Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



EDHEC-Risk Institute propose un reporting différent pour mieux évaluer les performances et les risques réels d’un portefeuille


Dans une nouvelle publication intitulée « Accounting for Geographic Exposure in Performance and Risk Reporting for Equity Portfolios », EDHEC-Risk Institute souligne l’intérêt d’analyser les performances et les risques d’un portefeuille en tenant compte de l’exposition géographique des titres selon leur activité économique réelle et non pas seulement de leur place de cotation principale et plus généralement la nationalité qui leur est assignée dans les indices de marchés.



Cette recherche a été menée avec le soutien de CACEIS dans le cadre de la chaire de recherche d’EDHEC-Risk Institute intitulée « New Frontiers in Risk Assessment and Performance Reporting ».

Cette étude conclut que pour de très nombreux titres leur nationalité officielle ne correspond pas à leur réelle exposition économique représentée par la répartition des ventes de la société. En effet l’approche dominante dans la recherche d’une diversification internationale des portefeuilles actions consiste à classer les titres en fonction de leur place de cotation ou du siège social de la société. Cependant on peut s’interroger sur la pertinence de cette pratique dans le contexte d’un marché mondialisé où les opérations de la société ne sont généralement pas limitées à un seul pays.

Cette étude utilise la répartition géographique des ventes introduites par les nouvelles règles comptables internationales organisant le reporting des sociétés cotées dans l’appréciation de l’exposition au risque géographique des titres. Cette recherche montre clairement que le pourcentage des ventes des sociétés des indices des marchés développés ne provenant pas de la région officiellement représentée par l’indice est important et s’est accru ces dernières années. Par exemple, l’exposition capi-pondérée non-US du S&P 500 et l’exposition non-européenne du STOXX Europe 600, entre juin 2004 et juin 2013, est passée respectivement de 30% à 39% et de 41% à 53%. Cela signifie par exemple pour le STOXX Europe 600 que cet indice n’est majoritairement pas européen.

Ces expositions économiques réelles ont en fin de compte une incidence sur les variations de la performance de l’indice. Une séparation claire entre les titres réellement exposés à la nationalité de l’indice et ceux qui ne le sont pas permet de distinguer de réelles différences de performances entre ces groupes avec logiquement des performances conditionnelles plus ou moins marquées vis-à-vis du marché qu’ils sont supposés officiellement représenter ou a contrario du marché qui correspond à leur réelle exposition géographique.

Au final, dans cette étude, EDHEC-Risk Institute démontre que l’appréciation de l’exposition et de la diversification géographique des portefeuilles présente une vue faussée quand on ne se réfère qu’à la place de cotation ou au siège social des titres et plus généralement à la nationalité des indices auxquels ils appartiennent. En conséquence, les décisions de diversification géographique des portefeuilles basées sur ces mauvaises appréciations de leur exposition économique peuvent être très sous optimale.

Dans cette perspective, l’initiative de l’EDHEC-Risk Institute soutenue par CACEIS va permettre aux investisseurs de prendre en compte les risques géographiques réels de leurs portefeuilles dans leurs décisions stratégiques ou tactiques d’allocations d’actifs. En effet, il serait dommage que les gérants d’actifs compromettent leur politique d’allocation d’actifs par une mauvaise évaluation de la réalité géographique de leur portefeuille ou benchmark.

Pour aller plus loin, téléchargez ci-dessous l’étude (PDF 92 pages en anglais)

A propos du groupe CACEIS
CACEIS est un groupe bancaire spécialisé dans les services financiers aux investisseurs institutionnels, sociétés de gestion et grandes entreprises. Présent en Europe, en Amérique du nord et en Asie, CACEIS propose une gamme complète de produits et services : exécution, compensation, banque dépositaire-conservation, administration de fonds, solutions de Middle-Office, change, prêt-emprunt de titres, support à la distribution des fonds et services aux émetteurs. Avec 2 355 milliards d’euros d’actifs en conservation et 1 410 milliards d’euros d’actifs sous administration, CACEIS est l’un des leaders mondiaux de l’Asset Servicing, la deuxième banque dépositaire et le premier administrateur de fonds européens (chiffres au 31 décembre 2014).
www.caceis.com

A propos de l’EDHEC-Risk Institute
L’EDHEC a créé l’EDHEC Risk Institute en 2001 pour mener des travaux aux plus hauts standards académiques mondiaux et favoriser leurs applications auprès de l’industrie. En partenariat avec de grandes institutions financières, le centre de recherche rassemble plus de 95 personnes et conduit d’importants programmes centrés sur l’allocation d’actifs et la gestion des risques dans les univers traditionnel et alternatif.
Afin d’optimiser le dialogue entre chercheurs et praticiens, l’EDHEC Risk Institute entre anime un site internet destiné aux professionnels de la gestion d’actifs (www.edhec-risk.com), distribue sa lettre d’information mensuelle à plus de 1 500 000 praticiens et produit régulièrement des rapports sur l’état des pratiques de l’industrie de la gestion d’actifs. Les conférences annuelles du pôle finance, les EDHEC-Risk Days Europe, North America et Asia à Londres, New York et Singapour attirent plus de 2 500 investisseurs institutionnels, gestionnaires d’actifs et fournisseurs.
L’EDHEC compte parmi son corps professoral des chercheurs et professeurs en finance et en économie mondialement reconnus, dont les travaux sont parus dans les plus grandes revues scientifiques internationales, et notamment les professeurs Noël Amenc, René Garcia, Abraham Lioui, Pierre Mella-Barral, Lionel Martellini et Florencio Lopez de Silanes.
www.edhec-risk.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 9 Avril 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News