépenses des ménages des villes étudiées - vêtements, nourriture, logement et dépenses de santé par exemple.

Parmi les autres conclusions de l’étude d’Oxford Economics :

- Dans de nombreuses grandes villes, la traditionnelle émigration vers les zones suburbaines devrait ralentir du fait de l’augmentation des coûts de trajet et de l’attractivité du centre-ville en loisirs.

- Le vieillissement affectera pratiquement toutes les villes mondiales, mais surtout les villes chinoises où 91 des 150 premières villes du pays devront faire face à une érosion de la population active, et donc à un risque de pénurie de travailleurs.

- Les villes d'Asie resteront les usines du monde : 48 des 62 millions de nouveaux emplois urbains industriels créés d’ici à 2030 auront lieu en Asie, dont 27 millions seulement dans les villes chinoises. Si l'emploi industriel devrait diminuer dans les villes à coût élevés comme Shanghai, il augmentera à Jakarta.

- Les villes asiatiques ne domineront pas seulement les créations d'emploi industriels, mais également dans les secteurs comme la finance et les services aux entreprises. Les villes chinoises et indiennes représentent la moitié (25 millions) de la croissance de l'ensemble des emplois financiers et de services aux entreprises créés dans les 750 villes. En 2030, Pékin aura plus d'emplois financiers et de services aux entreprises que n'importe quelle autre ville mondiale, devant Londres, Tokyo et New York. Les villes qui connaitront la plus forte progression dans ce secteur incluent Mumbai, Delhi, Lagos, Shenzhen, Hangzhou et Guangzhou.

- Parmi les plus fortes croissances au cours des deux prochaines décennies, on trouve des villes de deuxième et de troisième rang comme Surat en Inde, ou Luanda en Angola.

- Il y aura une grande disparité dans les taux de croissance des villes, même au sein des régions.

L’étude présente également l’analyse des revenus et dépenses de consommation par villes, les classements des 750 villes par nombre de ménages à revenus élevés et intermédiaires, et décrit les changements prévus des habitudes de consommation des citadins. Ainsi, à mesure que les revenus des foyers urbains augmentent, les dépenses en biens non essentiels (vêtements, activités récréatives, IT/communication) croîtront plus vite que la consommation moyenne. Pour différents produits et services, l’étude identifie les plus grands marchés ainsi que ceux qui croitront le plus vite, avec des résultats intéressants. En 2030, Londres sera la première ville en terme de dépenses d’habillement ou de mode ; São Paolo la quatrième ville pour les ventes de voitures; et Hong Kong la deuxième ville pour la restauration avec un total de 66 milliards de dollars, soit 8 000 dollars par personne.

L'étude a été menée avec les modèles de prévisions d’Oxford Economics, actuellement les plus utilisés au monde, et couvrant 200 pays, 100 industries et 3000 villes. Oxford Economics fournit ses bases de données villes à travers la collecte et l’analyse de statistiques locales du monde entier. Les liens des modèles villes aux modèles macroéconomique et industriel multi-pays, assurent aux prévisions villes un ancrage macroéconomique et sectoriel. Oxford Economics produit ainsi tous les trimestres des prévisions d’activités et de consommation sur 3000 villes dans le monde.

Le téléchargement de l’Executive Summary est possible via le site web d’Oxford Economics : http://www.oxfordeconomics.com/cities/report

Laurent leloup



Les médias du groupe Finyear :

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’affaires.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Mardi 6 Mai 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News